Exemples d'utilisation d'O.G.M. en milieu confiné

Les O.G.M. utilisés en milieu confiné ont des applications multiples et diverses telles la production de protéines thérapeutiques ou entre autres la création de modèles animaux pertinents de maladies humaines. L'attribution de plusieurs prix Nobel confirme leur intérêt et leur importance.

 

Procédure - 2.09.2013

Reprogrammation de cellules matures en cellules souches pluripotentes

Grâce à l'utilisation de cellules génétiquement modifiés,  la reprogrammation de cellules matures en cellules souches pluripotentes a été possible.

Sir John B. Gurdon a ouvert la voie en montrant que le noyau d'une cellule adulte pouvait revenir à un stade indifférencié. Quelques années plus tard, en 2000, Shinya Yamanaka reprogramme des cellules de peau de souris adulte en cellules souches grâce à l'introduction de 4 gènes par un virus dans la cellule adulte.

En 2007, il élargit cette expérience à l'Homme et, en 2009, il arrive à reprogrammer des cellules sans risque de cancer (certaines cellules pouvaient être cancérigènes du fait de leur manipulation) par l'utilisation de nouveaux virus et la manipulation d'un seul gène au lieu de quatre.
Ces recherches sur la reprogrammation nucléaire, technique qui permet de transformer des cellules adultes en cellules souches capables de créer tous types de tissus du corps humain, ouvrent, entre autres, de nombreuses perspectives en médecine régénérative.

L'ensemble de ces travaux a valu  à Sir John B. Gurdon et Shinya Yamanaka le prix Nobel de physiologie et de médecine 2012 

Nouvel horizon pour la recherche sur des maladies humaines graves

L'utilisation de souris transgéniques ouvre un nouvel horizon à la recherche sur des maladies humaines graves, comme Alzheimer ou différents cancers.

Mario Capecchi, Oliver Smithies et Sir Martin Evans sont à l'origine d'une technique de "ciblage de gènes"  qui a permis de créer des souris "knock-out"  modèles pertinents de maladies humaines. Ainsi, en modifiant génétiquement les cellules souches embryonnaires, ils ont ouvert une nouvelle voie pour comprendre le fonctionnement du génome et développer de nouvelles applications thérapeutiques.

L'ensemble de ces travaux a valu aux trois scientifiques le prix Nobel de médecine 2007.

Publication : 2.09.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés