Accueil

ESPE : les concours rénovés

Groupe d'étudiants assis sur un banc en extérieur en train de réviser© Fotolia

Les concours rénovés permettront d’évaluer les compétences scientifiques et professionnelles des candidats. Ils se composent de deux épreuves écrites d’admissibilité et deux épreuves orales d’admission. Les candidats doivent s’inscrire en septembre 2013. Les épreuves se déroulent au printemps 2014.

Guide - 1ère publication : 1.07.2013 - Mise à jour : 29.04.2014

Les concours  rénovés

Le concours est un acte de recrutement et non de certification universitaire. Les concours rénovés n’ont pas pour objet de réaliser une nouvelle validation des compétences acquises au sein des masters enseignement éducation, formation (MEEF) délivrés par les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).

Ces concours permettent d’évaluer à la fois les compétences scientifiques et les compétences professionnelles des candidats afin de sélectionner ceux répondant à la fois aux critères de l’excellence disciplinaire et aux exigences en termes de préparation à l’exercice concret du métier. La maquette générique de ces concours a fait l’objet de concertations avec les organisations syndicales.

Les ESPE préparent aux nouveaux concours de recrutement des enseignants et des conseillers principaux d’éducation (C.P.E.). Cependant l’inscription et la poursuite d’études dans ces écoles ne sont conditionnées ni à la présentation ni à la réussite à ces concours.

Des concours intégralement placés à la fin de la première année de master

Les concours rénovés sont ouverts aux étudiants inscrits en première année de master, qui en constituent le public principal.
Les étudiants en deuxième année de master et toutes les personnes titulaires d’un diplôme de master ou d’un diplôme équivalent peuvent également s’y présenter.

Les règles spécifiques qui s’appliquent aux matières et disciplines ne faisant pas l’objet de parcours universitaires continuent à s’appliquer. Ceci vise tout particulièrement le concours conduisant à l’enseignement de certaines disciplines en lycée professionnel.
Enfin, les dispositifs de droit commun de la fonction publique de dispense de diplôme pour les pères et mères de trois enfants ainsi que les sportifs de haut niveau continuent à s’appliquer.

Des concours qui se dérouleront dans leur intégralité au printemps 2014

Les candidats souhaitant se présenter aux concours rénovés doivent s’inscrire en septembre 2013.

L’ensemble des épreuves – les épreuves écrites d’admissibilité et les épreuves orales d’admission – se dérouleront au printemps 2014.

Le format des épreuves

Les concours rénovés se composent tous de deux épreuves écrites d’admissibilité et deux épreuves orales d’admission.

Les épreuves d’admissibilité sont affectées d’un coefficient d’1/3 et les épreuves d’admission d’un coefficient de 2/3.

Les épreuves d’admissibilité

La fonction des épreuves d’admissibilité est de déterminer les candidats maîtrisant un certain nombre de compétences estimées indispensables.

À travers différents types d’évaluations, les deux épreuves d’admissibilité évalueront la capacité du candidat à mobiliser des savoirs et des techniques, y compris celles utilisant des supports numériques, dans une perspective professionnelle.

  • La première épreuve sera une dissertation ou une autre forme d’épreuve écrite construite au regard de la spécialité ou de la discipline. Elle reposera sur la maîtrise des savoirs académiques et la capacité de construction, d’argumentation, d’organisation du propos.
  • La seconde épreuve consistera en l’exploitation d’un dossier documentaire et une série d’éva- luations. Elle appréciera les capacités d’analyse, de synthèse, de problématisation et de hiérarchisation du candidat, ainsi que sa capacité à mobiliser ses savoirs connaissances pour présenter un raisonnement pédagogique contextualisé en fonction d’un public donné et d’une situation déterminée.

Pour le concours de recrutement des professeurs des écoles, l’écrit d’admissibilité se composera d’une épreuve de français et d’une épreuve de mathématiques qui agrégeront les caractéristiques des deux types d’épreuve.

Les épreuves d’admission

Les épreuves d’admission permettent de choisir, parmi les candidats admissibles, ceux ayant le meilleur potentiel en regard de l’exercice du métier.

Les deux épreuves d’admission évalueront la capacité à élaborer une activité pédagogique à destination des élèves, à investir une posture d’enseignant et à maîtriser des gestes techniques et professionnels indispensables. Ces épreuves reposeront sur la "réalité de l’élève", les pro- grammes scolaires, les manuels, des situations d’apprentissage, etc.

Elles seront l’occasion pour les candidats de faire valoir la réflexion qu’ils auront conduite et le cheminement qu’ils auront réalisé vers le métier d’enseignant dans le cadre des unités d’enseigne- ment de préprofessionnalisation en licence, de leur cursus de master et des stages d’observation et de pratique accompagnée, ainsi que, le cas échéant, lors du travail réalisé en tant qu’emploi d’avenir professeur.

  • La première épreuve prendra la forme d’une mise en situation professionnelle visant à évaluer la capacité du candidat à engager la construction d’une séquence pédagogique et à justifier ses choix didactiques et pédagogiques face au jury.
  • La seconde épreuve consistera en un entretien à partir d’un dossier. Cet entretien sera destiné à montrer l’aptitude au dialogue du candidat, son recul critique ou encore sa capacité à se projeter dans le métier d’enseignement ou d’éducation visé, par exemple à partir des réponses aux ques- tions et aux situations proposées par le jury. Pour les CAPES, le dossier sera réalisé par le jury. Pour les autres concours, c’est le candidat lui-même qui aura préparé et remis préalablement au jury le dossier qui constituera le support de l’épreuve.

Les maquettes spécifiques à chaque concours

Les maquettes spécifiques à chaque concours – concours de recrutement des professeurs des écoles, CAPES de chaque discipline, CAPEPS, concours de conseillers principaux d’éducation, etc. – déclinent la maquette générique décrite ci-dessus et répondent à l’exigence d’équilibre entre les compétences scientifiques et les compétences professionnelles, qui sont profondément consubstantielles et complémentaires les unes des autres.

Les capacités particulières de chaque discipline feront l’objet, à l’écrit comme à l’oral, d’adaptations spécifiques, visant à en vérifier l’acquisition : épreuves expérimentales en physique-chimie et sciences de la vie et de la Terre, épreuves physiques en éducation physique et sportive, pratique musicale, projet artistique, compréhension de la langue vivante, etc.

Après concours :  formation en alternance aux parcours antérieurs des étudiants

Options d'orientation pour les candidats non admis, ayant obtenu leur master1

Concours rénovés de recrutement des ezseignants : le calendrier

1ère publication : 1.07.2013 - Mise à jour : 29.04.2014
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :