Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Sciences de l'homme et de la société

Sciences de l'homme et de la société

Découverte du plus vieux squelette d'un primate, ancêtre de l'homme et des singes

Primate Archicebus achilles

Une équipe internationale de chercheurs a annoncé la découverte du plus vieux squelette fossilisé de primate représentant un genre et une espèce jusqu’alors inconnus. A noter, le rôle décisif du Synchrotron (équipement international situé à Grenoble) qui a permis d’étudier le fossile dans sa totalité et d’en faire une reconstruction numérique en trois dimensions.

 

Communiqué - 6.06.2013
Geneviève Fioraso

Geneviève Fioraso tient à saluer la découverte scientifique du plus vieux squelette d'un primate, ancêtre de l'homme et des singes.

Mercredi 5 juin, une équipe internationale de chercheurs a annoncé la découverte du plus vieux squelette fossilisé de primate, Archicebus achilles, représentant un genre et une espèce jusqu'alors inconnus.

L'équipe internationale de scientifiques, dirigée par le Docteur Xijun Ni de l'Institut de paléontologie vertébrale et de paléoanthropologie (I.V.P.P.) de l'Académie chinoise des sciences à Pékin, associe le Docteur Christopher Beard du Carnegie Museum of Natural History de Pittsburgh, le Docteur Daniel Gebo de la Northern Illinois University, le Docteur Marian Dagosto de la Northwestern University de Chicago, le Docteur Jin Meng et le Docteur John Flynn du American Museum of Natural History de New York et le Docteur Paul Tafforeau du Synchrotron (E.S.R.F.), équipement international situé à Grenoble.

L'expertise unique au monde acquise par l'E.S.R.F. dans les technologies d'imagerie a permis d'étudier le fossile dans sa totalité et d'en faire une reconstruction numérique en trois dimensions. Cette découverte scientifique représente une nouvelle étape dans la compréhension des premières phases de l'évolution des primates et des humains.

La ministre tient à saluer le rôle décisif des très grands instruments européens dans les grandes avancées scientifiques, à l'instar du synchrotron aujourd'hui ou encore du CERN, de l'ILL, de l'E.M.B.L., de SOLEIL ou d'ITER.

La ministre rappelle qu'elle a mis en place au niveau national un nouveau schéma de gouvernance et de pilotage pour établir une stratégie nationale sur la participation de la France aux très grandes infrastructures de recherche (Stratégie nationale Infrastructures de recherche 2012-2020).

Sur le plan international, la France participe au European Strategic Forum of Research Infrastructures (ESFRI) et proposera, la semaine prochaine, lors de la réunion informelle des ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du G8, organisée à Londres, un cadre de gouvernance mondial pour les infrastructures de recherche internationales.

1ère publication : 6.06.2013 - Mise à jour : 23.12.2013

Contact presse

Dephine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés