Infrastructures de recherche : Astronomie et Astrophysique

Instrumentation pour les grands télescopes de l'ESO-INSTRUM-ESO

INSTRU-ESO

INSTRUM-ESO concerne la réalisation par les moyens nationaux des instruments focaux des grands télescopes optiques de l'ESO, aujourd'hui pour les  VLT/VLT-I du site de Paranal et dans le futur pour le European Extremely Large Telescope (E-ELT).

Article - 15.03.2016

Présentation

Les deux instruments VLT de 2ème génération que la France a portés comme PI, MUSE (spectrographe intégral de champ visible dédié à l'étude de la formation et de l'évolution des galaxies) et SPHERE (détection et caractérisation d'exoplanètes géantes par imagerie à haut contraste dans le visible et l'IR proche) ont été intégrés avec succès à Paranal en 2014 et 2015.

La France est aujourd'hui impliquée dans les deux instruments de 2ème génération du VLT-I comme responsable de l'un et co-responsable de l'autre. Il s'agit respectivement de MATISSE qui, en recombinant les 4 télescopes dans l'IR moyen (3-10 µm), permettra l'obtention d'images avec une résolution de 10 à 20 milliseconde d'arc (principalement pour l'étude de la formation stellaire), et de GRAVITY qui aura une précision astrométrique de 10 microsecondes d'arc sur des objets faibles (tests de relativité générale et étude des exoplanètes). GRAVITY sera installé à Paranal à partir de l'automne 2015 et MATISSE à partir de mi-2016. La France contribue également à la réalisation de l'instrument MOONS, spectrographe grand champ multi objets destiné aux études galactiques, extragalactiques et cosmologiques.

Les travaux préparatoires pour le futur E-ELT portent sur l'optique adaptative et les instruments focaux. La France prendra une participation importante aux instruments de première lumière HARMONI, MICADO et METIS  ainsi qu'à l'optique adaptative (MAORY) ; elle ambitionne par ailleurs d'être porteur de l'instrument MOSAIC pour lequel un complément de phase A est prévu en 2016/2017.

Mots clés

Astronomie, astrophysique, observatoire, ESO, instruments focaux, optique

Données

Appartenance à des réseaux 

Les données astrophysiques produites par les instruments sont gérées par l'ESO (voir fiche générale ESO).

Coûts

Coût de construction 

environ 20 Millions d'euros/an

 Personnels 

35 E.T.P.

1ère publication : 15.03.2016 - Mise à jour : 5.04.2016
ESO logo3
  • Type de l'infrastructure : IR
  • Localisation (siège) : Paris
  • Autres sites : IR distribuée
  • Partenaires : en France CNRS, CEA, ONERA
  • Représentant en France : Denis Mourard

Dates Clés

Création : 2015

Exploitation : 2015

Site Internet

Contact   

Dimension internationale

L'infrastructure contribue directement à la réalisation des moyens instrumentaux de l'ESO. La coordination nationale interagit très directement avec l'ESO ainsi qu'avec le réseau de plateformes d'essai et de développement en cours de mise en place.

Coordinateur de l'infrastructure : ESO (Organisation Internationale)

Site internet

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés