Infrastructures de recherche : Astronomie et Astrophysique

International Low Frequency Radio Array Telescope - ILT-LOFAR FR

ILT© ASTRON (NL)

LOFAR est un réseau de stations de radioastronomie aux basses fréquences (10-270 MHz). Il s'intéresse à l'astrophysique, la planétologie et la cosmologie. Il est formé d'environ 50 stations centrées aux Pays-Bas et réparties à travers l'Europe. Le nœud français est situé à Nançay (région Centre).

Article - 15.03.2016

Présentation

LOFAR permet d'étendre les observations radio aux plus basses fréquences et à la plus haute résolution angulaire accessibles depuis le sol. C'est le premier grand radiotélescope « numérique », dont les opérations et les performances reposent sur le transport et le traitement à très haut débit du signal de milliers d'antennes. Ses champs d'application scientifique principaux sont la cosmologie, les amas de galaxies, les champs magnétiques cosmiques, le rayonnement cosmique, le Soleil, les planètes, et l'univers variables (pulsars, trous noirs et sources à haute énergie, planètes et exoplanètes). Chaque station internationale comprend 96 antennes (de 2 dipôles pour donner les 4 paramètres de polarisation) basse-fréquence et 96 tuiles d'antennes haute-fréquence, reliées à très haut débit (3Gb/s) au corrélateur central à Gröningen (NL).

NenuFAR en étendra fortement la sensibilité et d'autres caractéristiques comme un étalonnage amélioré ; les antennes et l'électronique de NenuFAR sont particulièrement optimisées pour l'ensemble de la bande 10-80 MHz. Grâce à un dédoublement du signal des antennes avant l'entrée dans les chaînes de traitement, NenuFAR opèrera à la fois et indépendamment comme une "superstation" de LOFAR (alternative aux antennes basse-fréquence existantes) et comme un instrument autonome avec une programmation scientifique spécifique.

Mots clés

Radio-astronomie, basse fréquences, interférometrie, astronomie, radio-télescope

Jouvences 

2016 : extension NenuFAR

Données

Estimation des flux de données 

2 To/jour (et un facteur 100 plus important pour des données non-compressées).

Stockage

LOFAR Long Term Archive (LTA): équipé d'une interface unique et uniforme permettant d'accéder à des données acquises par les différents équipements de l'ILT, et stockées dans différents endroits (Amsterdam, Groningen, Jülich et un nouveau centre en Pologne).

Accessibilité 

Tous les produits de données calibrés résultant des observations du projet ILT ou les données produites par la pipeline ILT restent la propriété de l'ILT. L'ILT accorde au groupe de travail (Proposant et PI) un temps d'accès exclusif aux données d'une durée de un an, puis les données sont rendues publiques.

Appartenance à des réseaux 

LOFAR participe, en tant que « pathfinder » de SKA, au Work Package Data Access, Discovery and Interoperability du Cluster européen ASTERICS, avec pour objectif d'optimiser l'accès aux données dans l'Observatoire Virtuel

Coûts

Coût de fonctionnement 

0,112 Millions d'euros (FR)

 Personnels 

LOFAR : 0,6 ETPT; NenuFAR:  4 ETPT pendant la phase de construction

1ère publication : 15.03.2016 - Mise à jour : 5.04.2016
ILT logo
  • Type de l'infrastructure : IR
  • Statut juridique : Fondation de droit néerlandais
  • Localisation  : Nançay
  • Partenaires : en France  CNRS, Observatoire de Paris, Univ. Orléans
  • Représentant en France : Michel Tagger et  Philippe Zarka

Dates Clés

Création : 2010

Exploitation : 2011

Site Internet

Contact   

Dimension internationale

Participation française à une infrastructure de recherche internationale ILT  reconnue comme "pathfinder" du futur projet SKA.

Coordinateur de l'infrastructure : ASTRON (NL)

Pays partenaires : NL; DE; UK; FR, SE ; PL ; IE

Site internet

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés