COP21 : l'enseignement supérieur se mobilise pour le climat

La prise en compte de l'environnement et du développement durable dans les formations du supérieur

Étudiants qui révisent© M.E.S.R./PICTURETANK

La thématique "Environnement et développement durable" fait désormais partie intégrante de la rénovation et de la création des diplômes de l'enseignement supérieur, de la formation des futurs enseignants et personnels d'éducation en ESPE et des ressources numériques avec, notamment, l'UVED et les MOOCs.

Article - 9.07.2015

Intégrer l'environnement et le développement durable (EDD) dans les formations de l'enseignement supérieur

La transition écologique induit des changements de compétences importants dans de nombreux secteurs. De ce fait, le périmètre des métiers concernés par les problématiques du développement durable est plus large que celui des seules "professions vertes" : il englobe les professions affectées dans leurs évolutions et leurs pratiques par la montée en particulier des exigences environnementales. Ces problématiques font désormais pleinement partie des cahiers des charges de la rénovation et de la création des diplômes.

Diplômes professionnels spécifiques, à tous les niveaux de formation, en lien avec la transition écologique

  • brevets de technicien supérieur (B.T.S.) : "Métiers des services à l'environnement", "Fluides, énergies, domotique", "Maintenance des systèmes", etc. 
  • diplômes universitaires de technologie (DUT) : "Génie civil - construction durable", "Génie thermique et énergie", etc.
  • licences professionnelles (nouvelle nomenclature) : "Métiers de l'énergétique, de l'environnement et du génie climatique" ; "Génie des procédés pour l'environnement" ; "Métiers du BTP : performance énergétique et environnementale des bâtiments", etc.
  • masters (nouvelle nomenclature) : "Sciences de l'océan, de l'atmosphère et du climat" ; "Gestion de l'environnement" ; "Economie de l'environnement, de l'énergie et des transports", etc.

Objectif : la prise en compte du développement durable dans l'ensemble des formations

Toutes les formations sont en fait concernées, à des degrés divers selon les spécialités.

Au fur et à mesure de leur révision par les commissions professionnelles consultatives (C.P.C.), les B.T.S. incluent de plus en plus dans leurs référentiels les différentes dimensions du développement durable, de façon différenciée d'un champ professionnel à l'autre ; c'est ce que montre le Céreq dans son étude en cours sur la prise en compte des mutations induites par la transition écologique dans les formations professionnelles initiales, le premier rapport, paru en septembre 2014, portant sur les diplômes de l'enseignement secondaire et sur les B.T.S.

Les programmes pédagogiques nationaux des 24 spécialités de DUT ont tous été rénovés en 2013 ; le développement durable y est présent, comme les autres enjeux actuels de l'économie, au sein de module(s) et/ou en tant que thématique transversale.

  • "Identifier et respecter les principes d'éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale" figure parmi les compétences préprofessionnelles de chacune des 45 nouvelles mentions de licence, dont les référentiels de compétences ont été publiés en janvier 2015.
  • La liste des compétences de l'ingénieur édictée par la Commission des titres d'ingénieur (CTI) comprend "l'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable".

 Former professeurs et personnels d'éducation à l'éducation au développement durable

Un tronc commun pour tous les étudiants des ESPE

"Apporter sa contribution à la mise en œuvre des éducations transversales, notamment [...] l'éducation au développement durable" est l'une des composantes de la 6e compétence commune aux professeurs et aux personnels d'éducation, "Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques" (référentiel établi par l'arrêté du 1er juillet 2013). L'arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters "Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation" (MEEF) prévoit, en son article 2, un tronc commun pour tous les étudiants des écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), qui doit permettre entre autres une appropriation des thèmes d'éducation transversaux et des grands sujets sociétaux, dont "l'éducation à l'environnement et au développement durable". C'est une approche intégrative qui est privilégiée : le tronc commun, plutôt que d'être traité dans des unités d'enseignement spécifiques, a vocation à imprégner toute la formation.

Le Réseau national des ESPE (R-ÉSPÉ), lors de son premier colloque en mars 2015, "Le printemps de la recherche en ESPE", a abordé en atelier la question des enjeux de cette éducation au développement durable.

Des parcours ou options de master dans plusieurs ESPE

Certaines ESPE proposent un parcours ou une option dans le cadre de la mention "Pratiques et ingénieries de la formation" du master "Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation" (MEEF) :

Mettre à disposition des ressources numériques sur l'EDD

L'Université virtuelle Environnement et Développement durable (UVED)

Créée en juin 2005, l'Université virtuelle Environnement et Développement durable (UVED), une des sept "universités numériques thématiques" (UNT) soutenues par le ministère, a pour mission de promouvoir l'usage du numérique au service de l'innovation pédagogique dans le domaine de l'environnement et du développement durable. L'objectif de cette Fondation est de produire et de mettre à disposition des compléments de cours directement utilisables par les étudiants, d'offrir aux enseignants et formateurs des e‐contenus pour les aider à construire et enrichir leurs enseignements et d'apporter aux divers acteurs de l'EDD comme au grand public des informations fiables et des contenus pédagogiques labellisés qui contribuent à la formation tout au long de la vie.

Depuis l'automne 2014, l'UVED s'est engagée en particulier dans la coordination et la réalisation de 5 MOOCs (massive open online courses : cours en ligne ouverts à tous)  : le ministère lui a commandé le MOOC "Environnement et Développement durable", qui sera prêt pour septembre 2015, et la première session de "Causes et enjeux du changement climatique" aura lieu juste avant la COP21, du 19 octobre au 30 novembre 2015.

La plateforme France Université Numérique (FUN)

Cette plateforme mutualisée de cours en ligne, lancée à l'automne 2013, recense à ce jour 15 MOOCs sur le thème de l'environnement, dont par exemple :

  • Université Pierre Mendès-France de Grenoble : "Développement et durabilité" (juin-juillet 2015).
  • CNAM : "Défis énergétiques et risques sanitaires dans les transports" (mai-juillet 2015) ; la 1ère semaine a porté sur énergie et réchauffement climatique.
  • Ecole Centrale Paris : "Développement durable" (plus de 10 000 inscrits au printemps 2014, 2e session au printemps 2015) ; une séquence était consacrée au changement climatique dû aux émissions anthropiques de gaz à effet de serre.
  • IUT de Béziers, composante de l'université Montpellier 2 : "Ville durable, être acteur du changement" (printemps 2014) ; la 2e semaine, le MOOC était centré sur le changement climatique et l'énergie dans la ville.

Le moteur des ressources pédagogiques numériques, disponible sur FUN depuis juin 2015, donne accès gratuitement à 30 000 ressources pédagogiques (exercices, études de cas, leçons interactives, etc.), et notamment à celles qui concernent le climat et le développement durable.

1ère publication : 9.07.2015 - Mise à jour : 2.09.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés