Recherche

Convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL

Une convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL (Hyper Articles en Ligne) a été signée, mardi 2 avril 2013, à l'Académie des sciences. Elle s'inscrit dans le cadre de la politique nationale en faveur de l'Open Access, du partage des résultats de la recherche, de leur diffusion et de leur conservation.

Actualité - 2.04.2013

Accroître la visibilité de la recherche française et l'accès aux résultats de la recherche

"L'information scientifique est un bien commun, qui doit être disponible pour tous", soulignait Geneviève Fioraso, le 24 janvier dernier, lors des 5e journées Open Access. "Au regard de l'importance des enjeux, sur les plans scientifique, économique et sociétal, le gouvernement français réaffirme son soutien au principe du libre accès à l'information scientifique", poursuivait-elle.

En effet, l'accès gratuit et immédiat, via Internet, à la production de la recherche, toutes disciplines confondues, ainsi que la conservation à long terme par un archivage pérenne de ce patrimoine sont devenus impératifs pour toutes les parties impliquées dans les activités de recherche et d'innovation.

Face à ce constat, il convenait de donner un nouvel élan au développement des archives ouvertes en France. C'est l'enjeu de la convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL (Hyper Articles en Ligne) signée le 2 avril 2013.

L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL (Hyper Article en Ligne)

Avec 25 établissements signataires à ce jour, cette convention vise un objectif : le développement coordonné des archives ouvertes sur la base du développement de la plateforme mutualisée HAL et de son interconnexion avec les archives institutionnelles des établissements partenaires.

Les 25 signataires de la convention : l'AMUE, l’ANDRA, l’A.N.R., la B.N.F.,  le B.R.G.M., la C.D.E.F.I., le C.E.A., le C.E.E., la C.G.E., le CIRAD, le C.N.R.S., la C.P.U., le C.S.T.B., l’IFPEN, l’IFREMER, l’IFSTTAR, l’INERIS, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM, l’I.n.V.S , l’I.R.D., l’I.R.S.N., l’IRSTEA, l’Institut Pasteur.

L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Hal, ce sont 220 000 documents répertoriés, dont 34 000 thèses en libre accès et plus de 2 800 documents déposés chaque mois.

L'archive HAL est placée sous la responsabilité du Centre pour la communication scientifique directe (C.C.S.D.).

"Cette signature donne à toute la communauté, scientifiques, personnels de l'information scientifique et technique (I.S.T.) et au-delà, un signal fort. Un signal qui est aussi l'expression de la détermination de la France à soutenir l'élargissement du processus de mise à disposition rapide des résultats de la recherche, et notamment au travers du "Green Open Access" ou "Voie verte", et s'inscrit dans le mouvement international du libre accès à tous de l'information", a conclu Roger Genet, directeur général pour la recherche et l'innovation, lors de la signature de la convention.

1ère publication : 2.04.2013 - Mise à jour : 11.04.2013

Discours de la ministre - Journées Open Access

La Bibliothèque Scientifique Numérique

La B.S.N. est un programme d’actions inscrit dans le document stratégique des infrastructures de recherche 2012. Elle met en œuvre un pilotage partagé des questions d’information scientifique et technique (I.S.T.) en France, pour permettre à tous les chercheurs de disposer de l’information scientifique pertinente et des outils les plus performants possibles. Son périmètre d'action concerne les acquisitions de ressources électroniques, la numérisation, l'open access, l'édition publique.

La B.S.N.

Le Centre pour la communication scientifique directe (C.C.S.D.)

Le C.C.S.D. deviendra au printemps 2013 une unité mixte de service (U.S.M.) ayant pour tutelles le C.N.R.S., l'INRIA et le PRES de Lyon représentant l'ensemble des universités françaises. Il est installé à Villeurbanne (69) dans les locaux du Centre de Calcul de l'IN2P3. Sa mission : développer des archives ouvertes pour la communauté de l'enseignement supérieur et de la recherche ainsi que des services connexes.

Le C.C.S.D.

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés