Tryptique : Formation - Recherche - Innovation en Auvergne

Université Blaise Pascal

En 2011-2012, les établissements d'enseignement supérieur en région d'Auvergne comptaient 46 437 étudiants, principalement inscrits à l'université (66%) et localisés sur les sites clermontois (83%)..

Article - 8.11.2013

Une forte augmentation du nombre d'étudiants en Auvergne

Université d'Auvergne

Le nombre d'étudiants est en augmentation en Auvergne de 10,7% depuis 2006 (+4,2% au plan national).

Ces étudiants sont principalement inscrits à l'université (66%) et localisés sur les sites clermontois (83%). On observe une bonne attractivité des formations des établissements de l'enseignement supérieur, particulièrement au niveau master, puisque la proportion d'étudiants provenant d'une autre région ou de l'étranger était de 33,2% en 2009 (22,8% au plan national).

La mise en œuvre des projets labellisés Investissements d'Avenir, et plus particulièrement des LABEX, devrait conduire à accroître la visibilité et l'attractivité des formations des établissements du site clermontois. Malheureusement, la majorité de ces étudiants ne reste pas en Auvergne après leurs études et de nombreuses entreprises auvergnates se plaignent de la difficulté à recruter des personnels qualifiés.

 

Vetagro Sup - site de Clermont-Ferrand

La recherche en Auvergne se caractérise par :

- un nombre important de chercheurs par rapport à la taille de la région : ils sont 1 445 dans le public et 1 350 dans le privé. Concernant la recherche publique, 64% des chercheurs sont dans des établissements d'enseignement supérieur et les autres sont principalement affiliés à l'INRA et au C.N.R.S. ;

- un poids important de la R&D publique et privée par rapport au P.I.B. : en 2009, la Dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) était de 650 millions d'euros, dont 75% de DIRDE (dépenses intérieure de R&D des entreprises). Le rapport DIRDE sur P.I.B. place l'Auvergne au 5ème rang national.

Le système d'innovation en Auvergne

Comité Innovergne, Fonds régional d'innovation, programe JEREMIE

Le diagnostic sur les points forts et faibles du système d'innovation en Auvergne paraissait assez clair dès 2006 et partagé par les différents acteurs (Etat, Conseil régional,Chambre de Commerce et d'Industrie Régionale, ..) ; conduisant à la création du Comité Innovergne et du Fonds Régional d'Innovation en 2007, ainsi qu'à la participation du programme européen JEREMIE.

Maison Innovergne

Etant donné la situation existante et les études menées au préalable, le document sur la Stratégie Régionale de l'Innovation a été adopté en décembre 2009. En 2011, il a été décidé de rassembler les opérateurs opérationnels d'appui aux projets d'innovation au sein de la Maison Innovergne : dans une volonté affirmée de mutualisation, de simplification et de professionnalisation, les acteurs régionaux de la recherche et de l'innovation ont convenu de se rapprocher pour proposer un parcours coordonné d'accompagnement des projets innovants.

 SAS SATT Grand Centre

SATT Grand Centre

La SAS SATT Grand Centre, qui couvre 4 régions (Auvergne, Centre, Limousin, Poitou-Charentes), a été créée le 5 mai 2013. Elle constitue une pièce importante qui complète le système de l'innovation en région Auvergne. Filiale créée par un ou plusieurs établissements (universités et organismes de recherche), la SATT est chargée d'assurer l'interface entre les laboratoires publics et le monde socio-économique.

Publication : 8.11.2013

Quelques chiffres

  • 46 437 étudiants, principalement inscrits à l'université (66%) et localisés sur les sites clermontois (chiffres 2012)
  • 2 795 chercheurs (1445 dans le public et 1350 dans le privé)
  • Auvergne au 5ème rang national  pour son rapport DIRDE/P.I.B.

Maison Innovergne, activateur d'innovation

Sociétés d'accélération du transfert de technologies

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés