Année franco-allemande

La coopération franco-allemande est sortie renforcée de ce cinquantenaire

Geneviève Fioraso invitée d'un chat vidéo du journal l'Etudiant

Pour Geneviève Fioraso, les destins de la France et de l'Allemagne sont liés et les liens anciens établis entre les deux pays ont permis aux étudiants, aux chercheurs et aux entreprises de nouer des relations solides. Elle souhaite que les partenariats et les coopérations existantes se poursuivent et s'amplifient dans les années à venir, au bénéfice de la croissance et du progrès de nos deux pays et de l'Europe.

Actualité - 15.04.2013
Geneviève Fioraso

La relation franco-allemande est fondée sur une vision partagée de la qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche, comme véritable levier pour l'innovation, la compétitivité et la création d'emplois. La coopération entre les chercheurs allemands et français est forte comme l'atteste la publication de plus de 7 000 publications communes par an (près de vingt publications par jour). Plus de 200 chercheurs français travaillent dans des laboratoires allemands et autant de chercheurs allemands dans des laboratoires français.

Le 22 janvier 1963, le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer ont signé le traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République Fédérale d'Allemagne. Par-delà l'aspect symbolique de cette entente, un nouveau modèle de coopération bilatérale privilégiée s'est alors fondé sur le rapprochement des jeunesses et la création d'un espace scientifique commun. Sans attendre que la Communauté européenne se dote de compétences en la matière, le tandem franco-allemand a initié la construction d'un espace universitaire et scientifique transnational, voué à devenir le noyau d'une Europe de la connaissance.

Depuis, nos pays ont su développer d'étroits partenariats, au bénéfice de chacun des partenaires et de l'Europe toute entière. Ces liens anciens ont permis aux étudiants, aux chercheurs et aux entreprises de nouer des relations solides. En Europe, l'Allemagne et la France sont, l'une pour l'autre, le premier partenaire scientifique. L'Allemagne est la première destination des chercheurs français, devant les Etats-Unis. Ensemble, l'Allemagne et la France représentent 50% du budget de la recherche européenne, et 10% de la recherche mondiale.

Le renforcement des partenariats entre les établissements d'enseignement supérieur et de recherche s'est inscrit dans le contexte d'une organisation plus lisible du paysage scientifique et universitaire dans chacun des pays. Cet objectif permettra d'aller plus loin dans la coordination déjà engagée, au bénéfice :

  • de la mobilité des étudiants et des jeunes scientifiques, dans le cadre de l'Université franco-allemande et du programme "Erasmus pour tous", élargi aux filières technologiques et professionnelles; 
  • des partenariats scientifiques : d'une part notre étroite collaboration dans le domaine spatial est essentielle, pour la poursuite et l'évolution d'une filière européenne de l'espace, d'autre part une feuille de route commune nous permet de coordonner nos ambitions autour de grands enjeux sociétaux, dans des domaines aussi stratégiques que la santé, les biotechnologies vertes et blanches, les sciences sociales, bientôt le numérique et l'énergie.

La France et l'Allemagne partagent la même vision, celle d'une politique dynamique pour l'innovation et le soutien à la recherche technologique. Nos pays se sont engagés dans des démarches volontaristes de déploiement de grandes infrastructures de recherche sur leur territoire.

Je souhaite que le rapprochement de nos universités et de nos centres de recherche renforce les coopérations existantes et favorise l'émergence d'un réseau d'excellence déployé dans l'espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche. Notre rayonnement international profitera de nos atouts scientifiques combinés. Nos destins sont liés. La coopération franco-allemande, dont l'enseignement supérieur et la recherche constituent l'un des fondements, est sortie renforcée de ce cinquantenaire. Cette brochure résume nos coopérations scientifiques les plus abouties. Ce partenariat réussi sera poursuivi et amplifié dans les années à venir, au bénéfice de la croissance et du progrès de nos deux pays, et de l'Europe.


Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Editorial extrait de la brochure bilingue français/allemand "50 ans de coopération franco-allemande en recherche, technologie et innovation, 1963-2013"

 

1ère publication : 15.04.2013 - Mise à jour : 18.04.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés