Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Maths, physique, nanosciences, STIC

Maths, physique, nanosciences, STIC

Six laboratoires français ont contribué à la découverte majeure des ondes gravitationnelles

LIGO© LIGO

Thierry Mandon félicite les équipes des six laboratoires français, qui ont contribué à la découverte majeure des ondes gravitationnelles et les assure du soutien, dans la durée, du ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Communiqué - 11.02.2016
Thierry Mandon

Dans sa théorie de la relativité générale publiée le 25 novembre 1915, Albert Einstein, avait montré qu'elle impliquait l'existence d'ondes gravitationnelles. Ce sont des ondes de ce type, engendrées par la fusion finale de deux trous noirs - d'une masse respective de 29 et 36 fois celle du soleil, en un trou noir unique - qu'ont perçues, le 14 septembre 2015, à 11h51 heure de Paris, deux détecteurs lasers aux Etats-Unis. L'analyse du signal enregistré par ces deux "Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory" (LIGO) démontre directement, pour la première fois, l'existence des ondes gravitationnelles.

L'énergie titanesque libérée par cette fusion a entraîné une déformation de la structure de l'espace-temps, qui s'est propagée à la vitesse de la lumière pendant plus d'un milliard d'années, avant de déplacer de quelques milliardièmes de la taille d'un atome, les miroirs de LIGO, engendrant ainsi le signal détecté.
 
Cette avancée remarquable dans la recherche ouvre la voie d'un nouveau champ d'étude : l'astronomie gravitationnelle.

Dans ce cadre, le redémarrage fin 2016 du détecteur franco-italien VIRGO, avec une sensibilité accrue, et en fonctionnement simultané avec les deux détecteurs américains, ouvrira à la science de nouvelles perspectives encore inespérées il y a quelques mois. La collaboration franco-italienne se trouve donc devant un grand défi mais aussi une formidable opportunité.

Thierry Mandon tient à souligner l'importance de la collaboration internationale en recherche, que montre le nombre d'équipes impliquées. Il rappelle également l'importance de l'engagement de la France à soutenir dans la longue durée des projets de recherche, permettant à notre pays d'être au premier plan d'une découverte exceptionnelle comme celle que nous vivons aujourd'hui.

Publication : 11.02.2016

Contact presse

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés