Innovation

Ouverture du 8e Forum du Pôle Aerospace Valley

Message de G.Fioraso pour l'ouverture du 8e Forum du Pôle Aerospace Valley

Geneviève Fioraso a adressé un message vidéo aux participants du 8e Forum du Pôle Aerospace Valley à l'occasion de l'ouverture du forum.

Actualité - 17.05.2013
Geneviève Fioraso

Retenue à Paris pour préparer le vote du projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche, j'ai souhaité par ce message filmé d'ouverture du 8e Forum du Pôle Aerospace Valley, partager avec vous les convictions qui guident mon action dans le domaine de la recherche et de l'innovation.

Je tiens d'abort à saluer le dynamisme du Pôle Aerospace Valley, qui depuis sa création en 2005, et grâce à la mobilisation de l'ensemble des acteurs locaux, a su trouver les ingrédients indispensables à la structuration d'un écosystème d'innovation performant.

Avec plus de 620 partenaires, dont plus de la moitié sont des P.M.E., Aerospace Valley a permis de générer des projets de R&D structurants représentant plus de 800 millions d'euros d'investissements, dont près de 360 millions de financements publics. En moins de 10 ans, votre pôle de compétitivité a démontré la puissance des "clusters" et leur capacité à transformer durablement les processus d'innovation. "L'open innovation" devient réalité dans votre écosystème.

Mon expérience de terrain, de presque dix ans à la présidence de la Société Minatec entreprises m'a permis de mesurer le formidable potentiel des écosystèmes d'innovation. L'alchimie entre les acteurs de la recherche, de la formation, des entreprises, du financement et des collectivités territoriales est un "accélérateur" puissant d'innovation. Cette Alchimie permet de dynamiserle processus, souvent imprévisible, de la connaissance au marché final en passant par la technologie !

Vous le savez, le gouvernement a mis la compétitivité au cœur de son agenda et j'inscris résolument l'action du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche dans ce cadre.

Je veux d'abord partager avec vous un constat évident pour quiconque suit les dynamiques internationales : partout dans le monde, de plus en plus, la formation, la recherche et l'innovation sont au cœur de la bataille pour la compétitivité, le socle de toute politique qui prépare le futur !

Lors de ma récente visite en Corée pour l'investiture de la Présidente Park,  j'ai pu mesurer à tel point la Recherche et l'Innovation sont au cœur de la politique coréenne : ce pays dont les dépenses de R&D sont de 4,36% du P.I.B., consacre près de 50G€ à sa R&D, au 3e rang de l'O.C.D.E., et a augmenté le nombre de ses chercheurs de 45% depuis 2005 !

Le redressement productif de notre pays appelle donc une nouvelle politique industrielle tournée vers l'innovation, la compétitivité qualité. C'est la seule voie possible pour améliorer nos atouts à l'export, développer l'emploi dans nos P.M.E. et E.T.I. et nous  libérer de l'étau de la concurrence prix au bénéfice de la compétitivité par la qualité.

Pendant 20 ans, sur le terrain, je me suis battue pour que la formation, la recherche technologique et l'innovation soient au cœur du développement économique et social.

C'est forte de cette conviction que je mène une action globale et cohérente depuis près d'un an au sein du gouvernement.

Nous devons mieux insérer la recherche dans la chaîne de l'innovation et créer de véritable écosystèmes où peut se développer cette innovation. Qu'est-ce que cela signifie concrètement ?

D'abord doter la France d'une vision porteuse d'avenir, d'un cap vers le futur.

C'est France-Europe-2020, l'Agenda stratégique de recherche, que nous sommes en train de construire avec l'ensemble des acteurs de la recherche publique et privée. Il va permettre de mobiliser nos actions autour de grands défis sociétaux, comme la santé, l'énergie, ou encore la mobilité, en cohérence avec la dynamique européenne impulsée par Horizon2020. J'aurais l'occasion d'y revenir en détail lors de son lancement officiel le 21 mai à Paris.

Nous devons confirmer dans la durée, avec constance, le soutien à la recherche fondamentale en lui redonnant un cadre de travail stable, préservé de la frénésie des appels à projets. Notre recherche fondamentale a besoin d'être sanctuarisée car celle-ci est le socle à partir duquel les innovations de rupture sont créées.

Notre recherche est de très bonne qualité, elle est au meilleur niveau mondial dans de nombreux domaines et nous devons en être fiers : nos prix Nobel, nos médailles Fields, nos lauréats de l'European Research Council, en témoignent.

Mais, il faut bien reconnaître qu'aujourd'hui, notre recherche publique, avec son formidable capital "connaissance", doit être mieux valorisée ! Il ne s'agit pas pour autant d'être naïfs et de nous faire piller nos recherches et nos innovations.

Notre recherche technologique est insuffisamment développée par rapport à d'autres pays comparables au nôtre, ne serait-ce que notre voisin allemand. Nous consacrons moins de 10% des dépenses publiques de R&D à la recherche technologique, qui constitue pourtant une passerelle très efficace entre l'invention scientifique et l'innovation dans l'industrie ou, plus généralement, dans le tissu économique. La technologie, c'est ma conviction, ne doit plus être le parent pauvre de la recherche en France

Pour cela, et vous le savez bien ici à Toulouse, j'ai porté avec mon collègue Arnaud Montebourg, la mise en place de ce beau projet C.E.A.-Tech, porté par la Direction de la Recherche Technologique du C.E.A. en association avec le C.N.R.S. et les laboratoires présents sur le site.

Je suis venue ici avec Arnaud en Janvier lancer la plateforme de Toulouse et je suis très heureuse d'apprendre que le C.E.A .Tech est déjà pleinement intégré à votre écosystème, avec l'adhésion à votre pôle.

Au niveau européen, nous devons également mobiliser, en cohérence, nos moyens autour des KETs, les Key Enabling Technologies, celles qui vont permettre de renforcer la compétitivité de nos entreprises, réindustrialiser le pays et donc demain de créer des emplois. L'Europe a pris conscience des enjeux en soutenant ces KET's (Nanotechnologies, Nanomatériaux, Biotechnologies, ...), technologies du futures qui irrigueront l'ensemble du tissu économique. Je sais que vous êtes déjà bien sensibilisés à ces enjeux.

Pour compléter nos dispositifs d'innovation, la communication que j'ai présentée en novembre 2012 au Conseil des Ministres intitulée "Une nouvelle politique de transfert pour la recherche" a fixé un cap politique clair pour mon action dans ce domaine. J'y ai présenté 15 actions, dont certaines ont déjà été mises en œuvre. Je pense en particulier, à l'ANR, au lancement du programme de laboratoires communs avec les P.M.E. qui a été initié, à ma demande, ou encore à la mise en place de défis.

Plus globalement, j'ai engagé mon Ministère, dans son action pour l'innovation, dans des grands chantiers gouvernementaux. Je pense notamment au renouvellement de la politique des pôles de compétitivité, au sein de laquelle le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a enfin toute sa place. Les pôles 3.0, nouvelle génération de pôles plus tournés vers "l'innovation produit" pour gagner la bataille de la compétitivité qualité, sont nés de cette concertation interministérielle.

Je tiens à saluer Aerospace Vallay pour son dynamisme et son ambition d'être le premier pôle, ou certainement parmi les tous premiers, à signer le nouveau contrat de performance, avec l'Etat et les Collectivités Territoriales. La feuille de route stratégique du pôle est en cours de concertation et un point de rendez-vous est pris au Salon du Bourget pour finaliser le processus. Bravo !

Enfin, je pense que nous devons améliorer en profondeur notre système de recherche, de transfert et d'innovation, pour le rendre plus efficace ! Simplifier le fameux "mikado" pour reprendre le terme des Assises de l'Enseignement supérieur et de la recherche des structures juridiques qui se sont multipliées ces dernières années (F.C.S., IDEXSATT,  I.R.T., R.T.R.A, ...) à tel point que plus personne ne s'y retrouve dans ce maquis. C'est aussi mettre en cohérence les outils de financement de l'innovation pour éviter l'avalanche d'appels à projet qui s'abattent  sur les équipes de recherche sans cohérence et sans articulation avec le niveau européen !

 

En conclusion,

Préparer l'avenir, c'est s'appuyer davantage sur notre recherche et innovation pour répondre aux grands défis économiques et sociétaux du 21e siècle.

J'ai d'ailleurs tenu à inscrire dans le projet de Loi sur l'enseignement supérieur et la recherche en cours de débats, le transfert des résultats de la recherche vers les secteurs socio-économiques comme l'une des missions prioritaires de l'enseignement supérieur comme de la recherche publique. Les regroupements territoriaux d'établissements supérieurs et de recherche auront aussi pour mission de coordonner leur stratégie de recherche et de transfert. Et un chapitre du projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche  est intitulé "l'exercice des activités de transfert pour la création de valeur économique".

Le projet de loi propose au service public de l'enseignement supérieur et de la recherche et, au-delà, à tous les Français, un pari gagnant pour l'avenir. Qualifier davantage de jeunes, ouvrir l'université sur son écosystème et sur le monde, encourager la mobilité des étudiants et des chercheurs, attirer les talents du monde entier, investir à contre-cycle pour imaginer dans nos laboratoires un monde de progrès.

C'est l'occasion d'une formidable mise en mouvement collective qu'il faut absolument saisir, ensemble.

Les pôles de compétitivité joueront dans cette dynamique un rôle déterminant.

Dans cette compétition mondiale, les objectifs que vous vous êtes fixé doivent vous permettre de conforter la première place mondiale du territoire pour le Pôle en aéronautique civil et la première place européenne dans le domaine de l'espace. C'est l'ambition que nous devons relever ensemble !

Je vous souhaite un très bon Forum et vous remercie de votre attention.

 

1ère publication : 17.05.2013 - Mise à jour : 21.05.2013

Message vidéo de G.Fioraso aux participants du 8e Forum du Pôle Aerospace Valley

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés