La coopération internationale en matière de recherche

Renforcer la coopération universitaire et scientifique avec la Russie

Sommet intergouvernemental franco-russe

Geneviève Fioraso accompagnait le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en Russie pour le sommet intergouvernemental franco-russe. Le Premier ministre a affirmé sa volonté de  "renforcer la coopération universitaire entre la France et la Russie". Par ailleurs, la France et la Russie ont souhaité renforcer leurs partenariats scientifiques.

Discours - 6.11.2013
Geneviève Fioraso

La France et la Russie sont des partenaires de longue date pour l'enseignement supérieur et la recherche.

Les thèmes privilégiés sont la recherche fondamentale (physique, mathématiques, sciences de la vie, sciences humaines et sociales), l'énergie (ITER, confirmé il y a quelques mois avec le commissaire Oettinger) et l'espace.

Pour l'espace, la coopération est très positive tant sur le plan scientifique qu'économique. Cinq lancements de Soyouz gérés par Arianespace sur les 15 programmés ont eu lieu avec succès en Guyane, au Centre Spatial de Kourou, depuis 2011. Le CNES a engagé de nombreux programmes scientifiques avec Roscosmos et deux joint-ventures ont été signées par Thalès et Astrium avec deux entreprises russes. Une rencontre de la ministre accompagnée des présidents du CNES et d'Arianespace, avec M.Ostopenko, directeur du Roscosmos, a confirmé la poursuite de cette coopération. Il a été décidé de travailler à une stratégie commune de partenariat pour les 15 ans à venir avec tous les acteurs concernés : organismes de recherche, industriels et représentants des deux Etats.

La Russie, comme la France, a engagé une simplification et une modernisation de ses universités et de la recherche publique, en les ouvrant davantage à la mobilité internationale, au transfert des résultats de la recherche vers l'industrie et aux partenariats recherche publique-recherche privée.

La généralisation de la reconnaissance des diplômes au-delà des 7 établissements français pour lesquels cela est déjà acquis, va être signée avant la fin de l'année. La loi favorisera notre objectif commun d'amplifier la mobilité des étudiants et chercheurs, en particulier dans les filières technologiques et scientifiques.

Je me félicite aussi d'une initiative que nous venons de prendre avec mon collègue, le ministre russe de l'Enseignement, M.Dimitri Livanov : la participation de la Russie à l'initiative européenne, soutenue fortement par la France, d'une qualification des universités européennes avec le projet U Multi-rank, comme alternative aux classements internationaux fondés sur les modèles anglo-saxons, qui désavantagent l'Europe.

Nous nous sommes félicités également de la reprise, en 2014, des travaux du Comité mixte pour la Science et la Technologie qui ne s'était pas réuni depuis 2007. Cette initiative va nous permettre de définir ensemble, rapidement, des propositions communes dans le cadre du programme européen Horizon 2020 pour lequel nous voulons présenter davantage de projets en commun, au bénéfice de la recherche fondamentale comme technologique et partenariale avec l'industrie.

Publication : 6.11.2013

Contact presse

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés