Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Espace

Espace

69ème succès d'Ariane 5

decollage-ariane-5-vol-178

Dans la nuit du 5 au 6 juin 2013, Ariane 5 a mis en orbite un véhicule automatique ravitailleur dénommé "Albert-Einstein" qui s'arrimera à la station spatiale internationale.

Communiqué - 6.06.2013
Geneviève Fioraso

Geneviève FIORASO, ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche, salue le lancement réussi d'Ariane 5.

Il s'agit du quatrième ATV que l'Europe envoie dans l'espace depuis l'arrêt de la navette spatiale américaine en 2011.

Témoin de l'excellence de l'industrie européenne, ce véhicule cargo est le plus gros ravitailleur jamais lancé par l'Europe avec plus de 7 tonnes de fret et un poids total de plus de 20 tonnes. Lancé par une version adaptée d'Ariane 5 à partir du port spatial européen Guyanais, il s'arrimera, après 10 jours de vérifications et manœuvres complexes, de manière automatique, à la station spatiale qui se déplace à 30 000 km/h et à 350 kilomètres d'altitude.

En attendant l'ATV-5 "Georges-Lemaître", l'ATV-4 permettra, durant les 5 mois de sa mission, de ravitailler la station en eau, vivres, oxygène et carburant.

La ministre, en charge de la politique spatiale, souligne que : "le CNES et l'industrie française ont pris une part importante dans la préparation de cette opération qui est réalisée pour le compte de l'Agence Spatiale Européenne. Cette mission s'inscrit dans le cadre des engagements que l'Europe a souscrit sur la station spatiale internationale et illustre la coopération internationale nouée autour de ce programme."

Une semaine avant le lancement officiel le 11 juin prochain du CoSpace, le Comité de concertation Etat-Industrie pour l'Espace placé sous la présidence de la ministre en charge du spatial, ce lancement illustre l'efficacité de la politique spatiale européenne.

"Avec ce lancement, l'Europe consolide son excellence, mais le marché commercial évolue rapidement et nous allons être soumis, beaucoup plus vite qu'initialement prévu, à une concurrence de plus en plus vive dans ce secteur. Notre devoir est d'anticiper les évolutions nécessaires, comme nous nous y sommes engagés à Naples, et ce en vue du conseil ministériel de 2014. C'est ainsi que nous maintiendrons la compétitivité, donc les emplois, de cette filière d'excellence." indique la ministre.

 

1ère publication : 6.06.2013 - Mise à jour : 19.06.2013

Contact Presse

Cabinet de la ministre

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés