Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes >  Master

Master

Refus de toute sélection à l'entrée en master

Étudiants sur le site de l'université Diderot© M.E.S.R./PICTURETANK

Benoît Hamon, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, tiennent à réaffirmer leur refus de toute sélection à l'entrée en master et leur attachement à la démocratisation de l'enseignement supérieur.

Communiqué - 25.06.2014
Benoît Hamon-Geneviève Fioraso

Tous les étudiants ont le droit de poursuivre leurs études en master. 

Sur les 2,4 millions d'étudiants, les masters en comptent aujourd'hui 290 000, dont 150 000 en master 1 et 140 000 en master 2.

Même si le taux de passage entre M1 et M2 a fortement progressé au cours des dix dernières années, il n'est pas admissible que ce taux reste trop faible dans certaines filières bien identifiées. Les ministres ont engagé une réflexion sur cette question en dialogue avec les étudiants, les enseignants et les milieux professionnels. 

La priorité du ministère et celle du gouvernement est la formation, la réussite et l'insertion professionnelle du plus grand nombre.

 

 

 

Publication : 25.06.2014

Contacts presse

Service de presse

M.E.N.E.S.R.

01 55 55 30 10

Delphine CHENEVIER

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés