Les parcours des élèves de la voie professionnelle

Les rapports de l'I.G.A.E.N.R.

Le présent rapport s’inscrit dans le cadre de la mission de suivi de la voie professionnelle prévue par le programme de travail 2012-2013 des inspections générales. Le recul est désormais suffisant pour dresser une première analyse des effets de la rénovation de la voie professionnelle.

Rapport - 24.03.2014

Présentation :

Le présent rapport de l’I.G.A.E.N.R. s’inscrit dans le cadre de la mission de suivi de la voie professionnelle prévue par le programme de travail 2012-2013 des inspections générales. La mission a inscrit ses investigations dans un double contexte.

En 2013, pour la première fois, la session du baccalauréat professionnel a accueilli une très grande majorité de candidats issus du cursus en trois ans, généralisé en 2009. On dispose désormais d’un recul suffisant pour dresser une première analyse des effets de la rénovation de la voie professionnelle au regard des deux objectifs qui lui ont été donnés et qui ont été réaffirmés par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république :

  • faire accéder un nombre plus important de jeunes au baccalauréat professionnel
  • réduire les sorties sans diplôme, en développant notamment les passerelles entre les différentes voies de formation

De plus, au cours de cette période, un enjeu nouveau est apparu avec la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur d’un nombre croissant de bacheliers professionnels, phénomène dont la loi du 22 juillet 2013 sur l’enseignement supérieur et la recherche prend acte en proposant avec les S.T.S. une voie d’accès privilégiée d’accès et de réussite. Il est donc nécessaire de porter un premier regard sur l’importance et les effets de ce phénomène.

La mission a choisi de centrer ses observations et ses réflexions sur les évolutions des parcours des élèves depuis la mise en place de la rénovation de la voie professionnelle. En se focalisant sur les parcours, elle a donc adopté un démarche en partie différente des travaux menés par les deux inspections générales de 2009 à 2011, plus centrés sur le suivi de la mise en place des différentes dispositions de la réforme. La ligne directrice des investigations a été : d’analyser les changements intervenus dans les parcours des élèves au cours des trois dernières années.

Sommaire du rapport :

Les réussites et les fragilités des parcours des élèves au sein de la voie professionnelle

  • les effets de la reconfiguration de la voie professionnelle sur les parcours des élèves à la fin du collège
  • le développement des parcours vers le baccalauréat professionnel en trois ans et vers le C.A.P.
  • l’émergence encore modeste de nouveaux parcours

Les parcours des bacheliers professionnels dans l’enseignement supérieur : une montée en puissance et un défi pédagogique

  • des bacheliers professionnels de plus en plus nombreux à choisir et à être accueillis dans l’enseignement supérieur particulièrement en S.T.S.
  • une réussite fragile mais en progression en S.T.S., très faible dans les filières générales de l’université
  • un défi pour l’enseignement supérieur et en particulier pour les S.T.S.

Conclusions et préconisations

Rapport établi par :

Jean-François CUISINIER

Martine CARAGLIO

Bénédicte DURAND

Annie GALICHER

Martine SAGUET

Inspecteurs généraux de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche

Avec la participation de :

Marc BUISSART

Jean René GENTY

Jean Marc GOURSOLAS

Inspecteurs généraux de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche

Publication : 24.03.2014

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés