Edité par le M.E.S.R.I. le bulletin officiel de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation porte sur l'actualité des textes réglementaires : décrets, circulaires, arrêtés, notes de service, avis de vacances de postes, etc. Il édite également des numéros spéciaux et hors série.

École normale supérieure de Rennes

Conditions d'admission au concours des élèves

NOR : ESRS1700079A
arrêté du 4-7-2017
MESRI - DGESIP A1-3


Vu code de l'éducation, notamment article L. 716-1 ; loi du 23-12-1901 modifiée ; loi n° 83-634 du 13-7-1983 modifiée, ensemble loi n° 84-16 du 11-1-1984 modifiée ; décret n° 94-874 du 7-10-1994 modifié ; décret n° 2013-924 du 17-10-2013 modifié ; arrêté du 9-9-2004 modifié

Titre Ier - Concours d'admission en première année

Article 1

Les élèves sont recrutés, en première année, par la voie d'un concours dans les groupes ou disciplines suivants :

- groupe MP (mathématiques, physique) ;

- groupe info (informatique) ;

- groupe PSI (physique, sciences de l'ingénieur) ;

- groupe PT (physique, technologie) ;

- groupe ATS (adaptation technicien supérieur) ;

- groupe TSI (technologie et sciences industrielles) ;

- sciences du sport et éducation physique.

Les personnes titulaires d'un diplôme correspondant à l'obtention de 240 crédits européens en université, école d'ingénieurs figurant sur la liste des écoles habilitées à délivrer ce diplôme établie par la commission des titres d'ingénieur, ou école supérieure de commerce ne peuvent être autorisées à concourir.

Nul ne peut être autorisé à se présenter plus de deux fois aux épreuves d'un concours d'admission en première année à l'École normale supérieure de Rennes.

Les concours des groupes MP, info, PSI, PT, ATS et TSI sont organisés dans le cadre de banques d'épreuves.

Les concours 1re année Droit-Économie, Sciences du sport et éducation physique et le concours cycle master Droit-économie-management sont des concours spécifiques à l'École normale supérieure de Rennes.

 

Article 2

Groupe MP (mathématiques, physique) :

Le concours MP donne lieu à un recrutement selon deux options : mathématiques-physique et mathématiques-informatique. Les candidats doivent préciser lors de l'inscription l'option choisie selon la dominante physique ou informatique qui sera identique pour l'écrit et l'oral. Il comporte les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

- Option mathématiques-physique

1. Première composition de mathématiques (Maths A, durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

2. Deuxième composition de mathématiques (Maths C, durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

3. Composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 4) ;

4. Français (durée : quatre heures ; coefficient 3) : l'épreuve consiste en une dissertation portant sur le programme annuel de français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques. Outre une connaissance de ce programme, l'épreuve requiert une aptitude à situer et à définir un problème et à y apporter une réponse méthodique et personnelle. Les qualités de forme appréciées sont les suivantes : logique et rigueur de la composition, correction et précision du style ;

5. Langue vivante étrangère (durée : quatre heures ; coefficient 2) portant, au choix du candidat, sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol.

L'épreuve de langues comprend deux sections (A et B) :

(A) une synthèse de documents, à rédiger intégralement dans la langue choisie à partir d'un dossier comprenant trois articles d'environ 600 à 800 mots dans la langue choisie, ainsi qu'un document iconographique (images, tableaux, graphiques, statistiques), soit quatre documents au total ; sans paraphraser les documents proposés dans le dossier, le candidat réalisera une synthèse de celui-ci, en mettant clairement en valeur ses principaux enseignements et enjeux dans le contexte de l'aire géographique de la langue choisie, et en prenant soin de n'ajouter aucun commentaire personnel à sa composition.

Obligatoirement précédée d'un titre proposé par le candidat, la synthèse proposée devra comprendre entre 600 mots et 675 mots.

Les dossiers porteront sur l'actualité politique, culturelle, économique ou sociale au sein de l'aire géographique de la langue choisie. Aucune connaissance spécialisée ne sera nécessaire pour réaliser la synthèse. Pour préparer cette section de l'épreuve écrite de langue, il est conseillé aux candidats de suivre attentivement, pendant l'année du concours, les grandes problématiques qui font l'objet d'articles fréquents dans la presse générale rédigée dans la langue choisie.

(B) un texte d'opinion, à rédiger dans la langue choisie ; un éditorial comprenant environ entre 400 et 500 mots, rédigé dans la langue choisie, et portant sur la même thématique que les quatre autres documents du dossier de synthèse proposé au titre de la section A de l'épreuve, sera proposé au candidat ; celui-ci réagira aux arguments exprimés dans cet éditorial, en rédigeant lui-même un texte d'opinion d'une longueur de 500 à 600 mots.

- Option mathématiques-informatique

1. Première composition de mathématiques (Maths A, durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

2. Deuxième composition de mathématiques (Maths C, durée : quatre heures ; coefficient 5);

3. Composition d'informatique (Info A, durée : quatre heures ; coefficient 4) ;

4. Français (durée : quatre heures ; coefficient 3) : l'épreuve consiste en une dissertation portant sur le programme annuel de français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques. Outre une connaissance de ce programme, l'épreuve requiert une aptitude à situer et à définir un problème et à y apporter une réponse méthodique et personnelle. Les qualités de forme appréciées sont les suivantes : logique et rigueur de la composition, correction et précision du style ;

5. Langue vivante étrangère (durée : quatre heures ; coefficient 2) portant, au choix du candidat, sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol.

L'épreuve de langues comprend deux sections (A et B) :

(A) une synthèse de documents, à rédiger intégralement dans la langue choisie à partir d'un dossier comprenant trois articles d'environ 600 à 800 mots dans la langue choisie, ainsi qu'un document iconographique (images, tableaux, graphiques, statistiques), soit quatre documents au total ; sans paraphraser les documents proposés dans le dossier, le candidat réalisera une synthèse de celui-ci, en mettant clairement en valeur ses principaux enseignements et enjeux dans le contexte de l'aire géographique de la langue choisie, et en prenant soin de n'ajouter aucun commentaire personnel à sa composition.

Obligatoirement précédée d'un titre proposé par le candidat, la synthèse proposée devra comprendre entre 600 mots et 675 mots.

Les dossiers porteront sur l'actualité politique, culturelle, économique ou sociale au sein de l'aire géographique de la langue choisie. Aucune connaissance spécialisée ne sera nécessaire pour réaliser la synthèse. Pour préparer cette section de l'épreuve écrite de langue, il est conseillé aux candidats de suivre attentivement, pendant l'année du concours, les grandes problématiques qui font l'objet d'articles fréquents dans la presse générale rédigée dans la langue choisie.

(B) un texte d'opinion, à rédiger dans la langue choisie ; un éditorial comprenant environ entre 400 et 500 mots, rédigé dans la langue choisie, et portant sur la même thématique que les quatre autres documents du dossier de synthèse proposé au titre de la section A de l'épreuve, sera proposé au candidat ; celui-ci réagira aux arguments exprimés dans cet éditorial, en rédigeant lui-même un texte d'opinion d'une longueur de 500 à 600 mots.

Épreuves écrites d'admission, communes aux deux options

1. Composition d'informatique (Info B, durée : deux heures, coefficient 3).

Épreuves orales d'admission (leur durée est fixée par le jury)

- Option mathématiques-physique

Interrogation de mathématiques (coefficient 12).

- Option mathématiques-informatique

Interrogation d'informatique (coefficient 12).

Épreuves orales d'admission communes aux deux options

1. Interrogation de mathématiques (coefficient 8, durée fixée par le jury) ;

2. Interrogation de physique (coefficient 6, durée fixée par le jury) ;

3. Épreuve de langue vivante étrangère (coefficient 2) portant sur la même langue que celle choisie pour l'épreuve écrite de LV, organisée selon les modalités suivantes :

- un extrait vidéo de 5 minutes maximum dans la langue choisie, portant sur l'actualité, sera proposé au candidat qui en préparera un court résumé et un commentaire personnel. Pour ce faire, le candidat bénéficiera de 30 minutes de préparation ;

- l'entretien durera 20 minutes et permettra d'apprécier la bonne compréhension du document proposé, ainsi que la précision de la langue, l'autonomie langagière et la qualité de la réflexion du candidat ;

- les extraits vidéo proposés seront des documents journalistiques (extraits d'émissions télévisées, de débats, de bulletins d'information, et de documentaires).

4. Travaux d'initiative personnelle encadrés - Tipe - (coefficient 2, durée fixée par le jury) : un document rédigé par le candidat est remis au service concours avant le début des épreuves orales. L'évaluation est effectuée à partir d'une discussion entre le jury et le candidat, sur la base de ce rapport, sans exposé préalable du candidat. Les rapports ne sont pas évalués en tant que tels. La taille des rapports de mathématiques/informatique doit être comprise entre 2 et 5 pages (soit au minimum 12 500 caractères), plus les illustrations. Les textes et figures sont l'œuvre du candidat : les reproductions et les copies ne sont pas acceptées, sauf, éventuellement, pour des documents servant de base à la question de départ.

 

Article 3

Groupe Info (informatique) :

Le concours Info comporte les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

1. Composition d'informatique (Info A, durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

2. Composition d'informatique-mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 3) portant sur le programme de la filière MP applicable aux classes MP* ;

3. Composition de mathématiques (Maths C, durée : quatre heures ; coefficient 4) portant sur le programme de la filière MP applicable aux classes MP* ;

4. Français (durée : quatre heures ; coefficient 2) : l'épreuve consiste en une dissertation portant sur le programme annuel de français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques. Outre une connaissance de ce programme, l'épreuve requiert une aptitude à situer, à définir un problème et à y apporter une réponse méthodique et personnelle. Les qualités de forme appréciées sont les suivantes : logique et rigueur de la composition, correction et précision du style ;

5. Langue vivante étrangère (durée : quatre heures ; coefficient 2) portant, au choix du candidat, sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol.

L'épreuve de langues comprend deux sections (A et B) :

(A) une synthèse de documents, à rédiger intégralement dans la langue choisie à partir d'un dossier comprenant trois articles d'environ 600 à 800 mots dans la langue choisie, ainsi qu'un document iconographique (images, tableaux, graphiques, statistiques), soit quatre documents au total ; sans paraphraser les documents proposés dans le dossier, le candidat réalisera une synthèse de celui-ci, en mettant clairement en valeur ses principaux enseignements et enjeux dans le contexte de l'aire géographique de la langue choisie, et en prenant soin de n'ajouter aucun commentaire personnel à sa composition.

Obligatoirement précédée d'un titre proposé par le candidat, la synthèse proposée devra comprendre entre 600 mots et 675 mots.

Les dossiers porteront sur l'actualité politique, culturelle, économique ou sociale au sein de l'aire géographique de la langue choisie. Aucune connaissance spécialisée ne sera nécessaire pour réaliser la synthèse. Pour préparer cette section de l'épreuve écrite de langue, il est conseillé aux candidats de suivre attentivement, pendant l'année du concours, les grandes problématiques qui font l'objet d'articles fréquents dans la presse générale rédigée dans la langue choisie.

(B) un texte d'opinion, à rédiger dans la langue choisie ; un éditorial comprenant environ entre 400 et 500 mots, rédigé dans la langue choisie, et portant sur la même thématique que les quatre autres documents du dossier de synthèse proposé au titre de la section A de l'épreuve, sera proposé au candidat ; celui-ci réagira aux arguments exprimés dans cet éditorial, en rédigeant lui-même un texte d'opinion d'une longueur de 500 à 600 mots.

Épreuve écrite d'admission

Composition d'informatique (Info B, durée : deux heures, coefficient 4).

Épreuves pratiques et orales d'admission

1. Interrogation d'informatique fondamentale (coefficient 3, durée fixée par le jury) ;

2. Épreuve pratique d'algorithmique et de programmation (coefficient 6, durée fixée par le jury) ;

3. Épreuve de langue vivante étrangère (coefficient 2) portant sur la même langue que celle choisie pour l'épreuve écrite de LV, organisée selon les modalités suivantes :

- un extrait vidéo de 5 minutes maximum dans la langue choisie, portant sur l'actualité, sera proposé au candidat qui en préparera un court résumé et un commentaire personnel. Pour ce faire, le candidat bénéficiera de 30 minutes de préparation.

- l'entretien durera 20 minutes et permettra d'apprécier la bonne compréhension du document proposé, ainsi que la précision de la langue, l'autonomie langagière et la qualité de la réflexion du candidat.

- les extraits vidéo proposés seront des documents journalistiques (extraits d'émissions télévisées, de débats, de bulletins d'information, et de documentaires).

4. Travaux d'initiative personnelle encadrés - Tipe (coefficient 4, durée fixée par le jury) : un document rédigé par le candidat est remis au service concours avant le début des épreuves orales. L'évaluation est effectuée à partir d'une discussion entre le jury et le candidat, sur la base de ce rapport sans exposé préalable du candidat. Les rapports ne sont pas évalués en tant que tels. La taille des rapports de mathématiques/informatique doit être comprise entre 2 et 5 pages (soit au maximum 12 500 caractères), plus les illustrations. Les textes et figures sont l'œuvre du candidat : les reproductions et les copies ne sont pas acceptées, sauf, éventuellement, pour des documents servant de base à la question de départ.

 

Article 4

Groupe PSI (physique et sciences de l'ingénieur) :

Le concours PSI comporte les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

1. Composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

2. Composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 5) ;

3. Composition de modélisation en sciences physiques et sciences de l'ingénieur (durée : cinq heures ; coefficient 5) ;

4. Composition de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 5) ;

5. Français (durée : quatre heures ; coefficient 4). L'épreuve consiste en une dissertation qui porte sur le programme annuel de français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques. L'épreuve exige donc une connaissance suffisante de ce programme ; mais plus qu'à l'érudition, elle doit faire appel à la culture générale du candidat, c'est-à-dire à son aptitude à situer et à définir un problème et à y apporter une réponse méthodique et personnelle. Les qualités de forme appréciées sont les suivantes : logique et rigueur de la composition, correction et précision du style.

Épreuves écrites d'admission

1. Langue vivante étrangère (durée : quatre heures, coefficient 2) portant, au choix du candidat, sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol.

L'épreuve de langues comprend deux sections (A et B) :

(A) une synthèse de documents, à rédiger intégralement dans la langue choisie à partir d'un dossier comprenant trois articles d'environ 600 à 800 mots dans la langue choisie, ainsi qu'un document iconographique (images, tableaux, graphiques, statistiques), soit quatre documents au total ; sans paraphraser les documents proposés dans le dossier, le candidat réalisera une synthèse de celui-ci, en mettant clairement en valeur ses principaux enseignements et enjeux dans le contexte de l'aire géographique de la langue choisie, et en prenant soin de n'ajouter aucun commentaire personnel à sa composition.

Obligatoirement précédée d'un titre proposé par le candidat, la synthèse proposée devra comprendre entre 600 mots et 675 mots.

Les dossiers porteront sur l'actualité politique, culturelle, économique ou sociale au sein de l'aire géographique de la langue choisie. Aucune connaissance spécialisée ne sera nécessaire pour réaliser la synthèse. Pour préparer cette section de l'épreuve écrite de langue, il est conseillé aux candidats de suivre attentivement, pendant l'année du concours, les grandes problématiques qui font l'objet d'articles fréquents dans la presse générale rédigée dans la langue choisie.

(B) un texte d'opinion, à rédiger dans la langue choisie ; un éditorial comprenant environ entre 400 et 500 mots, rédigé dans la langue choisie, et portant sur la même thématique que les quatre autres documents du dossier de synthèse proposé au titre de la section A de l'épreuve, sera proposé au candidat ; celui-ci réagira aux arguments exprimés dans cet éditorial, en rédigeant lui-même un texte d'opinion d'une longueur de 500 à 600 mots. 

2. Composition d'informatique (Info B, durée : deux heures, coefficient 2).

Épreuves pratiques et orales d'admission (leurs durées sont fixées par le jury)

1. Interrogation de mathématiques (coefficient 5) ;

2. Interrogation de physique (coefficient 3) ;

3. Manipulation de physique (coefficient 3) ;

4. Manipulation-interrogation de sciences industrielles (coefficient 6) ;

5. Langue vivante étrangère (coefficient 2) portant sur la même langue que celle choisie pour l'épreuve écrite. Elle comporte la présentation et le commentaire d'un texte en langue étrangère d'intérêt général ou scientifique ;

6. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 4). Le candidat transmet au service concours une fiche synoptique (feuille A4 recto verso) qui présente le travail et les méthodes utilisées dans le cadre des TIPE. L'interrogation orale dure au maximum 40 minutes. Elle comporte deux parties : une interrogation sur un document scientifique proposé par le jury, suivie d'une interrogation sur le thème des travaux d'initiative personnelle encadrés choisi par le candidat.

 

Article 5

Groupe PT (physique et technologie) :

Le concours PT comporte les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

1. Première composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;

2. Deuxième composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;

3. Première composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;

4. Deuxième composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 2) ;

5. Première composition de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) ;

6. Deuxième composition de sciences industrielles (durée : six heures ; coefficient 6) ;

7. Composition d'informatique modélisation (durée : quatre heures ; coefficient 2).

Épreuves écrites d'admission

1. Français (durée : quatre heures ; coefficient 4). L'épreuve est constituée de deux parties. La première consiste en un résumé de texte lié à l'un des thèmes du programme. Le texte doit être résumé, selon son importance, en 200 ou 300 mots. En seconde partie, à partir d'une question se rattachant au texte, le candidat devra construire une réponse argumentée et personnelle. Il sera tenu compte des qualités de forme : logique et rigueur de la composition, correction et précision de la langue ;

2. Langue vivante étrangère (durée : trois heures ; coefficient 1) portant, au choix du candidat, sur l'une des langues vivantes suivantes : allemand, anglais, arabe, espagnol et italien.

L'épreuve consiste en une synthèse à partir d'un dossier thématique. Il sera proposé aux candidats un dossier comportant plusieurs documents, de natures différentes, rédigés dans la langue vivante choisie. Ce dossier pourra inclure des articles de presse récents d'environ 450 mots chacun, un ou des dessins de presse, un ou des tableaux et figures. Tous ces documents porteront sur une même thématique, liée aux enjeux sociaux, économiques, culturels ou scientifiques de l'actualité.

Une question, posée dans la langue vivante choisie orientera la réflexion des candidats. Cette question sera introduite par la formule suivante : « En vous appuyant uniquement sur les documents du dossier thématique qui vous est proposé, vous rédigerez une synthèse répondant à la question suivante : ... ».

La question sera suivie de la mention : « votre synthèse comportera entre 450 et 500 mots ». La synthèse devra être précédée d'un titre et les candidats devront indiquer le nombre de mots comptés en fin de copie.

Épreuves pratiques et orales d'admission

1. Interrogation de mathématiques (coefficient 4, durée fixée par le jury) ;

2. Manipulation de sciences physiques (coefficient 6, durée fixée par le jury) ;

3. Manipulation de sciences industrielles (coefficient 4, durée fixée par le jury) ;

4. Étude d'un dossier de sciences industrielles (coefficient 2, durée fixée par le jury) ;

5. Langue vivante étrangère (coefficient 2)

L'interrogation porte sur la même langue que celle choisie pour l'épreuve écrite. Elle s'appuie sur un enregistrement sonore d'un texte d'actualité non technique (extrait de revue, de journal, etc) d'une durée maximum de 3 minutes.

Cette épreuve comprend une préparation de 20 minutes pendant laquelle le candidat (à l'aide d'un lecteur de cassettes et d'un casque mis à sa disposition) écoute l'enregistrement et prépare un résumé structuré et un commentaire de l'article entendu.

Pendant l'interrogation (20 minutes), le candidat restitue les informations essentielles entendues dans l'enregistrement, puis fait part de ses réflexions personnelles. L'interrogation se termine sur un libre entretien autour du thème fourni. L'usage du dictionnaire est interdit ;

6. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 4) se déroulant dans le cadre de l'épreuve nationale de TIPE (Travaux d'initiative personnelle encadrés).

 

Article 6

ATS (adaptation technicien supérieur) :

Le concours ATS comporte les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admission

1. Langue vivante :

La langue vivante de l'épreuve écrite est obligatoirement l'anglais. L'épreuve se déroule sous forme de QCM. Durée 2 heures, coefficient 2.

2. Français :

L'épreuve de français consiste en un résumé et un commentaire. Durée : 3 heures, coefficient 2.

3. Mathématiques :

L'épreuve de mathématiques consiste en la résolution d'un problème. Durée 3 heures, coefficient

4. Sciences industrielles :

L'épreuve de sciences industrielle ne comprend qu'un seul problème, portant sur les programmes de génie électrique et mécanique. Durée 5 heures, coefficient 4.

5. Sciences Physiques :

L'épreuve de sciences physiques consiste en la résolution d'un problème. Durée 3 heures, coefficient 3.

Épreuves orales d'admission

1. Langue vivante :

Interrogation de 30 minutes précédée d'une préparation de 30 minutes dans la langue choisie au moment de l'inscription parmi les 3 langues proposées : anglais, allemand, espagnol. Coefficient 2.

2. Mathématiques :

Interrogation de 30 minutes, précédée d'une préparation de 30 minutes. Coefficient 2.

3. Sciences Industrielles :

L'épreuve de sciences industrielles comprend deux interrogations de 30 mn chacune, l'une en génie électrique, l'autre en mécanique, précédées d'une préparation de 30 minutes. Coefficient 2.

4. Sciences Physiques :

Interrogation de 30 minutes, précédée d'une préparation de 30 minutes. Coefficient 2.

L'absence à une épreuve du concours (écrit ou oral) est éliminatoire.

 

Article 7

TSI (technologie et sciences industrielles) :

Le concours TSI comprend les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

1. Composition de mathématiques : durée 4h, coefficient 6 ;

2. Composition de physique-chimie : durée 4h, coefficient 4 ;

3. Composition de projet en sciences industrielles : durée 6 h, coefficient 8 ;

4. Composition de modélisation : durée 3 h, coefficient 4 ;

5. Composition d'informatique : durée 3h, coefficient 2.

Épreuves écrites d'admission

1. Français-philosophie (durée 4 heures, coefficient 4) :

L'épreuve de français-philosophie comprend un résumé de texte, des questions et une dissertation.

2. Langue vivante étrangère (durée 3h, coefficient 2) :

Le candidat a le choix lors de l'inscription entre les langues suivantes : allemand, anglais, arabe espagnol, italien, portugais et russe. Cette épreuve comporte deux parties : une partie « version » et une partie « expression écrite » avec un résumé et un commentaire.

Épreuves orales d'admission (leurs durées sont fixées par le jury)

1. Interrogation de mathématiques (coefficient 5) ;

2. Interrogation de physique-chimie (coefficient 5) ;

3. Langue vivante étrangère (coefficient 2). L'épreuve orale de langue vivante se déroule obligatoirement dans la langue choisie pour l'épreuve écrite Elle comprend une écoute de texte et une interrogation devant l'examinateur avec une explication du texte écouté et un commentaire ;

4. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 3) se déroulant dans le cadre de l'épreuve nationale de TIPE ;

5. TP sciences industrielles (coefficient 8).

 

Article 8

Sciences du sport et éducation physique :

Le concours Sciences du sport et éducation physique comprend les épreuves suivantes :

Épreuves écrites d'admissibilité

Sciences de la vie et de la santé appliquées aux activités physiques et sportives

1. Première composition écrite de sciences de la vie et de la santé appliquées aux activités physiques et sportives (SVSAPS1, durée : deux heures ; coefficient 2) ;

2. Deuxième composition écrite de sciences de la vie et de la santé appliquées aux activités physiques et sportives (SVSAPS2, durée : deux heures ; coefficient 2).

Sciences humaines et sociales appliquées aux activités physiques et sportives

3. Composition écrite de sciences humaines appliquées aux activités physiques et sportives (SHSAPS1, durée : deux heures ; coefficient 2) ;

4. Composition écrite de sciences sociales appliquées aux activités physiques et sportives (SHSAPS2, durée : deux heures ; coefficient 2).

Culture générale en relation avec les activités physiques et sportives

5. Commentaire écrit d'un document (durée : quatre heures ; coefficient 4).

Épreuves écrites d'admission

1. Épreuve de langue vivante étrangère (durée : deux heures trente minutes ; coefficient 2) :

Cette épreuve est composée de 2 exercices distincts : une version (coefficient 0.5) et une production écrite (coefficient 1.5).

Version : traduire en français un texte traitant de sujets liés au domaine sportif.

Production écrite : rédiger, en anglais, une réponse à une question posée en anglais (en 200 mots +/- 10 %).

Aucun dictionnaire n'est autorisé.

Épreuves orales et pratiques d'admission

1. Langue vivante étrangère (préparation : 30 minutes, oral 15 minutes ; coefficient 2) :

Épreuve orale consistant en un résumé complet et un commentaire problématisé à partir d'un document écrit axé sur la recherche scientifique, l'actualité ou des faits divers dans le domaine sportif ;

2. Épreuve de didactique des activités physiques sportives et artistiques (APSA) (coefficient 5) :

Épreuve orale comportant un temps de préparation suivi d'un entretien avec le jury initié par un exposé préalable du candidat en réponse à la question posée par le jury (la durée est fixée par le jury ;

3. Épreuve de pratique sportive obligatoire : sauvetage aquatique (coefficient 2) ;

4. Épreuve de pratique sportive de spécialité (coefficient 3) :

Prestation physique dans une APSA choisie par le candidat, lors de son inscription, dans une liste limitative de 7 APSA proposées chaque année. Ce choix est fait au moment de l'inscription et ne peut être rectifié ;

5. Épreuve de pratique sportive de polyvalence (coefficient 2) :

Cette épreuve se compose d'une prestation physique (coefficient 1) et d'un oral (coefficient 1) dans une APSA choisie dans la même liste par le candidat lors de son inscription, et différente de l'APSA de spécialité. Ce choix est fait au moment de l'inscription et ne peut être rectifié.

L'épreuve orale ne comporte pas de temps de préparation  (la durée fixée par le jury).

Titre II - Conditions d'admission en cycle master

Article 9

Les concours d'admission en cycle master permettent de construire un cursus de quatre semestres dans l'un des domaines des sciences fondamentales, des sciences de l'ingénieur, des sciences humaines et sociales enseignés à l'école. Ce cursus conduit à l'obtention d'un master pouvant être enrichi par une préparation à la fonction d'enseignant pour présenter le concours de l'agrégation ou par un stage de recherche.

Les élèves sont recrutés sur l'un des quatre concours suivants :

- Mathématiques (niveau d'admission : 2e année du cycle master) ;

- Informatique (niveau d'admission : 1re ou 2e année du cycle master) ;

- Sciences de l'ingénieur (niveau d'admission : 1re ou 2e année du cycle master) ;

- Droit-économie-management (niveau d'admission : 1re ou 2e année du cycle master).

Pour être autorisés à s'inscrire à ces concours, les candidats doivent pouvoir justifier, lors de l'admission à l'école et selon le niveau d'admission visé, d'un diplôme valorisé à hauteur de 180 crédits européens pour l'admission en première année ou de 240 crédits européens pour l'admission en deuxième année obtenu en université ou école d'ingénieur figurant sur la liste des écoles habilitées à délivrer ce diplôme établie par le ministère de l'enseignement supérieur ou en école supérieure de commerce.

Nul ne peut être autorisé à se présenter plus de deux fois aux épreuves des concours d'admission en cycle master.

Ces concours comportent une phase préalable d'examen du dossier d'études supérieures.

 

Article 10

Toute candidature à un concours d'admission en cycle master fait l'objet de l'examen préalable du dossier d'études supérieures, effectué par un jury composé spécifiquement pour chaque concours ; ce dossier comprend :

a) le descriptif chronologique exhaustif des études suivies et activités pratiquées à partir du baccalauréat accompagné de tous les justificatifs permettant d'apprécier les modalités de validation et d'obtention, en université ou en grandes écoles, du nombre de crédits européens requis pour le niveau visé ;

b) une lettre de motivation comportant notamment le projet de formation du candidat à l'ENS Rennes. Le candidat peut joindre tout élément ou synthèse sur ses activités scientifiques antérieures.

À l'issue de cette première phase de sélection sur dossier :

- le concours mathématiques comporte des épreuves écrites d'admissibilité pour les candidats dont le dossier d'études supérieures a été retenu puis des épreuves écrites, orales ou pratiques d'admission pour les candidats déclarés admissibles. Pour le concours mathématiques, l'épreuve écrite d'admission est une épreuve de français et de culture générale, elle consiste en un résumé de texte ; à partir d'une question se rattachant au texte, le candidat doit construire une réponse argumentée et personnelle ;

- les concours informatique, sciences de l'ingénieur et droit-économie-management comportent des épreuves d'admission orales et/ou pratiques pour les candidats dont le dossier d'études supérieures a été retenu.

Pour l'ensemble des concours d'admission en cycle master, l'une des deux épreuves orales ou pratiques d'admission est l'épreuve d'entretien, éventuellement couplée à l'interrogation scientifique ou disciplinaire.

Elle permet d'apprécier la culture, les motivations, le cursus de formation visé à l'école et le projet de carrière du candidat par référence au dossier d'études supérieures dont l'examen a fait l'objet de la phase préalable. L'échange doit aussi permettre au candidat de préciser ses motivations et son projet de carrière par référence au dossier d'études supérieures adressé pour la phase de sélection.

 

Article 11

Mathématiques :

Épreuves écrites d'admissibilité

1. Mathématiques I (durée : cinq heures ; coefficient 5) ;

2. Mathématiques II (durée : cinq heures ; coefficient 5).

Épreuve écrite d'admission

1. Français et culture générale (durée : trois heures ; coefficient 3) :

L'épreuve de français et de culture générale, épreuve consiste à résumer un texte de culture générale, puis à répondre à une question se rattachant au texte. Le candidat doit construire une réponse argumentée et personnelle permettant d'apprécier son aptitude à dégager le sens et l'intérêt d'un texte.

Les qualités de forme appréciées sont les suivantes : logique de la composition, correction et précision du style.

Épreuves orales d'admission (leurs durées sont fixées par le jury)

1. Interrogation de mathématiques (coefficient 4) ;

2. Entretien (coefficient 3).

L'épreuve d'entretien prend la forme d'un exposé du candidat à partir d'un texte d'intérêt général ou scientifique suivi de questions permettant d'apprécier son aptitude à s'exprimer clairement, à dégager le sens et l'intérêt du texte, à manifester une réaction personnelle. L'échange doit aussi permettre au candidat de préciser ses motivations et son projet de carrière par référence au dossier d'études supérieures adressé pour la phase de pré-admissibilité.

 

Article 12

Informatique :

Épreuves orales d'admission (leurs durées sont fixées par le jury)

1. Interrogation d'informatique (coefficient 2) :

Le thème abordé, le sujet et les connaissances attendues pour l'interrogation orale d'informatique sont en adéquation avec le cursus décrit par le candidat dans le dossier d'études supérieures présenté en présélection ;

2. Entretien (coefficient 1) prenant la forme d'un exposé du candidat à partir d'un texte d'intérêt général ou scientifique suivi de questions permettant d'apprécier son aptitude à s'exprimer clairement, à dégager le sens et l'intérêt du texte, à manifester une réaction personnelle. L'échange doit aussi permettre au candidat de préciser ses motivations et son projet de carrière par référence au dossier d'études supérieures adressé pour la phase de pré-admissibilité.

 

Article 13

Sciences de l'ingénieur

Épreuves pratiques et orales d'admission (leurs durées sont fixées par le jury)

Épreuve disciplinaire (coefficient 1) :

Interrogation et manipulation thématique dans l'une des trois options proposées à l'inscription et choisie de façon irréversible par le candidat : mécanique, physique appliquée à l'électricité et mécatronique.

Le thème abordé, le sujet et les connaissances attendues pour l'interrogation orale et la manipulation thématique sont en adéquation avec le cursus décrit par le candidat dans le dossier d'études supérieures présenté en présélection ;

Entretien (coefficient 1) :

Épreuve prenant la forme d'un exposé dans lequel la candidate ou le candidat expose notamment son parcours académique, son projet professionnel et ses motivations pour intégrer l'ENS de Rennes au sein du département de mécatronique.

 

Article 14

Droit, économie, management :

Épreuves orales d'admission

1. Épreuve disciplinaire de droit (coefficient 1)

L'objectif de cette épreuve de 45 minutes, avec une préparation préalable de 2 heures à partir d'un dossier, est d'évaluer la culture générale et les capacités de raisonnement des candidats. Ils devront expliquer, interpréter et commenter des documents en lien avec l'actualité. Le jury tient compte du niveau d'admission visé par le candidat au regard des documents constituant le dossier qui lui est soumis ainsi que des questions posées.

2. Entretien (coefficient 1)

Épreuve d'une durée de 30 minutes, sans préparation préalable, portant sur le projet de formation ; cet entretien vise à s'assurer de la pertinence du projet par rapport aux formations proposées par l'école. La discussion s'appuie sur le dossier d'études supérieures.

 

Article 15

Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à la session de concours 2018.

 

Article 16

Le chargé des fonctions de directeur général de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle par intérim et le président de l'école normale supérieure de Rennes sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Bulletin officiel de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

 

Fait le 4 juillet 2017


Pour la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
et par délégation,
Pour la directrice générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle,
La chef de service de la stratégie des formations et de la vie étudiante,
Rachel-Marie Pradeilles-Duval

Abonnement

Abonnez-vous à l'alerte courriel 
pour recevoir chaque semaine le sommaire du B.O.  :

S'abonner au sommaire

Se désabonner

 

Mentor

Recherche de textes réglementaires parus au B.O. et au J.O.  du M.E.N.E.S.R.

Mentor vous permet de consulter :

  • les références des textes parus au B.O. ou au J.O. après 1987
  • l'intégralité  des textes s'ils sont postérieurs à juillet 1989 pour le B.O. et à juillet 2003 pour le J.O.

Le moteur de recherche Mentor

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :