Toute l'actualité

Inauguration du site mémorial du camp des Milles

Inauguration du Camp des Milles © Benoît Granier/Matignon

Lundi 10 septembre, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche accompagnait le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, avec plusieurs membres du gouvernement à Aix-en-Provence, pour l'inauguration du site mémorial du Camp des Milles.

Actualité - 11.09.2012
Geneviève Fioraso

Le Camp des Milles est le seul grand camp français d'internement et de déportation encore intact et accessible au public. Il est l’un des très rares en Europe. De 1939 à 1942, il a connu un tragique engrenage de persécutions et plus de 10 000 personnes de 38 nationalités différentes y ont été internées ou déportées avant même l’occupation allemande de la zone dite "libre".

Cette inauguration était l’occasion de rappeler ce que fut l’histoire tragique de ce camp, d’honorer la mémoire des internés, des déportés, des "Justes" qui leur ont porté secours. Réunis autour du Premier Ministre, les membres du gouvernement ont également tenu à transmettre aux jeunes générations un message de confiance dans l’avenir. C’est l’objet même de ce Mémorial : combattre l’oubli, éduquer et éveiller les consciences, lutter contre toutes les formes de xénophobie, de racisme et d’antisémitisme , rendre à jamais impossible le retour de la barbarie.

La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a particulièrement apprécié la qualité du travail de recherche effectué par Alain Chouraqui, Président de la Fondation Camp des Milles Mémoire et Education, directeur de recherches au C.N.R.S.. En tant que sociologue, en s’appuyant sur une équipe pluridisciplinaire, il a effectué tout un travail de définition des séquences psycho-sociales et socio-économiques qui peuvent amener une société au génocide. C’est le volet réflexif de ce site qui comporte aussi un volet historique et mémoriel. Ce travail très original est le fruit de 10 ans de recherches et sa précision ainsi que ses qualités pédagogiques sont vraiment remarquables. C'est aussi un bel exemple d'une recherche tournée vers la société et plus particulièrement les jeunes des écoles, collèges et lycées pour éveiller leur vigilance et faire en sorte qu'ils ne se laissent pas entraîner dans des dérives sectaires et totalitaires.

1ère publication : 11.09.2012 - Mise à jour : 13.09.2012

Contact presse

Delphine Chenevier

01 55 55 84 32

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés