L'espace européen de la recherche (E.E.R.)

Le prix Descartes-Huygens 2013 est décerné à la juriste Bénédicte Fauvarque-Cosson et à l'historienne d'art Caroline van Eck

Prix Descartes-Huygens 2013

Le prix Descartes-Huygens 2013, prix scientifique franco-néerlandais, a été décerné à Bénédicte Fauvarque-Cosson, professeur de droit privé à l'université Panthéon-Assas II, et à Caroline van Eck, professeur d'histoire de l'art et d'architecture à l'université de Leyde.

Actualité - 18.12.2013

Créé en 1995, le Prix Descartes-Huygens est doté en France par le ministère des Affaires étrangères et européennes (ambassade de France aux Pays-Bas) et par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est doté aux Pays-Bas par l’Académie royale des Sciences des Pays-Bas (KNAW).

Il est décerné chaque année sous l’égide respective de la KNAW et de l’Académie des sciences-Institut de France qui président et constituent les jurys, à deux chercheurs de niveau international, l’un résidant en France, l’autre aux Pays-Bas, et contribuant activement à la coopération scientifique bilatérale.

Bénédicte Fauvarque-Cosson, distinguée par le jury de l'Académie royale des Sciences des Pays-Bas  

Bénédicte Fauvarque-Cosson, pris Descartes-Huygens 2013Bénédicte Fauvarque-Cosson, dont la candidature était présentée par l’université de Leyde, est professeur de droit privé à l’université Panthéon-Assas Paris II, agrégée de droit privé et de sciences criminelles et membre junior de l'Institut universitaire de France.

Ses travaux portent sur le droit international privé et le droit européen des contratats.

Avec le Prix Descartes-Huygens, Bénédicte Fauvarque-Cosson pourra poursuivre ses recherches et ses collaborations avec l’université de Leyde.

Le but de cette coopération est de trouver des solutions pour harmoniser le droit européen des contrats commerciaux et d’élaborer un cadre de référence commun qui tienne compte des divers intérêts en présence.        
               .



 

Caroline van Eck, distinguée par le jury de l'Académie des sciences*

 

Caroline van Eck, prix Descartes-Huygens 2013Caroline van Eck, dont la candidature était présentée par l’École des hautes études en sciences sociales (E.H.E.S.S.)., est professeur d’histoire de l’art et d’architecture à l’université de Leyde. Auteur de nombreuses publications, a mis en évidence le rôle de la rhétorique dans la perception visuelle dans les arts et l’architecture.

Elle s'est attachée aux effets de l'œuvre d'art sur le spectateur et sur les rapports entre les origines de la société, de la religion et de la sculpture. Elle envisage la sculpture non pas seulement comme un phénomène exclusivement artistique ou comme un objet d'appréciation esthétique et muséale, mais elle étudie aussi la manière dont la statuaire agit sur le spectateur et la société qui l'a produite: comme objet de fétichisme ou d'idolâtrie par exemple, ou comme manifestation visible du divin.

 Avec le Prix Descartes-Huygens, Caroline van Eck pourra contribuer en 2014 à un séminaire consacré à Gottfried Semper et les débuts des études modernes de l’artefact, qui aura lieu à l’EHESS. Le Prix lui permettra également de poursuivre ses recherches à Paris sur les croisements entre l’histoire de l’art, l’archéologie et l’anthropologie autour de la présentation de la statuaire dans les musées parisiens, en particulier les antiquités égyptiennes, romaines et grecques au Musée Napoléon et au Musée du Louvre (Galerie Charles X).

Enfin, Caroline van Eck envisage de soumettre une proposition dans le cadre d’appels à projets européens.

* Avec le concours de l’Académie des sciences morales et politiques, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et de l’Académie des beaux-arts.

1ère publication : 18.12.2013 - Mise à jour : 19.12.2013

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés