Réforme des bourses étudiantes : Geneviève Fioraso répond à Isabelle Bruneau, députée de l'Indre

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Geneviève Fioraso s'est exprimée sur la réforme des bourses qui débutera dès septembre 2013. La ministre a ainsi pu répondre à Isabelle Bruneau, députée de l'Indre lors de la séance des Questions d'actualité au Gouvernement du mardi 23 juillet qui s'est déroulée à l'Assemblée Nationale.

Parlement et Institutions - 23.07.2013
Geneviève Fioraso

Monsieur le Président,


Mesdames et Messieurs les Députés,


Madame la Députée, Mme Isabelle Bruneau,

 

A la demande du Président de la République et du Premier ministre, j’ai reçu la semaine dernière les organisations représentatives étudiantes pour leur présenter la première étape d’une réforme ambitieuse des bourses. Cette rencontre faisait suite à un an de dialogue avec ces organisations.

Les objectifs du gouvernement sont clairs : favoriser l’accès aux études supérieures de tous les étudiants et la réussite d’un plus grand nombre d’étudiants en ciblant nos efforts sur ceux qui sont issus des familles les plus modestes.

En 2012, j’ai d’abord comblé l’impasse budgétaire du dixième mois de bourse avec abondement à hauteur de 140 millions d'euros.

 

Pour la rentrée 2013/2014, des mesures sont prises :

Une mesure pour les 30 000 boursiers dont les revenus sont les plus faibles, qui verront leurs aides augmenter de 803 euros pour 10 mois.

Ensuite une mesure pour 55 000 étudiants qui ne perçoivent aujourd’hui aucune aide financière et sont simplement exonérés des droits d’inscription et de sécurité sociale. Ils bénéficieront d’une aide de 1 000 euros.

J’ai aussi voulu prendre en compte les étudiants non boursiers mais qui doivent subvenir à leurs besoins, souvent à la suite de ruptures familiales. Ils seront désormais 7 000 à bénéficier d’une aide fortement revalorisée entre 4 000 et 5 500 euros.

Enfin, pour préserver le pouvoir d’achat de tous les boursiers, toutes les bourses seront revalorisées de 1 %.

 

Au total, ce sont ainsi près de 100 000 étudiants, soit plus d’un boursier sur sept, qui bénéficieront d’aides nouvelles de l’Etat pour un montant de 118 millions d'euros dès cette rentrée et de l’ordre de 200 millions d'euros à la rentrée 2014.

En augmentant ainsi de manière historique les moyens alloués aux bourses étudiantes dans une période de réductions des déficits publics, nous faisons le choix de la priorité à la jeunesse en conformité avec l’engagement du Président de la République et du Premier ministre.

Publication : 23.07.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés