Contrat pluriannuel de site lorrain (2013-2017)

Groupe d'étudiants assis sur un banc en extérieur en train de réviser© Fotolia

Le contrat de site lorrain 2013-2017 vise à accompagner la co-construction d’une politique de site adaptée au territoire, en adéquation avec la stratégie nationale de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. L’enjeu : instaurer les conditions propices au rebond économique du territoire, valoriser des domaines de compétences clés, et mettre en place une chaîne efficace du transfert technologique et de l’innovation.

Article - 5.06.2013

Le site lorrain

Université de Lorraine (U.L.)  

  • Effectifs 2011-2012 : 52 000 étudiants.  
  • Typologie : E.P.S.C.P. 
  • Président : Pierre Mutzenhardt, professeur de physique, élu le 25 mai 2012.   
  • Caractéristique :  grand établissement au sens de l'article L. 717-1 du code de l'éducation, créé par décret du 22 septembre 2011 et qui s'est substitué aux trois universités (Metz – Paul Verlaine, Nancy 1 – Henri Poincaré, Nancy 2) ainsi qu'à l'Institut national polytechnique de Lorraine), au 1er janvier 2012.   

Ecole nationale d'ingénieurs de Metz (ENIM)

  • Effectifs 2011-2012 : 956 étudiants.
  • Typologie : E.P.A. créé en 1962.
  • Directeur (mandat)  : Pierre Chevrier, professeur de mécanique, génie mécanique, génie civil, nommé pour trois ans le 1er novembre 2011.
  • Caractéristiques : organisation fixée par le décret du 22 mars 2000. L'école appartient au réseau des écoles nationales d'ingénieurs.

Principaux enjeux du contrat de site lorrain

En Lorraine, une phase essentielle a été franchie en matière de structuration de site avec la création de l'université de Lorraine, le 1er janvier 2012. La démarche de rapprochement initiée lors du précédent quadriennal (2008-2012), dans le cadre d'un PRES pré-fusionnel, a permis de réaliser la fusion des quatre établissements existants et cette dynamique se prolonge aujourd'hui.

Dans cette région qui dispose de plus de 75 000 étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur, de la présence de six organismes de recherche (C.N.R.S., I.N.R.S., INRIA, INSERM, ANDRA, B.R.G.M.) et de 3 pôles de compétitivité, le contrat de site est de nature à :

  • instaurer les conditions propices au rebond économique d'un territoire encore marqué par les restructurations économiques, par un taux de chômage élevé et affecté par une croissance démographique plus faible que la moyenne nationale ;
  • faire émerger des spécificités régionales, reconnues au niveau international, fondées sur des domaines de compétences clés alors que les thématiques de recherche restent larges et les acteurs de la formation encore dispersés ;
  • mettre en place une chaîne efficace du transfert technologique et de l'innovation, fondée sur une recomposition des instances de pilotage dédiées à la valorisation et à l'innovation.

L'objectif du contrat de site lorrain 2013-2017 est d'accompagner la co-construction d'une politique de site adaptée au territoire et en adéquation avec la stratégie nationale de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (ESRI).

Trajectoire du site et engagements contractuels

L'objectif du contrat de site lorrain 2013-2017 est d'accompagner la co-construction d'une politique de site adaptée au territoire et en adéquation avec la stratégie nationale de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (ESRI).
En ce sens, le contrat porte sur plusieurs engagements opérationnels :

L'installation et l'animation de deux "lieux" complémentaires de coordination de l'ESRI, dans la région :

Le Comité de coordination et d'orientation scientifique lorrain (CCOSL) pour la recherche. Renouvelé en 2013, il a conduit à la définition de huit domaines de recherche pour lesquels une vision stratégique est partagée et mise en œuvre sur la période :

  • la gestion durable des ressources naturelles ;
  • l'énergie et le génie des procédés ;
  • les matériaux et procédés de transformation ;
  • l'ingénierie des langues et des connaissances ;
  • l'ingénierie pour la santé et vieillissement 
  • les mathématiques et les sciences et techniques de l'information et de la communication
  • la mutation des institutions et des organisations ;
  • patrimoine, culture et identité.

Une convention cadre multi-organismes de site 2013-2017, signée le 31 mai 2013, précise les nouvelles modalités de coopération entre les partenaires. La configuration régionale issue de la création de l'université de Lorraine et la mise en place d'éléments structurants dans le paysage, comme l'IRT M2P ou la SATT Grand Est, sont prises en compte.
Dès 2014, des conventions, établies en référence à la convention cadre de site, préciseront les moyens affectés par chaque partenaire à la mise en œuvre des différents projets. De nouveaux partenaires pourront également être associés au sein du Comité de coordination et d'orientation scientifique lorrain, l'ANDRA, l'INERIS et le B.R.G.M. notamment.

La mise en place en 2013 d'un Pôle lorrain d'enseignement supérieur (PLES)

Le contrat de site lorrain 2013-2017 accompagne une démarche de coordination renforcée de l'enseignement supérieur, incluant aussi les B.T.S. et les C.P.G.E. , qui vise à répondre à ces enjeux :

  • favoriser l'accès à l'enseignement supérieur d'un plus grand nombre d'étudiants mais aussi créer les conditions de leur réussite, de leur adaptabilité et de leur insertion professionnelle, en proposant à la fois des dispositifs pédagogiques communs, d'une vie de campus de qualité, concertée et réactive, dans un esprit de partage des ressources humaines, documentaires et numériques, mais aussi des dispositifs, voire des équipements ;
  • participer activement à l'amélioration de l'économie régionale, en constituant une force de dialogue auprès des entreprises et de leurs représentants pour apporter, dans le cadre d'échanges constructifs, des réponses à leurs besoins. La vocation essentielle du PLES consiste à proposer, aux acteurs de l'enseignement supérieur lorrain, un lieu servant à la réflexion, la concertation et l'élaboration de propositions. L'objectif est de construire un système de conventionnement entre les différents établissements.

La convention cadre du PLES, établie dès 2013, affirmera la volonté commune de l'ensemble des établissements de :

  • définir des objectifs et de rédiger une charte ;
  • organiser la concertation et la coordination, en mettant en place notamment des groupes de travail ;
  • déterminer des actions communes d'information et de communication ;
  • élaborer des orientations stratégiques communes soumises ensuite aux instances de chaque partenaire.

La création du collège doctoral lorrain

Celle-ci est prévue en 2014.

La politique de site en matière d'innovation

Pour améliorer l'efficacité et l'intensité du transfert des connaissances et des compétences vers le monde économique, les établissements s'organiseront pour répondre aux besoins des entreprises et des créateurs, tout en maintenant les actions existantes de détection et de maturation de projets.
Cette chaîne du transfert sera favorisée par la création d'une structure d'animation, d'un espace partenarial université-entreprises-territoires ; elle s'appuiera, entre autres, sur les plates-formes technologiques, interfaces d'échanges avec l'environnement socio-économique et sur les ateliers transfert-innovation (ATI) qui permettent de mener des actions de formation en mode projet, adossées aux besoins exprimés par les entreprises.
L'U.L. prendra une part active dans la construction et la mise en place d'une politique partenariale du transfert de technologie, développée à l'échelle du site lorrain comme à l'échelle interrégionale.

Le développement d'actions en faveur de la qualité de la vie étudiante

L'université de Lorraine., avec l'ensemble de ses partenaires et en lien avec les collectivités territoriales, s'engage à initier une politique de site portant sur la qualité de vie des étudiants et des personnels dans les différents campus.

Volet Université de Lorraine

Stabiliser l'organisation issue de la fusion par la mise en place d'une gouvernance collégiale, réactive et efficace :
  • Concrétiser la subsidiarité à l'appui des structures fédératives (collégiums et pôles scientifiques) ;
  • Mettre en place des contrats d'objectifs et de moyens avec les collégiums.
Recouvrer des marges pérennes d'autonomie par la construction d'une politique financière soutenable à long terme, s'appuyant sur :
  • Maîtriser des dépenses de personnel ; de la politique d'investissement et de la politique immobilière.
  • Appropriation et l'utilisation des éléments objectifs de la cartographie économique.
Augmenter l'attractivité :
  • Poursuivre la restructuration de la recherche et conforter le périmètre d'excellence.
  • Hisser l'innovation et de la valorisation au niveau du potentiel scientifique existant en lien avec l'environnement socio-économique.
  • Poursuivre la rationalisation de l'offre de formation en privilégiant l'innovation pédagogique et le décloisonnement disciplinaire.
  • Cibler davantage les coopérations internationales et jouer un rôle moteur dans le développement de l'université de la Grande Région.
  • Améliorer la réussite étudiante : travail sur l'orientation, l'adaptation des parcours, l'accompagnement et l'insertion professionnelle.
Participer activement à la structuration du site :
  • Construire une véritable relation avec les établissements d'enseignement secondaire en participant aux travaux de la Commission académique post bac afin de travailler la question du bac-3 / bac+3 .
  • Constituer, avec ses partenaires institutionnels, un campus lorrain : services partagés, dispositifs communs d'information, solutions liées au transport et au logement.
  • Etablir avec l'ENIM une convention de rattachement dès 2013 et, dans le prolongement de ce rattachement, étudier, pour le terme du contrat, les modalités d'un rapprochement de l'Ecole au sein du collégium Lorraine-INP.

Volet ENIM

  • Diminuer le taux d'échec et favoriser la réussite des élèves ingénieurs jusqu'à leur insertion professionnelle.
  • Poursuivre la restructuration de sa recherche, et notamment de ses laboratoires (mécanique des matériaux et génie industriel), afin de conforter son potentiel scientifique sur le site lorrain, en lien avec l'Université de Lorraine.
  • Rétablir une gouvernance et un pilotage adaptés aux enjeux de l'école, notamment en matière de démarche de formalisation du fonctionnement, de système d'information et d'immobilier.
  • S'inscrire pleinement dans la nouvelle organisation partenariale du PLES pour la formation, la vie étudiante et l'ouverture internationale.
  • Finaliser la convention de rattachement avec l'université et, dans le prolongement de ce rattachement, étudier pour le terme du contrat les modalités d'un rapprochement au sein du collégium Lorraine-INP de l'université.

 

Publication : 5.06.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés