Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Biologie et santé

Biologie et santé

Geneviève Fioraso à l'International AIDS conference 2012

Recherche sur le Sida - Photo : CNRS

Geneviève Fioraso représente la France à l'International AIDS Conference 2012. La ministre est intervenue lors de la conférence plénière "Persistance et éradication", dédiée aux perspectives d‘éradication du V.I.H..

Communiqué - 26.07.2012
Geneviève Fioraso

Aux côtés de Françoise Barré Sinoussi, prix Nobel de Médecine, présidente du comité de pilotage des Assises de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui va se voir confier la présidence de la Société Internationale du Sida, Geneviève Fioraso a rappelé le soutien de la France à la recherche médicale, fondamentale, translationnelle et clinique, sur le V.I.H., et son engagement à poursuivre l'action internationale dans la lutte contre la pandémie. La ministre a d'ailleurs réuni plusieurs ministres d'Afrique et d'Asie, en présence de l'Ambassadeur chargé de la lutte contre le Sida, Madame Mireille Guigaz, afin de réaffirmer la volonté de la France de renforcer la coopération Nord-Sud dans ce combat.

"Cette conférence a été marquée par un espoir fort. Pour la première fois, on ose parler d'arrêter cette épidémie et de connaître des "générations sans sida". Cet espoir immense, notamment pour les pays du Sud les plus durement touchés par cette épidémie dévastatrice, repose avant tout sur un soutien massif, qui doit se poursuivre, en faveur de la recherche médicale."

Lors de son intervention et dans la continuité des propos du Président de la République, Geneviève Fioraso a rappelé que la France, qui occupe le 2e rang scientifique mondial en matière de recherche sur le virus du Sida, continuera à jouer pleinement son rôle, en soutenant la recherche, en particulier sur les vaccins ainsi que les essais sur la prévention par les antirétroviraux.

A ce titre, la ministre a salué l'accord de partenariat scientifique entre la France et les Etats-Unis, signé, lors de cette conférence internationale, par l'A.N.R.S./INSERM et le National Institutes of Health (N.I.H.).

Geneviève Fioraso a également réaffirmé tout son soutien à l'A.N.R.S., agence de coordination et de moyens placée au sein de l'INSERM. 

"La France dispose avec l'A.N.R.S. d'un modèle unique en Europe, avec une agence dédiée à la coordination scientifique et au financement de la recherche sur le V.I.H. et un système de prise en charge qui s'appuie sur un réseau de cliniciens expérimentés. La prise en charge en France permet un accès efficace au dépistage et aux soins, avec un indicateur de performance mettant en évidence que 58% des personnes infectées ont une charge virale indétectable, contre seulement 20% par exemple aux Etats-Unis."

"Ce modèle est primordial pour relever les défis de la recherche et des soins liés au V.I.H.. Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche encouragera à poursuivre fortement les efforts sur tous les aspects de la recherche sur le V.I.H., des sciences fondamentales aux sciences sociales et aux aspects éthiques."

Geneviève Fioraso a insisté sur le soutien de la France à la recherche translationnelle permettant d'établir un pont entre les recherches fondamentales et clinique et sa volonté de mobiliser tous les acteurs y compris industriels.

"La France se devait d'être au rendez-vous de cette conférence qui, pour la première fois dans l'histoire de l'épidémie, s'est fixée deux priorités : inverser la courbe de l'épidémie par la généralisation de l'accès au traitement et ouvrir une voie de recherche d'un traitement curatif de l'infection. Le soutien à la recherche est au cœur de ces enjeux. C'est la solidarité entre les Nations qui est en jeu et c'est grâce à cette mobilisation de tous, et la France s'y engage, que nous parviendrons à parcourir la seconde moitié du chemin -la plus difficile- traiter non seulement 7 millions de personnes infectées par le V.I.H.  mais 15 millions."

1ère publication : 26.07.2012 - Mise à jour : 31.07.2012

Discours de Geneviève Fioraso

Contact presse

Delphine Chenevier

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés