Remise des conclusions de la concertation pour l'élaboration d'un Plan national de vie étudiante

Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon annoncent le gel du montant des droits d'inscription
Remise des conclusions pour l'élaboration d'un Plan national de vie étudiante© M.E.N.E.S.R./Philippe Devernay

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Thierry Mandon, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, ont reçu lundi 6 juillet 2015 les conclusions de la concertation pour l'élaboration d'un plan national de vie étudiante.

Communiqué - 6.07.2015
Najat Vallaud-Belkacem - Thierry Mandon

Formulées autour de quatre axes prioritaires, les 54 mesures proposées par la concertation permettent d'apporter des réponses utiles, efficaces, et attendues par les étudiants pour améliorer leur quotidien, favoriser leur réussite universitaire, et accompagner leur prise d'autonomie. Elles abordent la vie des étudiants dans l'ensemble de ses dimensions : démarches administratives, accès aux soins, engagements associatifs, accès au sport et à la culture, intégration des étudiants en situation de handicap, prise en compte de la situation des étudiants salariés...

Télécharger : Conclusions de la concertation pour l'élaboration d'un Plan national de vie étudiante

Lancée le 20 mai dernier par Najat Vallaud-Belkacem, cette concertation a rassemblé de très nombreux acteurs : étudiants, établissements, ministères, associations, collectivités. Les ministres ont remercié l'ensemble de ces acteurs pour leur contribution et leur travail d'une grande qualité.

Après instruction de ces recommandations, les ministres annonceront à la rentrée le Plan national de vie étudiante. D'ores et déjà, les ministres ont confirmé l'ouverture à la rentrée prochaine du portail de vie étudiante pour simplifier les démarches. Les ministres se sont aussi engagés à avancer sur la mise en œuvre de la proposition de carte étudiante européenne, destinée à accompagner la mobilité étudiante et sur la reconnaissance de l'engagement étudiant.

Gel du montant des droits d'inscription à la rentrée 2015 : une décision en faveur du pouvoir d'achat des étudiants

A l'occasion de la remise des conclusions de cette concertation, et alors que les étudiants débutent cette semaine leurs démarches d'inscription dans l'enseignement supérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont annoncé leur décision de geler le montant des droits d'inscription pour les diplômes nationaux délivrés dans les établissements publics d'enseignement supérieur pour la prochaine rentrée universitaire. Cette décision inédite représente un geste fort en faveur du pouvoir d'achat des étudiants non-boursiers.


Les droits d'inscription pour l'année universitaire 2015/2016 sont donc les suivants : 

  • Diplômes nationaux relevant du cycle de licence : 184 euros
  • Diplômes nationaux relevant du cycle de master : 256 euros
  • Diplôme de doctorat : 391 euros
  • Diplôme d'ingénieur : 610 euros

Les ministres ont rappelé la possibilité prévue pour les étudiants qui en font la demande en raison de leur situation personnelle d'être exonérés du paiement des droits d'inscription sur décision du président de l'établissement, dans la limite des 10 % des étudiants inscrits (art. R 719-50 du code de l'éducation).

Ils ont enfin rappelé aux étudiants la possibilité de payer en trois fois leur cotisation de sécurité sociale étudiante en même temps que les sommes dues pour les droits d'inscription.

  

Depuis 2012, le gouvernement agit pour les étudiants. 3 mesures phares :

 

1- Plus de 400 millions d'euros d'investissement pour les bourses étudiantes depuis 2012, et notamment la mise en place d'une réforme ambitieuse des bourses en 2013 et 2014 : 

  • création de l'échelon "0 bis" d'un montant annuel de 1000 euros bénéficiant à 132 500 étudiants boursiers ; 
  • création de l'échelon "7" permettant la revalorisation de 15% (soit + de 800 euros par an) des bourses des 30000 étudiants issus des familles aux revenus les plus faibles ; 
  • création de 2000 allocations nouvelles comprises entre 4000 et 5500 euros pour des étudiants en situation d'autonomie avérée (soit 8000 aides versées indépendamment des revenus des parents).

2- Un plan de construction de plus de 40 000 logements étudiants à caractère social d'ici 2017

 

3- La création de la Caution locative étudiante pour les étudiants sans garant

1ère publication : 6.07.2015 - Mise à jour : 9.07.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés