Infrastructures de recherche : Physique Nucléaire et des Hautes Energies

Observatoire Européen Gravitationnel –VIRGO / European Gravitational Observatory – VIRGO-EGO-Virgo

Ego-Virgo© C. FRESILLON/VIRGO/CNRS PHOTOTHEQUE

Virgo géré par le consortium franco-italien EGO,  est un interféromètre de deuxième génération qui devrait permettre de détecter, pour la première fois, des ondes gravitationnelles, afin de tester la théorie de la relativité et d'ouvrir une nouvelle fenêtre pour l'astronomie des phénomènes violents.

Article - 15.03.2016

Présentation

Le consortium franco-italien EGO, avec la collaboration Virgo, construit et gère l'interféromètre géant VIRGO destiné à observer des ondes gravitationnelles. Attendues lors d'événements sur les corps célestes, ces ondes courbent légèrement l'espace-temps, selon la théorie de la relativité générale. Le détecteur advanced Virgo est une version très améliorée de Virgo, dont les deux bras font 3 km de long, conçu pour mesurer les infimes variations de distance (10-19m ) entre ses miroirs suspendus, induites par le passage d'une onde gravitationnelle. VIRGO travaille avec LIGO [Laser Interferometry Gravitational-Wave Observatory] aux USA qui a très récemment, réalisé les premières détections d'ondes gravitationnelles. LIGO et Virgo sont entrés en phase d'amélioration en 2010-2011. Concernant Advanced Virgo, ces améliorations portent sur le laser,  les miroirs, la taille du faisceau,  un système de compensation thermique.., et visent un gain d'un facteur 10 sur la sensibilité de l'antenne, soit un facteur 1000 sur le volume d'Univers observable. Ce détecteur de deuxième génération permettra la détection de plusieurs sources d'ondes gravitationnelles (Supernova, fusions de systèmes doubles de trous noirs et/ou étoiles à neutrons,  ..) par an.

L'Allemagne et le Royaume-Uni ont construit l'antenne GEO600 de moindre sensibilité. Le Japon construit l'antenne souterraine KAGRA.

Mots clés

Ondes gravitationnelles, interféromètre, optique, lasers

Jouvences 

2011-2016

Données

Estimation des flux de données 

plus de 500 To/an de données brutes et 20 To pour de données réduites.

Stockage

EGO dispose de moyens de stockage et de calcul d'importance intermédiaire dédiés au stockage à court et moyen terme.

Accessibilité 

les données de LIGO et Virgo sont enregistrées et regroupées dans une base de données commune gérée par LIGO.

Appartenance à des réseaux 

Coûts

Coût de construction 

151 Millions d'euros +23.8 Millions d'euros (Advanced Virgo dont 7M€ de contribution française)

 Coût de fonctionnement 

9 Millions d'euros dont 4.5 Millions d'euros de contribution française

 Personnels 

60 E.T.P.

1ère publication : 15.03.2016 - Mise à jour : 5.04.2016
EgoVirgo logo
  • Type de l'infrastructure : TGIR
  • Statut juridique : Société civile de droit italien
  • Localisation : Cascina, IT
  • Partenaires : en France : CNRS
  • Représentant en France : Benoit Mours

Dates Clés

Création : 1996

Exploitation : 2003

Site Internet

Contact   

Dimension internationale

Pays partenaires : FR CNRS (50 %), IT INFN (50 %), NL NIKHEF(in-kind)

Les recherches les plus fréquentes :