La coopération internationale en matière de recherche

Lancement du comité d'experts franco-chinois pour l'innovation

Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, ont lancé jeudi 27 mars 2014  le comité d’experts franco-chinois pour l’innovation, en présence de Wan Gang, ministre chinois de la Science et de la Technologie.

Actualité - 27.03.2014
Geneviève Fioraso

Cette réunion de dialogue, organisée au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, s’inscrit dans le cadre de la visite d’Etat du Président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, célébrant 50 ans de relations diplomatiques entre la France et la Chine.

Comme l’a rappelé le Président de la République, le partenariat entre la France et la chine passe par un renforcement des liens dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

C’était tout l’enjeu de ce comité d’experts, qui s’inscrit dans la continuité des actions engagées par Geneviève Fioraso lors de la visite du Président de la République en Chine, en 2013. Lors de ce déplacement, la ministre avait signé onze accords visant à renforcer les partenariats entre la France et la Chine dans le domaine de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

L’objectif est double : accroître la mobilité des étudiants et chercheurs entre les deux pays, et amplifier les partenariats scientifiques et universitaires, avec l'installation de formations en Chine et le développement de projets de recherche communs, de la recherche fondamentale à la recherche technologique.

Septième partenaire scientifique de la France, au deuxième rang mondial pour le nombre de publications, au 4e pour le dépôt de brevets, la Chine consacre un effort de près de 2% de son P.I.B. pour la R&D, en croissance de 20% par an au cours de ces cinq dernières années. Au-delà de la coopération spatiale franco-chinoise établie depuis 15 ans, six domaines scientifiques d'intérêtpartagé ont été identifiés, en cohérence avec les priorités identifiées dans le cadre des "agendas de la recherche" élaborés de part et d'autre, pour relever les nouveaux défis sociétaux : le développement durable, la chimie verte, la biodiversité et la gestion de l'eau, les maladies infectieuses, les technologies numériques, et les villes intelligentes.

Sur le plan de la mobilité étudiante, avec 24 millions d'étudiants, dont plus de 5% en mobilité à l'étranger, les Chinois représentent le deuxième contingent d'étudiants accueillis en France, plus de 30 000 actuellement, et le premier flux en mobilité entrante. 8 000 étudiants français sont inscrits dans le supérieur en Chine. Le renforcement des partenariats vise aussi à augmenter les effectifs d'étudiants en mobilité, respectivement à 80 000 et  10 000 d'ici 2020.

Les mesures engagées par le gouvernement pour améliorer l'accueil des étudiants étrangers, l'extension des cours dispensés en langues étrangères, prévue dans la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche, ainsi que la simplification de l'offre de formation, contribueront à développer l'attractivité des établissements d'enseignement supérieur et de recherche français pour les jeunes chinois.

Diaporama de la réunion 

 

Publication : 27.03.2014

Contact presse

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés