Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Espace >  Actualité espace

Actualité espace

Impulser une nouvelle ambition pour l'Europe spatiale

Lancement Ariane 5 ECA vol 164© CNES

Afin d'échanger sur les résultats de la conférence ministérielle de Naples des 20 et 21 novembre dernier, et d'établir la feuille de route jusqu'au prochain conseil ministériel de 2014, Geneviève Fioraso a réuni le CNES et les principaux industriels de la filière spatiale.

Communiqué - 12.12.2012
Geneviève Fioraso

La Conférence ministérielle de Naples sur l'espace a permis aux Etats membres, grâce notamment à un accord franco-allemand, de s'engager dans un programme ambitieux dans le domaine spatial : lanceurs (Ariane 5 adapté en vue d'Ariane 6), satellites, observation de la terre, station spatiale (avec la Nasa), projets scientifiques. Ces décisions étaient très attendues notamment par l'industrie spatiale française et européenne.

Dans ce contexte, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a réuni, au ministère, le CNES et les principaux industriels de la filière spatiale (Astrium, Safran, Thales Alenia Space, Air Liquide et Arianespace) pour échanger sur les résultats de Naples et établir la feuille de route jusqu'au prochain Conseil ministériel de 2014.

La ministre a proposé des points de rendez-vous réguliers avec les acteurs de la filière spatiale.

"Nous avons obtenu des résultats importants lors du conseil de Naples, une ambition nouvelle pour l'Europe spatiale a été impulsée. Pour les lanceurs, Ariane 6 a été actée avec un programme d'évolution d'Ariane 5 qui maximise les synergies et la filière industrielle des satellites a été confortée avec les programmes Metop S.G. et NeoSat : il est donc important que tous les acteurs français se mobilisent et se coordonnent ! La France a toujours joué un rôle de pionnier et de leader dans la construction de l'Europe spatiale et de son industrie, et elle ambitionne de le poursuivre".

Lors du Conseil de compétitivité qui s'est tenu ce mardi à Bruxelles, la ministre a d'ailleurs proposé, au nom de la France, de donner à l'ESA (Agence Spatiale Européenne) le rôle d'Agence de l'Espace pour l'Union européenne tout en lui permettant de garder son statut d'agence intergouvernementale pour poursuivre les programmes non communautaires au bénéfice de ses états-membres.

Comme l'a souligné la ministre, "l'objectif est de développer, grâce à une politique commune et efficace de l'espace, une recherche scientifique et des avancées technologiques diffusant l'innovation dans l'industrie et les services, au service de notre compétitivité et de l'emploi."

 

Publication : 12.12.2012

Contact presse

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés