L'espace européen de la recherche (E.E.R.)

Attribution du Prix Gay-Lussac Humboldt 2014

Prix Gay-Lussac Humboldt

Décerné par le M.E.N.E.S.R. avec le concours de l'Académie des sciences, le Prix Gay-Lussac Humboldt récompense d'éminents scientifiques en activité en Allemagne et en France. Le prix distingue cette année deux scientifiques en activité en Allemagne - Werner Kunz, Volker Meyer -  et trois en activité en France - Alvert Fert, Thomas Keller et Nicolas Rouhier. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, adressent toutes leurs félicitations aux  lauréats.

Communiqué - 22.01.2015
Najat Vallaud-Belkacem - Geneviève Fioraso

Journée franco-allemande du 22 janvier

 
A l'occasion de la célébration de la journée franco-allemande le 22 janvier, qui marque l'anniversaire du traité de l'Elysée, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche félicitent les lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2014.
 
Depuis 32 ans, le Prix annuel scientifique franco-allemand Gay-Lussac Humboldt récompense d'éminents scientifiques en activité en Allemagne et en France ayant, d'une part, contribué par l'excellence de leurs travaux et la qualité de leur engagement au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande et, d'autre part, faisant état de projets prometteurs pour l'avenir de cette coopération.
 


Le Prix Gay-Lussac HumboldtCe prix a été attribué pour la première fois en 1983 et décerné chaque année depuis lors par le ministère en charge de la Recherche.
Deux prix d'un montant de 60000 euros chacun sont remis à des scientifiques en activité en Allemagne de renommée internationale, dont les candidatures sont proposées par les partenaires français avec lesquels ils ont développé ou projettent de développer une coopération. Ces prix sont attribués de préférence à deux scientifiques de profils différents, chercheur confirmé et jeune chercheur. L'Académie des sciences - Institut de France, apporte son concours en réunisant le jury constitué d'académiciens.
De son côté, la Fondation Alexander von Humboldt décerne le Prix Gay-Lussac Humboldt, également doté d'un montant de 60 000 euros, à des scientifiques en activité en France dont  l'objectif est de conduire un projet de recherche à long terme en coopération avec leurs collègues en Allemagne. Les candidatures sont présentées par des scientifiques allemands expérimentés.Le Prix Gay-Lussac Humboldt s'inscrit dans le cadre général du programme du prix scientifique "Alexander von Humboldt" que la Fondation décerne à des étrangers de tout premier plan, dans toutes les disciplines. Jusqu'à 100 prix scientifiques "Alexander von Humboldt" sont ainsi décernés chaque année à des chercheurs internationaux dont les travaux ou les découvertes infléchissent significativement et durablement leur domaine, et dont on peut attendre des résultats de premier plan à l'avenir.

Les lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2014

Deux scientifiques en activité en Allemagne lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2014

Werner Kunz

Directeur de l’Institut de chimie physique et théorique et du Centre de chimie verte "Carl-von-Carlowitz" de l’Université de Ratisbonne.

Nommé en 1992 professeur de génie chimique à l’Université de Technologie de Compiègne, puis en 1997 à l’Université de Ratisbonne, Werner Kunz a créé en 2004 le master franco-italo-allemand COSOM (Complex Condensed Materials and Soft Matter) de chimie des colloïdes et interfaces à l’Université de Ratisbonne avec l'Université de Versailles – Saint-Quentin en Yvelines, et l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille et l'Ecole Nationale de Chimie de Montpellier regroupées au sein de la fédération d’Ecoles d’ingénieurs Gay-Lussac ainsi que l'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN) et l’Université de Florence.

Le domaine de recherche de Werner Kunz concerne la physico-chimie des liquides organisés et solutions complexes, avec des aspects de thermodynamique et de chimie analytique allant de la chimie des colloïdes pour l’extraction et le recyclage jusqu’à la formulation de produits finis.

Sa candidature était présentée par le professeur Thomas Zemb de l’Institut de chimie séparative de Marcoule (ICSM-Unité mixte de recherche C.E.A.C.N.R.S.-Université de Montpellier et Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier).

Avec l’Institut de chimie séparative de Marcoule, ses projets de recherche vont de l’extraction sans extractant aux microémulsions sans tensioactif et, avec l’Université d’Avignon, ils concernent la mise au point de nouvelles méthodes d’extraction à partir des plantes. Il participera au démarrage du Massive Open Online Course (MOOC) "Recycling chemistry" de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INTSN) du C.E.A. associé à l’Université de Montpellier.

En 2012, le prix Rhodia lui a été décerné par la société européenne des colloïdes et interfaces.

Werner Kunz est récompensé dans la catégorie "chercheur confirmé".
.

Volker Meyer

Chercheur au Département Economie du Centre Helmholtz pour la recherche sur l’environnement – UFZ à Leipzig.

Le domaine de recherche de Volker Meyer concerne l’évaluation économique des risques naturels et l’adaptation aux changements climatiques. Il a coordonné plusieurs projets internationaux, comme le projet européen RISK MAP qui portait sur l’amélioration du contenu et de la représentation des cartes de risque d’inondation et le projet européen “Costs of Natural Hazards” qui visait à produire un état de l’art des connaissances existantes sur les méthodes d’évaluation des coûts des risques naturels.
Sa candidature était présentée par Pauline Brémond, chercheuse à IRSTEA - Unité mixte de recherche G-eau à Montpellier (AgroParisTech, CIRAD, I.R.D., IRSTEA et SupAgro Montpellier). Le Prix Gay-Lussac Humboldt permettra à Volker Meyer et Pauline Brémond de continuer la coopération franco-allemande entre des chercheurs d’IRSTEA et de l’UFZ sur la thématique de l’économie des risques naturels. En particulier, leur objectif est d’échanger et d’améliorer des modèles pour l’évaluation de la vulnérabilité de l’agriculture face au risque de sécheresse.

Volker Meyer est récompensé dans la catégorie "jeune chercheur".

Trois scientifiques en activité en France, lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2014

La Fondation Alexander von Humboldt a décerné, quant à elle, le Prix Gay-Lussac Humboldt à trois scientifiques en activité en France :


Albert Fert

Directeur scientifique au sein de l’Unité mixte de physique CNRS/Thales/Université Paris Sud, membre de l’Académie des sciences (élu en 2004) et Prix Nobel de Physique en 2007.

Sa candidature était présentée par le professeur Ingrid Mertig de l’Institut de physique à l’Université Halle-Wittenberg.

 

Thomas Keller

Professeur à l'Université de Provence, Université Aix-Marseille I, Centre des Lettres et Sciences Humaines, Département d'Etudes Germaniques.

Sa candidature était présentée par le professeur Dorothee Kimmich, Département d’allemand de l’Université de Tübingen

 

Nicolas Rouhier

Professeur à l’Université de Lorraine, Unité mixte de recherche INRA/Université de Lorraine Interactions Arbres/Micro-organismes .

Sa candidature était présentée par le professeur Roland Lill, Institut für klinische Zytobiologie und Zytopathologie, Université de Marbourg.

Publication : 22.01.2015

Lauréats célèbres du Prix Gay-Lussac Humboldt

Le Prix Gay-Lussac Humboldt a été notamment attribué aux Français :

  • Jean-Marie Lehn (1983),
  • Jules Hoffmann (1983),
  • Guy Ourisson (1988),
  • Maurice Godelier (1990),
  • Claude Cohen-Tanoudji (1991),
  • Michel Fromont (1993),
  • Alain Aspect (1999),
  • Yannick Mellier (2006)
  • Christophe Salomon (2011)
  • Jean-Michel Raimond (2012)

et aux Allemands :

  • Wolf Lepenies (1984),
  • Heinrich Ruterjans (1995),
  • Karl Wieghardt (1995),
  • Werner Hildenbrand (1997),
  • Florian Holsboer (1997),
  • Achim Müller (2002),
  • Dieter Lüst (2005).
  • Hermann Nicolai (2012)
  • Oliver Eickelberg (2013)
  • Christian Henriot (2013)

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés