L'espace européen de la recherche (E.E.R.)

Sommet franco-italien : renforcer la coopération scientifique et universitaire

31e sommet franco-italien© Présidence de la République

Lors du 31e sommet franco-italien qui s'est tenu mercredi 20 novembre, Geneviève Fioraso et son homologue italienne ont réaffirmé leur volonté de renforcer leur coopération en matière d'enseignement supérieur, de recherche et de renforcement de l'Europe spatiale.

Communiqué - 21.11.2013
Geneviève Fioraso

Geneviève Fioraso a participé au 31e sommet franco-italien, ce mercredi 20 novembre, à Rome.

A cette occasion, Geneviève Fioraso a rencontré son homologue italienne Madame Carrozza, ministre de l’Instruction, de l’université et de la Recherche. Placée dans la perspective de la présidence italienne de l'Union européenne au deuxième semestre 2014, cette rencontre a été l’occasion d’évoquer notamment les thèmes suivants :

  • La volonté commune de faire avancer l’espace européen de la recherche et notamment d’accroître l’impact économique de la recherche, dans une perspective de retour à une dynamique de croissance et de compétitivité.

Les ministres ont réaffirmé leur volonté commune de coopération dans le cadre d’Horizon 2020 dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation, des sciences de le vie et de la santé, des sciences de la mer et des KETs, Key Enabling Technologies ou technologies clés génériques, enjeu stratégique pour l’innovation industrielle en Europe.

  • La coopération franco-italienne en matière scientifique et universitaire, avec la volonté d’encourager la mobilité étudiante et les échanges scientifiques et académiques de haut-niveau.

La ministre s’est réjouie de la signature prochaine d’une convention actualisée de reconnaissance des diplômes par les conférences d’établissements des deux pays, C.P.U., C.D.E.F.I., CRUI (conférence des Recteurs des Universités Italiennes) et de la signature prochaine d’un avenant à l’accord de création de l’université franco-italienne, visant à améliorer la gouvernance.

  • Le volet enseignement supérieur et recherche du projet euro-méditerranéen, avec un axe fort franco-italien, à l’interface de l’Europe du Nord et du Sud. Dans le cadre du dialogue 5+5, les ministres se félicitent des avancées du projet de création d’un Institut Euro-méditerranéen de Technologie et d’Architecture à Fès, qui illustre de façon concrète cette dynamique de projets d’une Europe des deux rives.
  • La mise en œuvre des décisions prises lors de la conférence ministérielle de l’Agence spatiale européenne à Naples les 20 et 21 novembre dernier visant à renforcer l’Europe spatiale et à consolider l’exploitation et de la compétitivité d’Ariane 5 et de Vega et le développement d’un nouveau lanceur Ariane 6.

Enfin, la ministre s’est félicitée de la signature du protocole d’accord entre Arianespace, E.L.V. et l’ESA sur l’exploitation du lanceur Vega qui va permettre à Arianespace de commander 10 nouveaux lanceurs VEGA à partir de 2016. Cette signature illustre la volonté européenne d’autonomie d’accès à l’espace et la force du partenariat franco-italien.

 

1ère publication : 21.11.2013 - Mise à jour : 27.11.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés