Infrastructures de recherche : Sciences du système terre et Environnement

Flotte Océanographique française-FOF

FOF© Crédits UMS Flotte océanographique française

La flotte Océanographique française permet de conduire des observations et des expérimentations et de prélever des échantillons sur tous les océans et mers ouvertes, jusqu'à 6000 m de profondeur, au service de plus de 3000 scientifiques, de missions publiques et d'acteurs socio-économiques.

Article - 27.02.2016

Présentation

La flotte océanographique française fédère les navires de recherche nationaux qui permettent de mener en milieu marin côtier et hauturier des recherches en sciences de l'univers et de l'environnement dans de nombreux domaines : géosciences, océanographie physique et biologique, biogéochimie des océans, paléoclimatologie, biodiversité,...

Elle compte :

  • 5 navires hauturiers : Atalante, Pourquoi Pas ?, Thalassa, Marion Dufresne, le Suroit,
  • 2 navires en outremer : Alis, Antea,
  • 5 navires côtiers utilisés en Manche‐Atlantique et en Méditerranée : Thetys, L'Europe, Thalia, Côtes de la Manche, Haliotis.
  • des navires de station répartis sur les façades maritimes métropolitaines, qui réalisent des sorties de 1 à 3 jours,
  • des engins sous-marins : Nautile (habité), robot télé‐opéré Victor 6000, AUV,
  • des instruments scientifiques : sismique, pénétromètre Penfeld, carottier.

Elle participe à la formation par et pour la recherche. Elle contribue à des missions de service public de surveillance et d'expertise : hydrographie, environnement côtier, ressources halieutiques, biodiversité, évaluation de risques naturels  (sismique, volcanique, gravitaire, tsunami).

Types d'opérations et d'observations :

- mesures physico chimiques de la colonne d'eau,

- bathymétrie et cartographie, sismique,

- imagerie,

- prélèvements et analyse d'échantillons (eau, faune, flore, carottage sédiments jusqu'à 70 mètres de profondeur, roches et minerais affleurant),

- installation et entretien d'observatoires de fond de mer,

- mesures en route (météorologie, courantométrie, géophysique...).

 

Mots clés

Flotte, navire, environnement marin, océanographie, masses d'eau, ressources sous-marines, géosciences, biologie, physique, halieutique, paléoclimatologie, géochimie, écologie, génétique, biodiversité

Jouvences 

Plan d'évolution de la flotte planifié sur 20 ans

Données

Stockage

Centre de données à Brest (Ifremer) et Pôle de données et de services OCEAN

Accessibilité 

Via le site (http://www.flotteoceanographique.fr/Documentation/)

Appartenance à des réseaux 

Portails nationaux : Sismer (Ifremer), Pôle de données et de services Océan (cf. IR en projet pôle de données).

Portails européens

Coriolis SeaDataNet Emodnet

Coûts

Coût de construction 

600 Millions d'euros (estimation de la valeur à neuf)

 Coût de fonctionnement 

75  Millions d'euros

Personnels 

530 E.T.P.

1ère publication : 27.02.2016 - Mise à jour : 5.04.2016
FOF logo
  • Type de l'infrastructure : TGIR
  • Statut juridique : Unité mixte de service
  • Localisation (siège) : Toulon, Brest
  • Autres sites : IR distribuée
  • Partenaires : CNRS, IFREMER, IRD, IPEV,Marine Nationale, TAAF
  • Responsable de l'infrastructure : Olivier Lefort

Dates Clés

Création : 2011 (pour l'UMS)

Exploitation : 1960 (exploitation des premiers anaires)

Site internet

Contact

Dimension internationale

"Ocean Facilities Exchange Group",  Eurofleets

Site Eurofleets

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés