Une priorité : la réussite des étudiants

Une priorité, la réussite des étudiants : mesure 3

Projet de loi d'orientation pour l'enseignement supérieur et la recherche
Projet de loi d'orientation ESR

Orienter prioritairement les titulaires d’un baccalauréat professionnel vers les S.T.S. et les titulaires d’un baccalauréat technologique vers les I.U.T.

Article - 20.03.2013

Descriptif de la mesure

Le projet de loi fait le choix de faciliter l’accès des bacheliers professionnels en S.T.S. (Sections de techniciens supérieurs) et des bacheliers technologiques en I.U.T (Instituts universitaires de technologie) notamment par l’instauration de proportions minimales de ces bacheliers dans les effectifs de ces formations. Des textes réglementaires préciseront les modalités de mise en oeuvre de cette priorité, qui seront ajustées aux réalités des territoires et aux spécificités des spécialités.

L’impact d’une telle mesure devrait faire passer le taux de bacheliers professionnels en S.T.S. et de bacheliers technologiques en I.U.T. à un maximum de 50%, ce qui garantit la diversité des publics tout en réaffirmant les missions initiales de ces formations de qualité.

Objectifs

Cette mesure illustre la priorité donnée à la réussite de tous les étudiants. Alors que le taux de réussite des bacheliers professionnels en S.T.S. est de 54,5 %, il n’est que de 4,6 % en licence. De même, le taux de réussite des bacheliers technologiques est de 68 % en I.U.T., et seulement de 13,5 % en licence. Or, de trop nombreux bacheliers professionnels et technologiques s’orientent par défaut vers l’université, faute d’être accueillis dans les filières S.T.S. et I.U.T. pourtant initialement conçues pour eux.

Les I.U.T. offrent des conditions d’études adaptées (meilleur encadrement, stages...) à ces bacheliers. La dépense de l’État par étudiant en I.U.T. est supérieure d’environ 20 % à la dépense par étudiant à l’université. Ils permettent une sortie qualifiante à bac+2 et une insertion professionnelle rapide ou la poursuite d’études, en licence professionnelle et en master. Les I.U.T. sont aussi des tremplins pour la poursuite d’études. il est essentiel que les jeunes titulaires de baccalauréats technologiques puissent en bénéficier plus  largement, pour des raisons sociales et économiques.

Disposition législative concernée : Article 18

1ère publication : 20.03.2013 - Mise à jour : 21.03.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés