Accueil >  Stratégie >  Stratégie transversale >  Investissements d'Avenir

Investissements d'Avenir

Initiatives d'excellence en formations innovantes numériques : 12 projets labellisés et financés

image investissements d'avenir

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, ont rendu publique, le vendredi 13 novembre 2015, la liste des lauréats définitifs de l’appel à projets "Initiatives d’excellence en formations innovantes numériques".

Communiqué - 23.11.2015
Najat Vallaud-Belkacem - Thierry Mandon

L’appel à projets IDEFI-N prolonge l’effort entrepris avec l’appel à projets "Initiatives d’excellence en formations innovantes" (IDEFI). Il a vocation à accélérer la création de MOOC (cours en ligne ouverts à tous) et de dispositifs de formation numérique de qualité, afin de développer l’attractivité internationale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, de promouvoir des dispositifs pédagogiques innovants par le numérique et de conforter une dynamique de formations universitaires tout au long de la vie. Il vise également à favoriser les associations entre établissements d’enseignement supérieur et entreprises de l’économie numérique.

Comme toutes les actions du Programme d’investissements d’avenir consacrées à l’enseignement supérieur et à la recherche, la sélection a été effectuée sur proposition d’un jury international. Ce jury composé de 15 personnalités, universitaires ou issues du monde économique, spécialistes du paysage international de l’enseignement supérieur, a été présidé par Grace Neville, professeur à l’université de Cork en Irlande, présidente du jury IDEFI assistée de Guy Aelterman, professeur à l’université d’Anvers, Belgique, et de Denis Bedard, professeur à l’université de Sherbrooke, Canada.

Le jury a procédé au classement des 52 propositions déposées lors de l’appel à projets et a retenu une liste de projets considérés comme présentant des caractéristiques intéressantes  : création de parcours de formation originaux, diversité des acteurs, implication des entreprises, modèles économiques proposés, effets de diffusion, etc.

Cette liste se répartit de la façon suivante :

  • 3 projets  classés A+ ;
  • 12 projets classés A ;
  • 25 projets classés B. 

Le Comité de pilotage de l’action a, sur cette base et en accord avec le jury, décidé de faire procéder à une instruction technique des projets les mieux classés afin, notamment, de clarifier les caractéristiques des partenariats entre les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises et, de préciser les modalités de l’aide publique sollicitée. Suite à cette phase d’instruction, le Comité de pilotage, compte tenu du montant disponible pour l’action, a décidé de retenir les 12 premiers projets classés par le jury pour un montant global de 12,3 millions d'euros.

Ces projets, d’une durée de 4 ans en moyenne, sont portés par des universités et des grandes écoles publiques et privées. Les consortia sont constitués de 93 établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche et de 21 entreprises allant de la start-up à la grande entreprise. Ils couvrent des champs de formation variés et une large palette de thématiques. En effet, les projets concernent à la fois la formation initiale et la formation continue et intéressent l’ensemble des niveaux de formation supérieure. Ils relèvent de secteurs très variés, notamment de la santé, de l’informatique, des réseaux et télécommunications, de l’agriculture ou de l’agroalimentaire. Ils mobilisent un vaste ensemble de technologies, par exemple les jeux sérieux, la réalité augmentée ou la simulation.

Liste des projets sélectionnés

Liste des projets sélectionnés
ProjetEtablissement coordinateurAide maximale accordée
AgreenCamp Agreenium (Paris) 890 000 euros
Connect- IO INSA Toulouse 820 000 euros
EIFFELa Université de Montpellier 1 500 000 euros
Everest IHU Strasbourg 1 190 000 euros
FLIRT Institut Mines Télécom 990 000 euros
FR2I ISEN Toulon 1 390 000 euros
LabForSIMS 2 Université Paris Sud 930 000 euros
MoocInnov+ Université de Bordeaux 820 000 euros
OpenMIAGE Université Lyon 1 Claude Bernard 890 000 euros
ReFlexPro Université Grenoble Alpes 830 000 euros
SONATE    UNIT (UT Compiègne) 940 000 euros
#MOOCLive Université Paris 5 René Descartes 1 110 000 euros
Total 12 300 000 euros




Présentation synthétique des projets sélectionnés

AgreenCamp

Il s’agit d’un projet pilote dans la création de modules numériques intégrant les résultats de la recherche et les enjeux socio-économiques, et ayant vocation à alimenter des parcours diplômants de formation. Les modules qui seront développés au cours du projet concerneront des domaines scientifiques à fort enjeu pour répondre aux défis actuels des secteurs agricole et agroalimentaire : les relations eau-agriculture dans les territoires, l’agroécologie, l’épidémiologie en santé animale, l’agroalimentaire, et le management stratégique des entreprises agricoles.

Connect-IO

Ce projet a pour objectif de développer des dispositifs de formation de type MOOC et SPOC, dans le domaine des objets connectés, et en direction des trois cibles que sont les publics bac-3/bac+3, les élèves ingénieurs et les salariés en formation continue. Il s’agit aussi de développer des outils organisationnels, juridiques et méthodologiques permettant la reconduction de l’opération dans une autre thématique.

EIFFELa

L'objectif du projet est de fédérer, autour de la plateforme FUN-MOOC, un ensemble d’acteurs publics et privés pour développer un nouvel écosystème de production de MOOC, qui, d’une part permette une expérience utilisateur enrichie, favorisant le "social learning" et la mise en place de dispositifs d’apprentissage personnalisés, et d’autre part met aux normes d’accessibilité ces nouvelles formes de formation. Ce projet permettra de disposer d’une plateforme de MOOC francophone compétitive avec les plateformes internationales les plus reconnues.

Everest

Ce projet vise à développer une plateforme de formations universitaires diplômantes en ligne de nouvelle génération, dédiée à l’enseignement théorique et pratique de la chirurgie mini-invasive guidée par l’image, avec l’ambition de devenir une référence internationale. Il s’agit, entre autres, de développer une plateforme permettant l’intégration et la dissémination rapide des outils de la simulation numérique dans les programmes pédagogiques et les processus d’évaluation en ligne, et de créer une gamme de simulateurs numériques innovants adaptés aux besoins d’un enseignement à grande échelle et accessible pour une majorité d’utilisateurs.

FLIRT

Le projet FLIRT (Formations Libres et Innovantes Réseaux & Télécom) a pour ambition d’accélérer la transformation de la formation continue dans la filière Télécom. Il a pour objectif de développer une collection de MOOC (cours ouverts et massifs en ligne) dans le domaine "Réseaux et Télécom", de construire une offre de 3 parcours de formation fondée sur cette collection, le tout basé sur des innovations destinées à améliorer l'efficacité pédagogique des MOOC. Le projet vise également à développer un écosystème et une communauté d’expertise française grâce à l’implication des partenaires, acteurs du domaine des Télécoms en France.

FR2I

Ce projet est centré sur la formation des 3 premières années post-bac. Il vise à introduire de manière significative des contenus et outils numériques dans la formation des ingénieurs. Les contenus interactifs seront complétés par des démarches incluant co-working, co-design et pédagogie par projets innovants. Les approches et outils développés dans le cadre de ce projet pourront plus tard être étendus aux enseignements de l’ensemble de la formation d’ingénieurs sur 5 ans et aux formations en partenariat. Par ailleurs, il facilitera le développement à l’international à la fois en termes d’attractivité de la formation et en termes de facilité de déploiement de formations sur des sites distants.

LabForSIMS 2

L'objectif du projet LabForSIMS2 est de former plus d’étudiants (formations médicales initiale et continue) à un plus grand nombre de spécialités tout en acquérant des compétences relationnelles transversales. Ce projet est axé sur le développement d’outils innovants qui permettront de mettre en œuvre des scénarios ultra-réalistes, dans le cadre de jeux sérieux de seconde génération, dans lesquels l’apprenant pourra interagir directement avec l’environnement.

MOOCInnov+

Dans la perspective d’une introduction à l’économie de l‘innovation, le projet vise à faire interagir des personnes venues d’horizons différents autour de projets innovants. C’est une pédagogie concrète de l’expérience d’innovation, accompagnée d’enseignants-chercheurs et d’experts mettant en synergie leurs compétences. L’enjeu de cet apprentissage sera de créer un environnement stimulant propice aux interactions et à l’amélioration continue des projets. Le projet s’appuie sur la conception d’un environnement d’apprentissage favorisant la mise en relation des étudiants « ancrés » dans leur formation d’origine, des apprenants issus de la société civile, des enseignants et des professionnels et experts de l’innovation, au sein d’espaces dédiés numériques et physiques.

OpenMIAGE

Le projet vise à construire un dispositif numérique de formation continue en s’appuyant sur un existant à améliorer : le cycle diplômant de la formation « e-MIAGE » dispensée dans 7 universités françaises. S’agissant de formation en e-learning, et dans l’optique d’augmenter les chances de réussite, une attention particulière est portée au tutorat, à l’accompagnement de l’apprenant et à l’intégration de l’évaluation formative et sommative dans le processus d’apprentissage numérique. Dans un contexte de mondialisation du savoir, le renforcement de la visibilité internationale de ce dispositif numérique de formation est  une des priorités de ce projet.

ReFlexPro

L’objectif central du projet ReflexPro (Ressources pour la Flexibilité des formations et la Professionalisation des étudiants) est de mettre le numérique au service d’une plus grande implication des étudiants dans leurs apprentissages. Cela passe par la transformation du présentiel par le numérique, par un développement de la formation en ligne comme facteur de flexibilité et par une préparation plus adaptée des professionnels de demain en mettant le numérique au service de la valorisation des acquis d’apprentissage. Le pari qui est fait au travers de ce projet est que la ressource numérique, lorsqu’elle est bien pensée, peut être un élément facilitateur de la flexibilité.

SONATE

Le projet SONATE (Solidarité Numérique et Attractivité Territoriale) est centré sur l’insertion de publics défavorisés dans le système d’enseignement supérieur, par des préparations au Diplôme d'Accès aux Études Universitaires (DAEU), basées sur l’utilisation du numérique et du tutorat à distance. Le système sera ouvert aux autres universités et opérateurs de formation au DAEU à distance, grâce à la création d'un package de ressources pédagogiques professionnalisantes, d'une méthodologie organisationnelle et de partenariats avec les acteurs socio-économiques locaux.

#MOOCLive

L'ambition du projet est d’apporter au champ de la santé publique et de la santé globale un matériel éducatif de tout premier plan en langue française. Les besoins de formation dans ce domaine sont immenses et en expansion, notamment en Afrique francophone. S’il existe aujourd’hui un matériel éducatif en langue anglaise de qualité accessible en ligne, très peu de cours sont disponibles dans d’autres langues.

Publication : 23.11.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés