Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes >  Études de santé

Les études de santé

Études de santé : questions les plus fréquemment posées

Etudiants médecine© Universite Lille 2

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez. : durée des études de santé, modalités d'inscriptions, comment devient-on kinésithéreute, ostéopathe, orthoponiste, orthoptiste, sage-femme, numerus clausus, stage,....

31.07.2015
Quelle est la durée des études de santé et quelles sont les modalités d’inscription aux études de santé ?

La première année commune aux études de santé mène à des études longues :

  • bac + 5 pour les sages-femmes
  • bac + 9 à bac + 11 pour les médecins
  • bac + 6 à bac + 9 pour les pharmaciens
  • bac + 6 à bac + 8 pour les chirurgiens dentistes

La préinscription puis l'inscription en 1ère année commune aux études de santé s'effectue sur le portail admission-postbac

Des dispositions particulières sont-elles prévues à l’attention des personnes titulaires d’un diplôme paramédical qui souhaitent se réorienter vers une formation de médecine, d’odontologie, de pharmacie ou de sage-femme ?

Les titulaires de certains diplômes paramédicaux,  dont la liste est arrêtée par les ministres chargés de l’enseignement supérieur et de la santé, et qui justifient d’un exercice professionnel de deux années minimum après l’obtention de ce diplôme, peuvent s’inscrire en PACES pour concourir en vue des places complémentaires prévues pour cette catégorie de candidats dans certaines universités  (Aix-Marseille, Lille-II, Lyon-I, Paris- VI, Rennes-I, Toulouse-III, et l’université de Lorraine).

Pour pouvoir bénéficier de l’une de ces places, le candidat doit avoir obtenu la moyenne aux épreuves sanctionnant la PACES et figurer sur la liste de classement correspondant à la filière choisie.

De quel recours dispose un étudiant ayant bénéficié de deux inscriptions en première année commune aux études de santé (PACES) pour être autorisé à se réinscrire dans cette année d’études ?

En application de la réglementation, nul ne peut être autorisé à prendre  plus de deux inscriptions en PACES, sauf dérogation accordée par le président d’université sur proposition du ou des directeurs des unités de formation et de recherche concernées.

Cette compétence étant réglementairement attribuée au président d’université, il n’appartient pas au ministre chargé de l’enseignement supérieur d’intervenir à ce sujet.

Un étudiant autorisé à redoubler sa PACES mais qui ne s'est pas réinscrit l'année universitaire suivante peut-il se prévaloir de cette décision pour se réinscrire en PACES quelques années après ?

Aucune disposition dans la réglementation n’interdit à un étudiant de différer son redoublement à une année ultérieure. Le droit a redoublement lui est acquis. Cependant les inscriptions universitaires relèvent de la compétence des établissements et cet étudiant ne peut être assuré de pouvoir se réinscrire en PACES lors de la rentrée universitaire souhaitée.

Quelle est la durée des études en odontologie et qui organise ces études ?

Les études en odontologie peuvent durer entre 6 à 9 ans. Elles sont organisées par les universités. La formation est composée de cours théoriques, de travaux pratiques, ainsi que de stages cliniques et hospitaliers.

Après avoir franchi l'étape de la première année de sélection (Première année commune aux études de santé), vous vous engagez dans une formation d'odontologie qui dure 5 ou 8 ans.

Le cursus de 5 ans aboutit au diplôme de docteur en chirurgie dentaire.

Vous pouvez également, après le concours de l'internat, poursuivre des études pendant 3 à 4 ans.

Vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires concernant les études d'infirmière, le DTS en imagerie médicale, les études de manipulatrice en radiologie, la formation de kinésithérapteute

Ces catégories d'études de santé relèvent directement du ministère de la Santé.

Vous pouvez consulter la page : liste des concours et examens

Pour tous renseignements concernant ces matière, écrire à :

Dgos-dir

Quelles sont les conditions de vaccination pour les études de santé ?

Vous devez être à jour de vos vaccinations et notamment l’hépatite B.

Quelles sont les différences entre les thèses d’exercice des professions médicales et la thèse doctorale ?

Les thèses d'exercice des professions médicales (médecine, odontologie et pharmacie) relèvent de textes spécifiques distincts de la thèse doctorale. Les premières conduisent respectivement aux diplômes d'Etat de docteur en médecine, en chirurgie dentaire et en pharmacie. Ces diplômes accompagnent les diplômes d'études spécialisées et sont indispensables pour l'exercice de la profession.

En revanche, la thèse doctorale est une thèse de recherche ne conduisant pas à l’exercice d’une profession médicale.

Quelles sont les conditions de poursuite d’études en France en vue de l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en médecine, de docteur en chirurgie dentaire ou de docteur en pharmacie par les étudiants titulaires d’un diplôme de médecin, de chirurgien-dentiste ou de pharmacien obtenu à l’étranger ou ayant accompli des études en vue d’un tel diplôme ?

Ces candidats doivent s’inscrire en première année commune aux études de santé (PACES) pour passer les épreuves de classement organisées dans le cadre de cette année d’études.  Seuls les étudiants  classés en rang utile dans l’une des filières de PACES  sont admis à poursuivre leurs études dans cette filière (principe du numerus clausus).

Les candidats admis, à la suite des épreuves de PACES, à poursuivre des études en France dans la même filière que leur filière d’origine peuvent solliciter la dispense de scolarité d’un certain nombre d’année d’études. Les dispenses d’études, accordées par décision du ministre chargé de l’enseignement supérieur, ne peut excéder la 5e année d’études pour la médecine et la 4e année pour l’odontologie et la pharmacie.  Les étudiants bénéficiant de ces dispenses doivent par la suite passer un examen de vérification des connaissances portant sur le programme des années dont ils ont été dispensés, les modalités d’organisation de cet examen incombant aux établissements. Les étudiants effectuent la suite de leur cursus.

Au cours de leur 6e année les étudiants en médecine passent les épreuves classantes nationales (E.C.N.)  qui leur permettent d’obtenir une affectation en 3e cycle, le choix de la spécialité et du centre hospitalier de rattachement étant conditionnés par le rang de classement du candidat.
Au cours de leur 3e cycle, les étudiants soutiennent une thèse d’exercice en vue de l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en médecine, en chirurgie-dentaire ou en pharmacie.

Le titulaire d’un diplôme étranger de médecin ou ayant effectué des études en vue d’un tel diplôme peut-il à ce titre présenter sa candidature dans le cadre de des procédures "passerelles" en vue d’une admission directe en 2e ou en 3e année de médecine ?

Les dispositifs  "passerelles"  concernent les personnes souhaitant se réorienter. Ils ne concernent donc pas les personnes qui désirent poursuivre leurs études en France dans la même filière que celle initialement suivie dans leur pays de provenance.

En vue de l’obtention en France du diplôme d’Etat de docteur en médecine, ils doivent obligatoirement s’inscrire en première année commune aux études de santé (PACES).  S’ils parviennent à être classés dans la filière médecine à l’issue des épreuves organisées dans le cadre de cette année d’études, ils peuvent solliciter la dispense de scolarité d’un certain nombre d’années d’études.

Quelles sont les modalités d’admissions en Institut de Formation en Masso-kinésithérapie (I.F.M.K.) ?

A compter de l’année universitaire 2015, il y a 3 voies d’accès :

  • la Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES)
  • la première année de licence des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives
  • la première année de licence de Sciences
Quelle est la durée des études de kinésithérapie et quelle sera la reconnaissance du diplôme ?

Les études de kinésithérapie sont, à partir de septembre 2015, d’une durée de quatre ans en institut (et équivalent à 240 E.C.T.S. en fin de formation).

La formation comprend 2 cycles de deux ans et se composera de 32 Unités d’Enseignement (UE).

Concernant reconnaissance du diplôme d'Etat, il sera associé à 240 E.C.T.S. (European Credits Transfer System).

Comment devenir ostéopathe et quel diplôme est nécesaire pour exercer cette profession ?

La formation initiale se déroule sur cinq ans et se répartit en sept grands domaines d'enseignement.
Elle comporte :

  • 3 360 heures de formation théorique et pratique, sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés et de travaux pratiques ;
  • 1 500 heures de formation pratique clinique encadrée de 1 500 incluant 150 consultations complètes et validées.

Pour exercer la profession d’ostéopathe, il faut  soit :

  • obtenir le diplôme d’ostéopathie (DO) délivré par un établissement agréé par le ministère en charge de la sSanté université habilité par le ministère en charge  de la santé ;
  • obtenir le D.U. en médecine manuelle délivré par une université habilité par le ministère en charge de l’Enseignement supérieur.
Comment devenir orthoptiste, quel diplôme est nécessaire pour exercer cette profession ?

La formation d'orthoptiste est ouverte aux titulaires d'un bac, ayant satisfaits à un examen d’entrée. Elle se déroule en 3 ans dans l'une des unités de formations et de recherche (U.F.R.) de médecine.
Les études comportent un enseignement théorique et pratique, ainsi que des stages hospitaliers.

Pour exercer la profession, il faut obtenir le certificat de capacité d'orthoptiste délivré par une université habilité par les ministères en charge de l’Enseignement supérieur, et de la Santé.

Comment accède-t-on à la formation de sage-femme ?

L'étudiant devra au préalable avoir validé les épreuves de classement organisées au cours de la 1ère année des études de santé (PACES). Cette première année est commune aux études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et de sage-femme. Elle peut l'être également avec certaines formations paramédicales.

Les étudiants souhaitant suivre des études de sage-femme doivent s'inscrire en première année des études de santé dans une université liée par convention avec une école de sages-femmes.
Toutefois, peuvent présenter un dossier de candidature en vue d'une admission directement en 2ème ou en 3ème année des études de sage-femme les personnes justifiant d'un certain niveau de formation ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur

Pour être admis à s'inscrire en 1ère année, les candidats doivent justifier soit du baccalauréat, soit du diplôme d'accès aux études universitaires ; soit d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale ; soit d'une qualification ou d'une expérience jugée suffisantes.

Par la suite, pour être admis dans une école de sages-femmes, les étudiants doivent figurer en rang utile sur la liste de classement établie par l'unité de formation et de recherche médicale concernée à l'issue des épreuves de classement organisées au cours de la première année des études de santé. Un arrêté  détermine chaque année le nombre de candidats à admettre dans les écoles de sages-femmes ainsi que la répartition du nombre de places entre les universités et, s'il y a lieu, entre les unités de formation et de recherche médicales. A l'issue de cette première année, si l'étudiant se trouve  admis dans une école de sages-femmes, il devra suivre une formation d'une durée de quatre ans.

Les étudiants sages-femmes perçoivent-ils une rémunération ?

Les étudiants sages-femmes perçoivent actuellement une rémunération annuelle versée mensuellement selon les modalités suivantes :

  • 1ère année de la 2ème phase : 1200euros/an
  • 2ème année de la 2ème phase : 2400euros/an
Y-a-t-il un numerus clausus pour les formations en orthophonie ?

Oui chaque année un arrêté fixe ce numerus clausus. A titre indicatif celui de l’année 2015-2016 est de 819.

Quel grade vais-je avoir après mes études d'orthophonie ?

Le certificat de capacité d'orthophoniste confère le grade de master. 

Les études comportent 10 semestres de formation (soit 5 années), et se composent du premier cycle (6 semestres de formation, 180 E.C.T.S.) correspondant au niveau licence, et du deuxième cycle (4 semestres, 120 E.C.T.S.) correspondant au niveau master.

Puis-je passer les épreuves classantes numériques à plusieurs reprises afin d’obtenir le classement qui me convient ?

Il n’est pas possible de se présenter à plusieurs reprises aux E.C.N. pour "convenance personnelle".
Conformément à l’article R. 632-10 du code de l’éducation, les candidats ne peuvent se présenter aux épreuves classantes nationales que deux fois, dans des conditions strictement encadrées.

La première fois, dans l’année universitaire où ils remplissent les conditions pour accéder au troisième cycle des études médicales ;

La deuxième fois, à titre dérogatoire et exceptionnel, pour des motifs sérieux et dûment justifiés, il peut renoncer à la procédure nationale de choix et se présenter une deuxième fois à ces épreuves.
Il garde une ancienneté augmentée du nombre de semestres validés.

Dans tous les cas, les résultats obtenus au cours de la seconde année se substituent à ceux obtenus au cours de première. Le candidat sera donc obligé d’accepter le poste qui correspond à son classement.

Puis-je changer de lieu de stage pratique pendant mon internat ?

L’arrêté du 4 février 2011 modifié relatif à l’agrément, à l’organisation, au déroulement et à la validation des stages des étudiants en troisième cycle des études médicales, limite à trois le nombre de stages qu’un étudiant de 3e cycle des études de médecine peut accomplir dans une subdivision autre que celle dans laquelle il a été affecté.

Si l‘interne a accompli moins de 3 stages hors subdivision au cours de son parcours, il lui revient de déposer une demande de stage auprès de son directeur d’U.F.R., autorité décisionnaire.

Je vais me présenter aux épreuves classantes numériques en juin 2016. J’ai appris qu’elles vont se dérouler sous format numérique. Puis-je apporter mon matériel ? Que se passe-t-il si ma tablette tombe en panne ?

Les épreuves classantes numériques 2016 se dérouleront sur tablette.
Le matériel (tablette, papier de brouillon) sera fourni par l’université. Un surplus de tablette sera disponible si un matériel était défaillant.

Je suis inscrit(e) aux épreuves classantes numériques qui me permettront d’accéder au troisième cycle. A quoi servent les tests de décembre 2015 auxquels j’ai été invitée à m’inscrire ? Puis-je être classée à l’issue de ces épreuves ?

Les tests de décembre 2015 ont pour objet de tester le format "épreuves classantes numériques". Elles n’ont pas pour objet de vous proposer un classement ni un accès au troisième cycle.

Attention, l’inscription aux tests de décembre est distinct de l’inscription aux E.C.N. 2016 auxquelles il faudra dans tous les cas procéder.

Enceinte, je n’ai pas validé mon stage pratique. Que va-t-il se passer ?

La prise en compte les stages non validés en raison d’un état de grossesse, d’un congé de maternité ou d’une affection pouvant donner lieu à un congé de longue maladie ou de longue durée dans le calcul de l’ancienneté pour le choix de l’ensemble des stages semestriels restant à accomplir par les étudiants de troisième cycle des études de médecine et de troisième cycle long des études odontologiques est désormais possible.

La durée réglementaire pour valider le diplôme postulé est allongée lorsque l’étudiant est en congé de maternité, en congé de longue durée ou de longue maladie, en année de recherche ou en thèse de doctorat.

1ère publication : 31.07.2015 - Mise à jour : 28.10.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés