Enseignement supérieur

Remise de l'avis du CESE sur la démocratisation de l'enseignement supérieur

Étudiants en amphi© Université Aix-Marseille Méditerranée

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) a présenté mardi 25 septembre son projet d'avis sur le thème  "Réussir la démocratisation de l'enseignement supérieur : l'enjeu du premier cycle". A cette occasion, Geneviève Fioraso est intervenue en séance plénière.
 

Communiqué - 25.09.2012
Geneviève Fioraso

Cet avis coïncide avec une rentrée étudiante qui a permis à la ministre de présenter ses orientations politiques et 20 actions concrètes au service d'un même objectif : la réussite des étudiants, et notamment la réussite en premier cycle du plus grand nombre, grande priorité du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La démocratisation de l'enseignement supérieur exige de s'atteler à une réforme du cycle licence, en profondeur, avec volontarisme et dans une démarche concertée et partagée. La ministre s'est donc réjouie que ce projet d'avis converge avec le constat et les propositions présentés récemment par le MESR.

Lors de son intervention, la ministre a rappelé son ambition d'amener à terme 50 % d'une classe d'âge à un diplôme supérieur. Elle a réaffirmé que l'élévation du niveau de connaissances, la réussite des étudiants, quel que soit leur baccalauréat, quel que soit leur parcours, s'inscrivent dans l'agenda défini par le Président de la République : la priorité à la jeunesse et au redressement du pays dans la justice.

Parmi les actions concrètes pour la réussite du plus grand nombre dans le cycle licence, la ministre est revenue sur certaines mesures engagées dès cette rentrée, qui font écho aux recommandations du CESE :

  • une action volontaire menée en faveur des baccalauréats professionnels et technologiques dans les filières supérieures courtes (S.T.S. et I.U.T.), avec des passerelles permettant ensuite de rejoindre des cycles plus longs ;
  • la révision de la procédure Admission Post-Bac et la mise en place du service public territorial de l'orientation ;
  • une réflexion de fond sur la simplification de l'offre en licence et en master (6 600 intitulés de masters et 3 300 licences aujourd'hui) ;
  • une nouvelle approche de l'articulation secondaire - supérieur autour du continuum  3 + 3, en lien avec Vincent Peillon ;
  • la création de 1 000 emplois nouveaux dans les universités dès l'année 2013 en faveur de la réussite en premier cycle et de la rénovation pédagogique, de l'accueil et de l'accompagnement personnalisé des étudiants ;
  • l'amélioration des conditions de vie des étudiants : logement, santé....
Publication : 25.09.2012

Contact presse

Delphine Chenevier

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés