Erasmus+ : 2 millions d'étudiants se formeront à l'étranger entre 2014 et 2020

Erasmus+

Erasmus+ entre en application le 1er janvier 2014. Il réunit tous les programmes de l'Union européenne en faveur de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, y compris ceux qui ont trait à la dimension internationale de l'enseignement supérieur. Avec Erasmus+, 5 millions de personnes, dont 2 millions d'étudiants, pourront vivre une expérience de mobilité à l’étranger entre 2014 et 2020.

Article - 1.09.2014




Qu’est-ce que le programme Erasmus+ ?

  • Erasmus+, le programme de l'Union européenne pour l'éducation, la formation tout au long de la vie, la jeunesse et le sport, pour la période 2014-2020, entre en application le 1er janvier 2014. Ce nouveau programme a été adopté par le Conseil de l'Union européenne le 3 décembre 2013. Il a été adopté par le Parlement européen le 19 novembre 2013.
  • Objectif d’Erasmus+ : permettre à plus de 5 millions d'Européens d'étudier, de se former et de participer à des activités de volontariat à l'étranger. Il s'agit d'encourager la mobilité à des fins d'éducation et de formation en Europe, les échanges institutionnels, la coopération entre établissements d'enseignement, entreprises, organisations pour la jeunesse, autorités locales et régionales, et ONG.
  • Budget d'Erasmus+  : 14,7 milliards d'euros dont les deux tiers financeront des bourses de mobilité à l’étranger pour les étudiants, les professeurs, les formateurs, les élèves de l'enseignement professionnel et les apprentis. Les animateurs d'associations de jeunesse ainsi que les bénévoles et les jeunes sportifs pourront également en bénéficier.
  • Erasmus+ réunit tous les programmes actuels du secteur de l'éducation, de la formation et de la jeunesse – Comenius (enseignement scolaire), Erasmus (enseignement supérieur), Leonardo da Vinci (enseignement et formation professionnels), Grundtvig (éducation des adultes), Jean Monnet (intégration européenne), Jeunesse en action (éducation non formelle) et Erasmus Mundus (enseignement supérieur international) ) – et introduit pour la première fois un volet sport. Ces différents domaines gardent leurs labels bien connus du public.
  • Les lycéens et étudiants des filières professionnelles et technologiques, ainsi que les apprentis et les jeunes volontaires, seront plus nombreux à bénéficier de ces programmes de financement de la mobilité, contribuant ainsi à la démocratisation et à l'orientation à l'international de ces jeunes.
  • Un mécanisme permettra aux étudiants en master d’obtenir des prêts à des conditions favorables pour étudier dans un autre pays.

Les nouveautés d’Erasmus +

  • Un budget en hausse : Erasmus+ est doté de 14,7 milliards d’euros pour la période 2014-2020 (hors dimension internationale), soit une augmentation de 40% par rapport aux programmes actuels. Le programme s’inscrit dans la stratégie Europe 2020.
  • Des possibilités accrues de coopération et de mobilité : pour les étudiants, les jeunes en formation professionnelle, les stagiaires, les enseignants et les formateurs souhaitant étudier, enseigner, effectuer un stage à l’étranger.
  • Un programme plus ouvert sur le reste du monde : possibilité d'associer des partenaires de pays tiers de l'Union européenne à la construction de projets de mobilité et de partenariats entre établissements en vue de la modernisation des systèmes d'enseignement supérieur.
  • Les étudiants sont encouragés à poursuivre leur master dans un autre pays européen : grâce à un nouveau dispositif, les jeunes pourront obtenir des prêts à des conditions favorables – allant de 12 000 euros (pour un master d’un an) jusqu’à 18 000 euros (pour des études de deux ans) –, pour financer leurs études dans un autre pays.
  • Erasmus+ soutient un nouveau type de partenariats entre les institutions d’enseignement et les entreprises. Les "alliances de la connaissance" et les "alliances sectorielles pour les compétences" devraient permettre des formations dans un environnement professionnel ainsi que de nouvelles approches d’enseignement et de nouveaux cursus adaptés au monde du travail.

Les bénéficiaires d'Erasmus+

  • Les étudiants de l'enseignement supérieur ;
  • les apprentis et les élèves de l’enseignement professionnel ;
  • les enseignants, assistants, formateurs, membres du personnel éducatif et animateurs de jeunesse ;
  • les étudiants de master effectuant un cycle complet d'études dans un autre pays bénéficieront de garanties de prêts ;
  • les jeunes souhaitant faire du bénévolat à l'étranger ou participer à des échanges ;
  • les étudiants qui étudient dans au moins deux établissements d'enseignement supérieur à l'étranger recevront des bourses pour suivre des programmes de master communs ;
  • les écoles, établissements d'enseignement et de formation professionnels, établissements d'enseignement supérieur, établissements de formation des adultes, souhaitant promouvoir les échanges d'expérience et la création de liens avec le monde du travail recevront des fonds pour établir des "partenariats stratégiques" ;
  • les établissements d'enseignement et les entreprises bénéficieront d'une aide pour créer des "alliances de la connaissance" et des "alliances sectorielles pour les compétences" afin d'améliorer l'employabilité et de stimuler l'innovation et l'esprit d'entreprise ;
  • des partenariats dans le domaine du sport, notamment des événements européens à but non lucratif, bénéficieront d'un financement.

 

Les programmes de mobilité
Entre 2007 et 2013, les différents programmes européens aujourd'hui rassemblés dans Erasmus+ ont permis de financer, chaque année, la mobilité de :

- 4 000 élèves,

- 4 800 lycéens professionnels et apprentis,

- 32 000 étudiants,

- 11 000 jeunes dans des actions d'éducation non formelle (projets associatis, volontariats...)

- 6 500 enseignants.

La France se situe au 2e rang des utilisateurs de ces programmes de mobilité.

 

1ère publication : 1.09.2014 - Mise à jour : 7.01.2016

Erasmus+

  • C’est le nouveau programme européen dans le domaine de l'éducation, de la formation tout au long de la vie, de la jeunesse et du sport pour la période 2014-2020.
  •  Il fusionne l'ensemble des programmes existants en matière d'éducation et de formation, ainsi que le programme "Jeunesse en action", et, pour la première fois, il ajoute le sport dans un programme européen.
  • Un nouveau mécanisme expérimental permettra aux étudiants en master d’obtenir des prêts à des conditions favorables pour étudier dans un autre pays.

Adoption d'Erasmus+ par le Conseil de l'Union européenne (3 décembre 2013)

Le nouveau portail Erasmus+

Appel à propositions

La circulaire du  28 décembre 2015 précise le cadre stratégique et les priorités du nouveau programme Erasmus+ pour l'année 2016-2017. Elle présente les modalités nationales d'accès au programme, la procédure de candidature ainsi que les dates limites de dépôt de candidatures.

Circulaire n° 2015-223 du 28 décembre 2015 - B.O. n°1 du 7 janvier 2016

Site de la Commission européenne

Site des agences françaises Erasmus+

chiffre clé

5 millions

Nombre d'Européens qui bénéficieront d'un financement pour étudier, se former et participer à des activités de volontariat à l'étranger, entre 2014 et 2020.

L’Agence 2e2f

Elle assure, sur le territoire national, la promotion, la gestion et la valorisation d’Erasmus+.

Le site de l'Agence 2e2f

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés