Les nouveautés A.P.B. 2014

Inscrivez-vous dans le supérieur avec Admission Post Bac© M.E.N.E.S.R.

Simplifier les démarches, rendre plus lisible et transparent le processus, mieux accompagner les lycéens et leurs familles : tel est l'enjeu pour le ministère qui engage dès aujourd'hui, une rénovation et une optimisation du dispositif A.P.B. Cette rénovation se déroulera en 2 étapes : 2014 et 2015.

Article - 10.01.2014

A.P.B. 2014 : une procédure optimisée

La mise en place d'A.P.B. a mis fin au scandale des files d'attentes devant les établissements pour arracher une inscription dans l' enseignement supérieur. Informatisée et uniformisée, la gestion des listes complémentaires est plus efficiente car le portail recense les candidats démissionnaires.

A.P.B. est incontestablement un progrès

En effet, le dispositif Admission Post Bac :

  • permet de simplifier les procédures, d'harmoniser les démarches et de rendre accessible l'information à tous
  • concerne un large public : en 2013, 667 297 candidats ont formulé des vœux dans A.P.B.
  • couvre un spectre très large de formations supérieures : plus de 11 000 formations sont recensées sur le portail A.P.B.
  • responsabilise chaque jeune

A.P.B. : un dispositif utile mais trop complexe

Une étude réalisée, en janvier 2013, pour le compte du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche indiquait qu'A.P.B. est globalement jugé utile :

  • 81% des étudiants jugent A.P.B. utile
  • 78% des étudiants sont inscrits dans une formation correspondant à l'un de leurs 3 premiers vœux

Mais l'étude révélait également qu'A.P.B. est une procédure trop complexe, voire perçue comme source de stress, et n'est une bonne expérience que pour 1 étudiant sur 2.

Parmi les attentes en terme d'améliorations, cette étude montrait que :

  • 53 % des utilisateurs souhaitaient avoir la possibilité de se réorienter une fois dans le supérieur
  • 45 % souhaitaient pouvoir bénéficier d'un accompagnement personnalisé
  • 43 % souhaitaient pouvoir bénéficier d'une offre de formation plus lisible
  • 38 % souhaitaient pouvoir tester l'outil A.P.B. dès la classe de 1ère

A.P.B. 2014 : une rénovation engagée

Les enjeux

le Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche a décidé d'engager, dès 2014, une rénovation et une optimisation du dispositif A.P.B. afin de :

  • simplifier les démarches
  • rendre plus lisible et transparent le processus
  • mieux accompagner les lycéens et leurs familles
  • Cette rénovation se déroulera en 2 étapes : 2014 et 2015

L'enjeu : inscrire résolument A.P.B. dans une démarche de service public. A.P.B. ne doit plus être un casse-tête pour les élèves et une angoisse pour les parents.

  • C'est un enjeu de justice sociale
  • C'est une exigence pour éviter les stratégies d'évitement ou les fausses solutions, comme le recours à des coaches privés d'orientation. 

Les changements pour A.P.B. 2014

La rénovation d'A.P.B. s'appuie sur plusieurs changements majeurs, qui, comme le démontre l'étude menée pour le M.E.S.R.en 2013, faisaient l'objet d'une attente forte

Mieux accompagner les utilisateurs d'A.P.B. dans leurs démarches

Mise en place d'un numéro vert national

  • 100 000 sollicitations par mail parviennent chaque année au MESR via la rubrique "contact" d'A.P.B., sans compter les appels directs auprès des rectorats et établissements.
  • Mis en place, en 2014, d' un numéro vert unique qui s'appuiera sur les centres d'appels des S.A.I.O.
  • À terme, ce numéro vert sera accessible durant toute la période d'ouverture du portail, du 2 décembre au 15 septembre. En 2014, il sera ouvert durant les 3 phases clés : de mars à juin.

Introduction d'une sensibilisation à A.P.B. dès la classe de Première

Ce changement est une conséquence de la circulaire M.E.S.R./MEN du 18 juin 2013 relative au continuum bac -3 / bac +3, qui préconise la généralisation du conseil d'orientation anticipé dès la classe de première.

L'enjeu : permettre aux jeunes de se familiariser dès la classe de 1ère avec l'outil A.P.B., commencer à définir son projet d'orientation avec les équipes éducatives.

Améliorer la lisibilité des formations présentées sur A.P.B.

Intégration de la nouvelle nomenclature Licence

La simplification de l'offre de formation, approuvée par le CNESER les 16 et 17 décembre 2013, sera effective dès A.P.B. 2014. Désormais au lieu de 1 800 diplômes de licence générale, les lycéens choisiront parmi 45 mentions. Cette nomenclature simplifiée de la licence générale, première étape de la réforme licence voulue par la ministre et inscrite dans la loi du 22 juillet 2013, permettra d'améliorer la lisibilité de l'offre de formations et donc l'orientation pour les jeunes et leurs familles.

Modification de l'ordre de présentation des formations dans A.P.B.

L'enjeu : valoriser les formations universitaires et publiques. Désormais, les formations seront présentées dans l'ordre suivant : licences, PACES, B.T.S., D.U.T., C.P.G.E., puis écoles d'architecture, d'art, de commerce, formation paramédicales et sociales, etc.

Faciliter le parcours des utilisateurs sur le portail A.P.B.

Validation automatique des vœux des candidats en licence à l'issue de la 1ère phase, le 3 avril 2014.

L'objectif est de remédier au problème de non validation des vœux par plusieurs milliers de candidats chaque année et donc à des propositions ne correspondant pas à leurs vœux ou à des jeunes qui sortent du dispositif A.P.B.

En 2013, ce sont 12 % de candidats qui ont abandonné la procédure A.P.B. ou n'ont pas validé leurs choix.

Mise en place d'une nouvelle ergonomie du site

Moins institutionnel, plus fonctionnel, le site rénové facilite les démarches et l'accès aux informations des utilisateurs.

Adapter le calendrier d'A.P.B. au calendrier du baccalauréat

Le calendrier A.P.B. 2014 sera décalé d'une semaine, afin de tenir compte des épreuves écrites du baccalauréat. Jusqu'à présent, les candidats devaient accepter leurs vœux pendant la première semaine des épreuves écrites du bac. Le baccalauréat doit être sanctuarisé. Les lycéens se verront adresser leurs  propositions d'admissions après les épreuves écrites, afin de remédier au caractère anxiogène du  dispositif.

Élargir l'inscription, via A.P.B., aux étudiants en réorientation

En 2014, l'ensemble des étudiants souhaitant se réorienter vers une première année de licence pourront le faire via le portail A.P.B.. Sont concernés : les réorientations en interne à l'établissement lorsqu'il n'y a pas un accord préalable, réorientations vers une autre université, réorientations d'une licence vers une formation sélective ou l'inverse.

Créer un comité des usagers pour améliorer le dialogue autour d'A.P.B.

La gouvernance d'A.P.B. repose actuellement sur un comité de pilotage institutionnel qui rassemble les établissements secondaires et supérieurs et les ministères.

  • Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche va créer un comité des usagers d'A.P.B., qui comprendra en plus des ministères et des établissements, les organisations lycées et étudiantes, les fédérations de parents d'élèves et les représentants des enseignants
  • L'idée est de pouvoir faire un suivi des éventuelles difficultés rencontrées et d'effectuer un bilan partagé à chaque fin de session pour améliorer le portail.

Poursuivre l'intégration de toutes les formations au portail A.P.B.

L'intégration des formations au portail A.P.B. sera poursuivie pour qu' A.P.B. puisse jouer pleinement son rôle de portail unique. Pour 2014, la procédure A.P.B. intégrera les formations suivantes :

  • les écoles de commerce du concours Atout+3
  • les bachelors de technologie de l'ENSAM
  • certains I.R.T.S. et quelques formations professionnelles spécifiques
  • les expérimentations PACES

Une rénovation d'A.P.B. qui s'inscrit dans une réforme globale de l'orientation

Comme le souligne la ministre, "on ne peut s'orienter en deux clics. A.P.B. ne doit être ni un casse-tête pour les élèves ni une source d'angoisse pour les parents. C'est tout l'enjeu de la réforme de la réussite portée par la loi relative à l'enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013, qui fait de l'orientation une priorité" et vise à :

  • accompagner les jeunes dans la construction de leurs parcours de formation et le lien entre le secondaire et l'enseignement supérieur : c'est le dispositif bac - 3/ bac + 3 mis en place avec le Ministère de l'Éducation nationale
  • réguler le système d'orientation, en amont, avec une priorité pour les bacheliers professionnels et technologiques, en redonnant à l'Etat un rôle stratège et en s'appuyant sur les recteurs, dans une démarche de dialogue avec les établissements
  • décloisonner et faciliter les passerelles dans l'enseignement supérieur
  • favoriser les innovations pédagogiques (avec le numérique, les fab-labs, le développement de l'alternance, des stages encadrés, de la mobilité étudiante élargie aux filières professionnelle et technologique, etc.) et une réforme de la licence (simplification des formations, spécialisation progressive) qui facilitera la réussite des étudiants en premier cycle

Calendrier A.P.B. 2014 : un calendrier modifié

C'est un changement cette année : le calendrier Admission Post Bac 2014 sera décalé d'une semaine, afin de tenir compte des épreuves écrites du baccalauréat (semaine du 16 au 23 juin 2014).

  • Inscription, saisie des vœux :

Du 20 Janvier au 20 mars

  • Possibilité de modifier son classement hiérarchisé de vœux :

Du 20 janvier au 10 juin

  • Date limite de validation et d'envoi des dossiers-papier :

Le 02 avril

  • Consultation, par les candidats, de la réception par les établissements destinataires de leur(s) dossier(s) de candidature :

Du 06 mai au 09 mai

  • Phases d'admission : consultation et réponse des candidats :

Première phase : lundi 23 juin 14h00

Réponse des candidats avant le 27 juin 14h00

Deuxième phase : vendredi 4 juillet 14h00

Réponse des candidats avant le 8 juillet 14h00

Troisième phase : lundi 14 juillet 14h00

Réponse des candidats avant le 19 juillet 14h00

  • Début de la procédure d'admission complémentaire : samedi 5 juillet 14h00
1ère publication : 10.01.2014 - Mise à jour : 25.02.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés