Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Espace >  Actualité espace

Actualité espace

Lancement réussi du satellite MetOp-B d'EUMETSAT

MetOp© ESA

Geneviève Fioraso se félicite du lancement réussi du satellite MetOp-B d'EUMETSAT, lundi 17 septembre 2012, depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Désormais en orbite, il emporte à son bord le deuxième exemplaire de l'instrument IASI développé par le CNES, l'agence spatiale française, dans le cadre d'une coopération avec EUMETSAT. 

Communiqué - 17.09.2012
Geneviève Fioraso

Depuis 2006, les observations du premier sondeur atmosphérique IASI, présent sur le satellite MetOp-A, alimentent quotidiennement les modèles numériques de prévisions météorologiques. Les données récoltées par l'instrument permettent ainsi aux chercheurs et ingénieurs de Météo-France et du C.N.R.S. de surveiller la composition de l'atmosphère et son évolution en temps réel.

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche salue le travail des équipes du CNES, d'EUMETSAT, de l'Agence spatiale européenne (ESA), d'Arianespace, de la communauté scientifique française de l'atmosphère, ainsi que de tous les industriels impliqués dans ce projet.

"IASI est l'exemple même d'une coopération efficace et un véritable succès scientifique. Les données récoltées sont une fantastique source de savoir pour des chercheurs et ingénieurs du monde entier. Alors que vient de se tenir la conférence environnementale, ce lancement prouve que notre pays dispose de l'excellence et de l'expertise scientifiques qui nous permettront de relever les défis environnementaux rappelés par le Président de la République lors de son discours d'ouverture au Conseil économique, social et environnemental (CESE)."

Des progrès importants dans les prévisions météorologiques

Le bilan scientifique et technologique de la première mission IASI, débutée il y a 6 ans, est très positif. Le sondeur météorologique, considéré par les services météorologiques comme le meilleur sondeur jamais développé, apporte une contribution essentielle à la qualité des prévisions météorologiques.

L'utilisation des données de IASI dans le système de prévision numérique de Météo-France contribue par exemple à améliorer la prévision des tempêtes. Il permet aussi d'affiner les prévisions sur la France à l'échelle de la journée et offre une meilleure localisation des zones pluvieuses. L'instrument IASI apporte des informations sur plusieurs variables climatiques essentielles : température, vapeur d'eau, nuages, et gaz à effet de serre.

Des données précieuses pour notre environnement

Les observations du sondeur IASI permettent aussi de surveiller les panaches de gaz(*), de suivre l'évolution des grands feux et les pics de pollution. Il surveille également les émissions d'ammoniac associées à l'agriculture intensive et le suivi de l'évolution du trou dans la couche d'ozone.

Aujourd'hui, le deuxième instrument est prêt à rejoindre son prédécesseur pour continuer la mission. Les deux satellites voleront en tandem (tous deux en orbite quasi-polaire mais décalés d'une demi-orbite) aussi longtemps que MetOp-A continuera à fonctionner.

(*) Il joue un rôle important dans la fourniture de données permettant aux autorités en charge du trafic aérien ou de la sécurité des personnes d'émettre des alertes lors d'éruptions volcaniques. Il permet d'éviter le survol des zones contaminées en cendre par les avions ou encore de mettre en place des alertes d'évacuation des populations locales.

Publication : 17.09.2012

Contact presse

Delphine Chenevier

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés