Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Biologie et santé

Biologie et santé

Recherche sur l'embryon : réponse de Geneviève Fioraso à Jean-Christophe Fromantin, député des Hauts-de-Seine

Geneviève Fioraso

Geneviève Fioraso s'est exprimée sur la proposition de loi encadrant la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires lors des questions au Gouvernement le 27 mars.

Parlement et Institutions - 27.03.2013
Geneviève Fioraso

Le 4 décembre 2012 les sénateurs ont adopté une proposition de loi déposée par le groupe R.D.S.E. autorisant, vous l'avez dit, sous conditions très encadrées la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires. Cette proposition de loi (P.P.L.) sera examinée ici demain.
J'y étais.

Ce débat a déjà eu lieu et le principe de l'autorisation encadrée avait été voté en 2002, par nombre d'entre vous, je ne citerai que les noms de messieurs Sarkozy, Fillon, Accoyer, Borloo, Juppé et Mesdames Alliot-Marie et Bachelot.

En 2011, votre majorité est ensuite revenue sur ce principe, au lieu de le mettre en œuvre, comme cela avait été prévu en 2002, et vous êtes revenus en arrière un an avant 2012.

Cette P.P.L., que le gouvernement va soutenir demain, va dans le sens du soutien à la recherche à des fins médicales, auquel le Gouvernement et mon ministère sont attachés. Elle prévoit de passer d'une interdiction de principe, à une autorisation sous conditions.

L'intérêt de la recherche sur les embryons et les cellules souches embryonnaires n'est plus à démontrer et est complémentaire des travaux du Professeur Yamanaka, le Prix Nobel auquel vous faisiez allusion.

Cette recherche a perdu pieds dans notre pays depuis dix ans à la suite de l'interdiction que vous n'avez pas voulu lever. La proposition de loi qui est proposée l'autorise à nouveau, fait confiance à la recherche. Elle est très attendue par les familles, par les patients, à qui elle redonne espoir, et par les chercheurs à qui elle donne un signe fort de confiance.

Alors au lieu d'instrumentaliser politiquement cette proposition de loi, je vous invite à la voter au bénéfice des malades, des familles et de la recherche.

1ère publication : 27.03.2013 - Mise à jour : 17.07.2013

Contact presse

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Geneviève Fioraso répond à Jean-Christophe Fromantin

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés