Enseignement supérieur

Le retour en formation : un droit pour les 16-25 ans

Flyer Reviens te former

Tout jeune entre 16 et 25 ans ayant quitté le système de formation initiale sans diplôme ou sans qualification professionnelle reconnue peut faire valoir son droit au retour à la formation. Destiné à vaincre le décrochage scolaire et universitaire, ce nouveau dispositif vise à favoriser la réussite de tous et à donner à chaque jeune la possibilité de construire son avenir professionnel.

Actualité - 1.09.2015

Accompagner les jeunes qui n’ont pas trouvé leur voie

Le droit au retour en formation a été créé pour les jeunes de 16 à 25 ans ayant interrompu leur formation en cours de route, sans diplôme ou sans qualification professionnelle.
Ce nouveau droit fait partie du plan national qui vise à diviser par deux le nombre de décrocheurs d’ici à 2017. Il témoigne de l'engagement du gouvernement à prendre en charge très rapidement les jeunes et leur proposer une nouvelle chance de qualification.
Il s’agit de vaincre le décrochage scolaire et universitaire et de favoriser la réussite de tous en ne laissant personne au bord du chemin.

Qui peut bénéficier du droit au retour en formation ?

  • soit les jeunes ne possédant aucun diplôme ou uniquement le diplôme national du brevet, 
  • soit les jeunes ayant un diplôme (par exemple, le baccalauréat général), mais pas de qualification professionnelle reconnue et qui ne sont pas (ou plus) dans l’enseignement supérieur.

Comment exercer ce nouveau droit ?

Pour reprendre une formation et obtenir un diplôme ou une qualification :

  • Contacter un conseiller via le numéro gratuit : 0800 1225 00
  • ou consulter le site reviensteformer.gouv.fr  qui propose un service de rappel gratuit avec une prise en charge rapide et un suivi personnalisé pour tout jeune qui en fait la demande.
  • Un rendez-vous est fixé dans les 15 jours avec un référent.
  • Le référent suit le jeune avant, pendant et après son retour en formation.

Chaque jeune concerné par ce nouveau droit est invité à s’informer sur le site reviensteformer.gouv.fr proposé par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Deux décrets publiés

Deux décrets ont été publiés au Journal officiel du dimanche 7 décembre 2014.

  • Le décret n° 2014-1454 du 5 décembre 2014 concerne les jeunes sortis du système de formation avec un diplôme mais sans qualification professionnelle reconnue (par exemple le baccalauréat). Il définit les conditions dans lesquelles ces jeunes peuvent bénéficier, à leur demande, d’une formation qui peut être dispensée sous statut scolaire ou d’étudiant.
  • Le décret n° 2014-1453 du 5 décembre 2014 concerne les jeunes sortis du système éducatif avec, au plus, un diplôme national du brevet. Il définit les conditions dans lesquelles ces jeunes bénéficient d’un complément de formation qualifiante destiné à leur permettre d’acquérir soit un diplôme, soit un titre ou certificat inscrit au répertoire national des certifications professionnelles. Ce droit peut être exercé sous statut scolaire, en contrat en alternance ou en tant que stagiaire de la formation continue.

Vidéo de présentation


Le droit au retour en formation : qu'est-ce que c'est ?

1ère publication : 1.09.2015 - Mise à jour : 3.09.2015

Chiffre Clé

140 000 jeunes quittent chaque année le système de formation initiale sans avoir obtenu une qualification équivalente au baccalauréat ou un diplôme à finalité professionnelle.

Reprendre une formation

  • Contacter le site reviensteformer.gouv.fr
  • ou composer le numéro vert gratuit  0 800 12 25 00.
  • D’autres moyens sont mis à disposition par les régions (plateforme téléphonique, accueil...).

Deux décrets

Décret n° 2014-1454 du 5 décembre 2014 relatif à la formation professionnelle des jeunes sortant sans qualification professionnelle du système éducatif.

Décret n° 2014-1453 du 5 décembre 2014 relatif à la durée complémentaire de formation qualifiante prévue à l'article L. 122-2 du code de l'éducation.

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés