Enseignement supérieur

Disparition de Gaston Mialaret

Gaston Mialaret © D.R.

Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont appris avec une grande tristesse le décès de Gaston Mialaret, professeur des Universités.

Communiqué - 2.02.2016
Najat Vallaud-Belkacem - Thierry Mandon

Né en 1918 dans le Lot, Gaston Mialaret a occupé différents postes au sein de l’enseignement primaire, secondaire, puis supérieur public. Il fut d’abord instituteur à Figeac puis, après des études universitaires, enseignant en mathématiques dans un lycée d’Albi, où il participa en particulier à la mise en œuvre des classes nouvelles à la Libération, dans la continuité de la réforme engagée par Jean Zay.

Gaston Mialaret a rejoint ensuite l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud pour préparer l’inspectorat, tout en poursuivant en parallèle des études supérieures en psychologie à Paris, où il fut l’un des trois premiers étudiants. Il fut ensuite nommé en 1956 à Caen, où il fera toute sa carrière.

Gaston Mialaret fut également un des fondateurs des "sciences de l’éducation", notamment en créant le laboratoire de psychopédagogie de l’E.N.S. de Saint-Cloud en 1948 et en participant en 1953 à la création de l’association internationale de pédagogie expérimentale de langue française (AIPELF). Il devint également le premier Professeur de sciences de l’éducation en 1967.

Infatigable militant pour l’éducation nouvelle et préscolaire, Gaston Mialaret a contribué à développer les sciences de l’éducation au Québec et a joué un rôle important auprès des générations de chercheurs qui se sont formés auprès de lui, en publiant leurs travaux en sa qualité d’éditeur aux Presses universitaires de France.

Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon s’associent à la douleur de la famille à laquelle ils adressent leurs plus sincères condoléances.

Publication : 2.02.2016

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés