Sociétés d'accélération du transfert de technologies (SATT)

Création de deux nouvelles sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies

image investissements d'avenir

Dotées de 123 millions d'euros, ces deux nouvelles Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies de Grenoble et Paris-Saclay  vont permettre une simplification et une amplification de l'accompagnement du transfert de la recherche vers l'industrie avec une attention particulière au transfert par la création d'entreprise.

Communiqué - 30.10.2013
Geneviève Fioraso

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Louis Gallois, Commissaire général à l'investissement annoncent 123 millions d'euros de dotations pour deux nouvelles Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies (SATT).

Ces deux nouvelles sociétés font aujourd'hui l'objet d'une décision de financement sur plusieurs années :

  • La SATTGift de Grenoble (Grenoble I.N.P., Grenoble Ecole de Management, Université Joseph Fourier, Université Pierre Mendès France, Université de Savoie, Université Stendhal, C.E.A., C.H.U., C.N.R.S., E.S.R.F., ILL, INRIA et IRSTEA) recevra un financement de 57 millions d'euros;
  • La SATT Paris-Saclay (Fondation de coopération scientifique Campus Paris-Saclay) recevra un financement à hauteur de 66 millions d'euros.

En mettant en commun les moyens de valorisation de plusieurs entités de recherche, la création de ces deux SATT permet une simplification et une amplification de l'accompagnement du transfert de la recherche vers l'industrie par rapport à la situation antérieure. Ces deux SATT apportent par ailleurs une attention particulière au transfert par la création d'entreprise, en s'articulant étroitement avec des structures d'incubation.

Dotée de 855 millions d'euros, cette action du Programme d'Investissements d'Avenir permet de fédérer l'ensemble des équipes de valorisation des établissements d'enseignement et de recherche publique sur un territoire donné et d'améliorer le transfert de technologies issues de laboratoires publics vers des applications industrielles ou sociales.

Le travail réalisé par des experts indépendants sous la présidence de Madame Adrienne Corboud Fumagalli (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne), ainsi que par l'A.N.R. et la Caisse des Dépôts co-gestionnaires de l'Action a déjà permis le financement de douze SATT : Conectus Alsace, Lutech, Toulouse Tech Transfer, IDF-Innov, Sud-Est, AxLR, Nord, Ouest Valorisation, Aquitaine Science Transfert, Grand Centre, Grand Est, Lyon-Saint Etienne.

Avec la création de ces deux nouvelles SATT, l'ensemble du territoire sera doté de 14 SATT à proximité des équipes de recherche. Elles renforceront l'efficacité du transfert de technologies pour conforter et créer des emplois et services dans l'industrie.

Publication : 30.10.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés