Contrat pluriannuel de site alsacien (2013-2017)

Étudiantes en cours© Fotolia

Les quatre établissements d'enseignement supérieur et de recherche alsaciens signataires du contrat de site alsacien  regroupent 52 000 étudiants. Principaux enjeux de ce contrat : élaborer une carte claire de l'enseignement supérieur en Alsace, renforcer l'excellence scientifique du site, faire du cluster Alsace un émulateur de projets transversaux, et mieux affirmer la présence à l'international des établissements alsaciens.

Article - 5.06.2013

Le site alsacien

Université de Strasbourg (Unistra)

Président : Alain Beretz, réélu le 18 décembre 2012, fin de mandat : 27 mars 2016.

43 000 étudiants sont accueillis dans cette université, créée le 1er janvier 2009 suite à la fusion des trois universités strasbourgeoises.

Université de Haute-Alsace (U.H.A.)

Présidente : Christine Gangloff-Ziegler, élue le 6 juin 2012, fin de mandat 17 juin 2016.

L'U.H.A. compte 7 750 étudiants.

Son rattachement à l'Unistra est acté dans le présent contrat. Une convention sera signée en 2013.

Institut national des sciences appliquées de Strasbourg (INSA de Strasbourg)

Directeur : Marc Renner, depuis le 1er mars 2009, fin de mandat 28 février 2014.

L'école accueille 1 615 élèves.

Une convention sera signée avec l'Unistra selon le mode de coopération tel qu'il sera précisé dans la loi d'orientation pour l'enseignement supérieur et la recherche.

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (B.N..U)

Administrateur : Albert Poirot, son mandat a été reconduit le 1er janvier 2011, fin de mandat 31 décembre 2015.

La B.N.U. est rattachée à l'Unistra dans le cadre du décret du 10 septembre 2010 relatif à son organisation. Une convention sera signée en 2013.

Les quatre établissements d'enseignement supérieur et de recherche alsaciens signataires de ce contrat : l'université de Strasbourg (Unistra), l'université de Haute-Alsace (U.H.A.), l'institut national des sciences appliquées de Strasbourg (l'INSA de Strasbourg) et la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (B.N.U.), regroupent 52 000 étudiants parmi les 68 000 inscrits dans l'ensemble de l'enseignement supérieur de la région, c'est-à-dire l'essentiel du potentiel de la région.

Autour de ces établissements, de grands organismes de recherche, tout particulièrement le C.N.R.S. et l'INSERM, mais aussi  l'INRA, l'Inria, l'IRSTEA et le B.R.G.M., concourent significativement en Alsace aux résultats de la recherche et de sa valorisation.

Le site Alsace ne dispose pas de PRES.

Les principaux enjeux du contrat de site alsacien

La nouvelle structuration portée par ce contrat doit pouvoir répondre à des enjeux majeurs du territoire alsacien : 

  • renforcer l'excellence scientifique du site en bénéficiant de la dynamique des secteurs pilotes ; cette ambition passe par une démarche de restructuration ;
  • dans le domaine de l'innovation, à l'horizon 2020, contribuer à développer le potentiel des entreprises et à faire rayonner la région au cœur de l'espace rhénan et de l'Europe, tout en définissant des priorités sectorielles ;
  • élaborer à court terme une carte claire et rationnelle de l'enseignement supérieur en Alsace, en formation initiale comme en formation tout au long de la vie ; 
  • améliorer l'accessibilité à la formation universitaire et la réussite des étudiants aux profils diversifiés ;
  • faire aboutir la démarche structurante d'un schéma directeur de la documentation universitaire
  • faire apparaître de nouvelles marges de manœuvre et améliorer l'analyse de la soutenabilité des projets ;
  • faire du Cluster Alsace un émulateur de projets transversaux ;
  • mieux affirmer la présence à l'international des établissements alsaciens.

La démarche initiée par la création en 2009 de l'université de Strasbourg par fusion des trois universités doit se prolonger, au-delà d'une simple logique de coopération, par la définition d'une politique de site prenant en compte les enjeux à long terme.

Les établissements confirment leurs engagements par une structuration sans équivoque, privilégiant pour cela le rattachement de l'U.H.A. et de la B.N.U. à l'Unistra ou le mode de coopération tel qu'il sera précisé dans la loi d'orientation pour l'enseignement supérieur et la recherche pour l'INSA de Strasbourg. Ils choisissent ainsi, sans y perdre leur autonomie, d'insérer leurs activités respectives dans un environnement reconnu par sa puissance scientifique, notamment celle de l'Unistra, chacun assumant sa responsabilité pour l'avenir de l'enseignement supérieur et de la recherche en Alsace.

Les termes de chacune des conventions entre les établissements donneront toute la dimension politique et fixeront les modalités d'une stratégie partagée. L'objectif est que l'enseignement supérieur alsacien dans sa globalité puisse peser plus fortement dans ce qui se joue à l'échelle transfrontalière (dans l'espace de l'université du Rhin supérieur) et  plus largement internationale.

Enfin, un comité de pilotage assurera le lien entre les acteurs et le développement de cette stratégie.

Volet établissements

Université de Strasbourg

Position de l'Unistra

La position prédominante de l'Unistra, consacrée par l'Idex, lui confère une forte responsabilité dans la structuration du dispositif de l'enseignement supérieur et de la recherche en Alsace qu'elle devra assumer.

Son rôle d'acteur principal de la politique de site consistera à : 

  • être l'élément central de la constitution d'une carte coordonnée de la formation ;
  • utiliser l'Idex et les investissements d'avenir pour structurer la politique de site et entraîner ses partenaires dans son périmètre d'excellence ;
  • diriger un consortium intégré fédérant l'ensemble des acteurs régionaux de l'innovation et du transfert des connaissances ;
  • créer avec l'université du Rhin supérieur, un pôle européen de recherche et de formation sur des thématiques transversales et pluridisciplinaires de recherche.

Engagements spécifiques à l'Unistra :

  • Sur bien des points tels que la recherche, la formation continue, la valorisation et le transfert de compétences, l'Unistra apparaît en première ligne au niveau national et entend désormais tenir un rôle de leader dans l'innovation en matière d'enseignement supérieur et de recherche, dans une relation étroite et innovante avec les organismes de recherche ;
  • l'université pose également comme priorité l'amélioration de la réussite étudiante, en particulier au niveau licence ; 
  • il s'agira aussi de renforcer la gouvernance en menant jusqu'au bout la logique d'intégration des composantes et acteurs issus des trois universités strasbourgeoises. L'Unistra poursuivra sa structuration et à consolidera la soutenabilité de ses ambitions.

Université de haute-Alsace  

Contribution de l'U.H.A. à la politique du site alsacien  

L'U.H.A. contribuera à la politique du site alsacien par :

  • la mise en place des modalités du rattachement à l'Unistra conformément à la convention qui sera signée en 2013 ;
  • sa participation à l'élaboration d‘une carte alsacienne coordonnée de la recherche et de la formation en particulier dans le domaine de l'ingénierie ;
  • son savoir-faire en matière d'apprentissage, de formation continue et d'insertion professionnelle ;
  • les compétences développées à l'échelle transfrontalière (labellisées dans l'IDEFI NovaTris), notamment avec les universités allemandes et suisses du Rhin Supérieur.

Les objectifs retenus visent à affirmer l'identité de l'université, à rationaliser l'offre de recherche et de formation dans le cadre alsacien, à professionnaliser son pilotage de manière cohérente avec celui de l'Unistra pour développer les synergies sur le site et améliorer le fonctionnement propre de l'établissement dans le cadre interne de son autonomie. 

Engagements spécifiques à l'U.H.A. :

  • l'évolution vers un mode de gouvernance fédéral, définissant clairement les responsabilités respectives du niveau central et des composantes, afin d'exercer les responsabilités et compétences élargies (R.C.E.) de manière performante ;
  • un renforcement de son potentiel de recherche avec la mise à profit de l'excellence de l'Unistra, notamment par le bénéfice de l'Idex ; 
  • une visibilité internationale accrue conduisant à une meilleure attractivité à tous les niveaux de formation et plus particulièrement aux niveaux M et D.

INSA de Strasbourg

Implication de l'INSA dans la démarche contractuelle de site

  • L'INSA intensifiera son implication dans la démarche contractuelle de site pour :
  • approfondir les liens solides qu'il a noués avec l'Unistra, grâce à la conclusion d'une convention en 2013 ;
  • s'inscrire dans le développement d'une carte cohérente du domaine de l'ingénierie autour du collegium Sciences-Ingénierie-Technologie de l'Unistra et du réseau Alsace Tech (formations d'ingénieurs, d'architectes et de managers) ;
  • renforcer le laboratoire Icube en 2015, afin de favoriser la cohérence et la synergie des recherches en sciences pour l'ingénieur ;
  • participer pleinement à la construction de l'espace de l'enseignement supérieur et de la recherche alsacien et à son ouverture internationale.

Engagements spécifiques à l'INSA :

  • poursuivre son développement en affirmant son intégration dans la dynamique locale et son positionnement national  avec le groupe des INSA ;
  • adapter le dispositif de formation pour le mettre en phase avec le nouveau cursus ;
  • développer la synergie école-entreprises ;
  • améliorer la qualité du pilotage de l'établissement.

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

Contribution de la B.N.U. à la politique du site alsacien

La B.N.U. contribuera à la politique du site alsacien par :

  • la mise en œuvre des modalités de la convention la liant à l'Unistra ;
  • son apport à la recherche alsacienne grâce au développement d'une offre documentaire de qualité en S.H.S. et au rôle structurant que ses collections lui donnent pour développer une politique scientifique ;
  • le pilotage de la rédaction du schéma directeur de la documentation universitaire pour le site, qui sera finalisé en 2013 ;
  • une participation active aux projets documentaires communs, notamment en matière de numérisation des collections et de conservation partagée.

Engagements spécifiques à la B.N.U. :

  • la poursuite et l'achèvement du chantier B.N.U. Nouvelle avec la réouverture du bâtiment principal à la rentrée 2014 ;
  • la recherche de l'excellence en matière documentaire, scientifique et culturelle ;
  • une gouvernance optimisée ;
  • une réaffirmation de son identité et de son rayonnement.

 

Publication : 5.06.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés