Stratégie nationale des infrastructures de recherche

La stratégie nationale des infrastructures de recherche

Stratégie nationale des infrastructures de recherch

Plus que jamais auparavant, les enjeux scientifiques posent le défi de construire des outils de recherche à la pointe des connaissances scientifiques et technologiques. Les frontières de la connaissance ont reculé jusqu'à des extrêmes que seules des réalisations technologiques majeures permettent de confronter à la réalité expérimentale.

Article - 15.03.2016

De nouveaux défis à relever

L'observation, la mesure, l'expérimentation, le calcul intensif, le stockage et le partage de données supposent de grands instruments portant les capacités techniques au-delà de l'existant et intégrant la porosité interdisciplinaire source d'innovation. Ces outils sont les conditions des futures découvertes tout autant que le produit des dernières avancées scientifiques et technologiques. De grands équipements ont été ainsi créés, pilotés par des organisations nationales, européennes ou internationales, nécessitant une instrumentation de premier plan mais aussi des ressources humaines et financières conséquentes, grâce au soutien de la puissance publique.

Parallèlement à ces grands programmes, se sont développés ces dernières années une quantité d'instruments partagés entre de nombreux acteurs sur des sites divers : nouveaux modes de microscopie et d'imagerie, nouveaux dispositifs de criblage à haut débit, expériences virtuelles, bases de données sociales, environnementales et de santé, corpus de textes numérisés enrichis d'outils d'exploitation... En France, le soutien du Programme Investissements d'Avenir a été essentiel à ce succès.

Une stratégie

Dans ce contexte, une stratégie nationale de développement des infrastructures s'impose. Il convient de prendre en compte les nouveaux apports de la technologie, l'évolution des pratiques scientifiques, l'articulation dans des réseaux européens ou internationaux, les investissements humains et financiers, les retombées pour l'innovation tout comme les reconfigurations du paysage français de la recherche.

L'édition 2016 de la stratégie nationale sur les infrastructures de recherche témoigne de la volonté de l'Etat, par ses grands établissements de recherche et d'enseignement supérieur, de répondre aux exigences de savoir et d'innovation.

Elaborée à partir d'un état de l'art proposé par des scientifiques de tous les domaines en articulation avec la Stratégie Nationale de Recherche, cette feuille de route est l'occasion de mettre en avant une diversité d'instruments, déjà existants ou en projet, qui doivent tous répondre aux mêmes critères d'excellence scientifique et technologique, d'efficacité et de transparence de la gouvernance, et d'ouverture effective à une communauté large. Au-delà de l'accès, les infrastructures de recherche génératrices de masse de données en quantité exponentiellement croissante sont attendues sur leur capacité à les rendre accessibles à l'ensemble de la communauté scientifique et, au-delà, de l'ensemble de la société. Il s'agit là d'un des grands défis à relever dans les années à venir.

Ces infrastructures doivent enfin consolider leur modèle économique incluant une analyse budgétaire complète, un positionnement dans l'écosystème de l'innovation et l'identification de leurs interactions avec les acteurs du monde socio-économique.

La stratégie nationale des infrastructures de recherche présente des dispositifs existants qui constituent une réelle "force de frappe" au cœur de la stratégie nationale de recherche, ainsi que des projets formant une base pour la construction du futur.

1ère publication : 15.03.2016 - Mise à jour : 5.04.2016

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés