L'état de l'enseignement supérieur et de la recherche (n°6 - février 2013)

6e édition
  • Crédit impôt recherche
  • Datas
  • Data visualisation
  • Open data
  • Etablissements
  • Europe et international
  • Formations et diplômes
  • Insertion
  • Orientation
  • Recherche
  • Ressources humaines
  • Universités
  • Vie étudiante
L'état de l'enseignement supérieur et de la recherche (n°6 - février 2013)

La 6e édition de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche présente un état des lieux annuel et chiffré du système français d'enseignement supérieur et de recherche, ses évolutions, les moyens mis en oeuvre et leurs résultats. Ces données sont issues des services statistiques ministériels de différents ministères (M.E.S.R., MEN, MEFI...) mais aussi d'autres organismes comme le CEREQ, l'O.V.E., l'INSEE, l'O.S.T. ou l'O.C.D.E.

Brochure - 29.04.2013

 

Une volonté de transparence sur les données de l'action publique

L'édition 2013 de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche présente un état des lieux chiffré du système français d'enseignement supérieur et de recherche en le situant au niveau international. Les données sont exprimées à fin 2010 ou fin 2011 dans leur majorité. Elles procèdent des derniers comptes définitifs de l'Etat et des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche.

 

Avec l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le M.E.S.R. dispose d'un outil de qualité témoignant d'une volonté de transparence sur les données de l'action publique.

  • Cette publication donne une information claire et objective à l'ensemble des acteurs, établissements et organismes, État et Régions, pour éclairer leurs orientations et les politiques mises en œuvre.
  • Elle propose des mises en perspective afin de mesurer l'évolution dans le temps des principaux indicateurs et de comparer les résultats français avec ceux des autres pays.
  • Elle éclaire l'élaboration de la stratégie nationale de l'enseignement supérieur et de la stratégie nationale de recherche, instituées par le projet de loi d'orientation sur l'enseignement supérieur et la recherche actuellement débattu au Parlement.

Des dépenses en progression pour l'enseignement supérieur depuis trente ans

La collectivité nationale a dépensé 28 milliards d'euros pour l'enseignement supérieur en 2011, soit une progression de 0,7 % par rapport à 2010 (à prix constants). Cette dépense a connu une forte croissance depuis 1980 : elle a été multipliée par 2,61 avec une augmentation moyenne annuelle de 3,1 %.

 

En 2010, la dépense moyenne par étudiant s'élève à 11 630 euros, soit 41,8 % de plus qu'en 1980. Elle est maintenant équivalente à la dépense moyenne pour un élève de lycée général ou technique (11 470 euros). Ce coût varie de 10 770 euros en moyenne par an pour un étudiant d'université publique jusqu'à 15 080 euros pour un élève de C.P.G.E.

 

Les indicateurs sur la réussite des étudiants dans les différentes filières de l'enseignement supérieur, sont particulièrement développés dans cette édition 2013.

 

À noter, parmi les autres thèmes abordés : l'aide sociale aux étudiants, les personnels enseignants et non-enseignants, le recrutement des enseignants-chercheurs, la réussite au baccalauréat, les évolutions de l'enseignement supérieur depuis 50 ans, l'accès à l'enseignement supérieur, l'apprentissage dans le supérieur, les étudiants étrangers, la vie étudiante, le niveau d'études selon le milieu social, ou encore l'insertion professionnelle des diplômés de l'université.

Un effort de recherche stable en proportion du P.I.B.

La France consacrait en 2010 2,24 % de son P.I.B. à la R&D (43,4 milliards d'euros) ce qui la place au 5e rang mondial. 3,9 % des publications scientifiques mondiales sont françaises et l'indice d'impact de ces publications augmente plus rapidement que la moyenne de ses compétiteurs.

 

La France compte 239 600 chercheurs en équivalents temps plein, ce qui la place en 2e position dans l'Union européenne derrière l'Allemagne et juste devant le Royaume-Uni.

 

Parmi les thèmes abordés : le financement et l'exécution de la R&D en France, l'effort de recherche et développement en France, les dépenses intérieures de recherche et développement, le crédit d'impôt recherche, les Jeunes Entreprises Innovantes, la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation au P.C.R.D., ou encore les publications scientifiques etc.

1ère publication : 29.04.2013 - Mise à jour : 19.06.2014

Introduction, cartes et tableaux annexes

Dépense intérieure de R&D

43,4

milliards d'euros
Montant de la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) en France, en 2010 (2,24 % du P.I.B.). En 2011, elle atteindrait 44,9 milliards d'euros (2,25 % du P.I.B.).

Nombre de chercheurs

On recense 239 600 chercheurs en équivalent temps plein en 2010 ce qui place la France en 2e position dans l'Union européenne derrière l'Allemagne et juste devant le Royaume-Uni

Nombre d'étudiants

2 350 000 étudiants étaient inscrits dans l'enseignement supérieur à la rentrée 2011, soit huit fois plus qu'en 1960. Parmi eux, trois sur cinq étaient inscrits à l'université

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés