Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Maths, physique, nanosciences, STIC

Maths, physique, nanosciences, STIC

Décès du physicien Jacques Friedel

Jacques Friedel

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, rendent hommage à Jacques Friedel, éminent physicien français, qui vient de mourir.

Communiqué - 29.08.2014
Najat Vallaud-Belkacem - Geneviève Fioraso

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès du physicien français Jacques Friedel.

C’est un grand scientifique et une grande personnalité qui disparaît. Médaille d’or du C.N.R.S., président de l’Académie des sciences de 1993 à 1994, professeur émérite à l’université Paris sud, Grand-Croix de la légion d’honneur, Jacques Friedel était l’un des pères fondateurs de l’école française de physique des solides, dont la renommée est aujourd’hui mondiale. Il cofonda en 1959 le laboratoire de physique des solides d’Orsay (C.N.R.S.-université Paris-Sud).

Il consacra sa vie à la recherche en physique, à l’enseignement, à la transmission des savoirs mais aussi à l’accompagnement des jeunes chercheurs. Il participa ainsi à la création, en 1980, de l’Association Bernard-Gregory pour l’aide à l’emploi des jeunes docteurs, qu’il présida jusqu’en 1996.

Au nom du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, nous tenons à saluer cette grande figure de la science qu’était Jacques Friedel. Nous adressons à sa famille, à ses proches, aux équipes du Laboratoire de physique des solides d¹Orsay, du C.N.R.S. et de l’université Paris-Sud nos plus sincères condoléances.

Publication : 29.08.2014

Contacts presse

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés