Edité par le M.E.N.E.S.R., le bulletin officiel de l'Enseignement supérieur et de la Recherche porte sur l'actualité des textes réglementaires : décrets, circulaires, arrêtés, notes de service, avis de vacances de postes, etc. Il édite également des numéros spéciaux et hors série.

Études médicales

Régime des études en vue du premier et du deuxième cycle

NOR : ESRS1308333A
arrêté du 8-4-2013 - J.O. du 23-4-2013
ESR - DGESIP A


Vu directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7-9-2005 ; code de la santé publique ; code de l’éducation, notamment livre VI ; décret n° 84-932 du 17-10-1984 modifié ; décret n° 2002-481 du 8-4-2002 ; décret n° 2002-482 du 8-4-2002 ; arrêté du 3-3-2006 ; arrêté du 28-10-2009 ; arrêté du 22-3-2011 ; avis du Cneser du 25-2-2013

Chapitre I - organisation de la formation en vue du premier et du deuxième cycle des études médicales

 

Article 1 - Le diplôme de formation générale en sciences médicales sanctionne le premier cycle ; il comprend six semestres de formation validés par l'obtention de 180 crédits européens, correspondant au niveau licence. Les deux premiers semestres sont ceux de la première année commune aux études de santé, organisée par l'arrêté du 28 octobre 2009 susvisé.

Le diplôme de formation approfondie en sciences médicales, défini au présent arrêté, sanctionne le deuxième cycle ; il comprend six semestres de formation validés par l'obtention de 120 crédits européens correspondant au niveau master.


Article 2 - Les études sont organisées par les universités habilitées, par arrêté conjoint du ministre chargé de l'enseignement supérieur et du ministre chargé de la santé, à délivrer le diplôme d'État de docteur en médecine.

La formation dispensée est évaluée dans le cadre de l'évaluation périodique des établissements. Elle est organisée, dans le respect des dispositions de l'article 24 de la directive 2005/36/CE susvisée qui définit la formation médicale de base.


Article 3 - Les étudiants prennent une inscription au début de chaque année universitaire.


Chapitre II - diplôme de formation approfondie en sciences médicales


Article 4 - Peuvent s'inscrire au diplôme de formation approfondie en sciences médicales les étudiants titulaires du diplôme de formation générale en sciences médicales.


Article 5 - Le deuxième cycle des études médicales a pour objectif l'acquisition des compétences génériques permettant aux étudiants d'exercer par la suite, en milieu hospitalier ou en milieu ambulatoire, les fonctions du troisième cycle et d'acquérir les compétences professionnelles de la formation dans laquelle ils s'engageront au cours de leur spécialisation.

Les compétences à acquérir sont celles de communicateur, de clinicien, de coopérateur, membre d'une équipe soignante pluriprofessionnelle, d'acteur de santé publique, de scientifique et de responsable au plan éthique et déontologique. Il doit également apprendre à faire preuve de réflexivité.

Les enseignements portent essentiellement sur ce qui est fréquent ou grave ou constitue un problème de santé publique ainsi que sur ce qui est cliniquement exemplaire.

Les objectifs de la formation sont :

1. l'acquisition de connaissances relatives aux processus physiopathologiques, à la pathologie, aux bases thérapeutiques et à la prévention complétant et approfondissant celles acquises au cours du cycle précédent ;

2. une formation à la démarche scientifique ;

3. l'apprentissage du raisonnement clinique ;

4. l'acquisition des compétences génériques préparant au troisième cycle des études médicales ;

La formation comprend :

- un tronc commun permettant d'atteindre les objectifs définis précédemment ;

- un parcours personnalisé pluriannuel au cours duquel l'étudiant pourra choisir :

. 1 d'approfondir ou de compléter ses connaissances et compétences dans un domaine médical transversal ou pluridisciplinaire ;

. 2 d'approfondir ou de compléter ses connaissances et compétences favorisant une orientation vers la recherche dans le cadre d'un parcours approprié ;

. 3 d'approfondir ou de compléter ses connaissances et compétences dans des disciplines non strictement médicales.

Le parcours personnalisé comprend des unités d'enseignement librement choisies parmi des formations dispensées à l'université. Elles sont de préférence en continuité avec les unités librement choisies au cours du premier cycle. Des parcours types peuvent être proposés par les unités de formation et de recherche.

Le référentiel de compétences génériques, les objectifs de la formation et les recommandations pédagogiques qui s'y rapportent, les items correspondant aux enseignements du tronc commun ainsi que les propositions d'unités d'enseignement pouvant correspondre aux parcours personnalisés sont développés en annexe du présent arrêté.


Article 6 - La formation conduisant au diplôme de formation approfondie en sciences médicales comprend des enseignements théoriques, pratiques ainsi que l'accomplissement de stages. Elle tient compte des priorités de santé publique.

L'organisation des enseignements est définie par l'unité de formation et de recherche de médecine, puis approuvée par le président de l'université.

Parmi ces enseignements sont prévus :

- un enseignement de langues vivantes étrangères ;

- un enseignement conforme au référentiel national du certificat informatique et internet de l'enseignement supérieur : C2i ® niveau 2 « métiers de la santé » ;

- une formation permettant l'acquisition de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2, mentionnée au troisième alinéa de l'article 1er de l'arrêté du 3 mars 2006 susvisé ;

- des enseignements portant sur la formation à la démarche scientifique, les aspects réglementaires et l'organisation de la recherche, la méthodologie de la recherche expérimentale et clinique ;

- l'enseignement de thèmes jugés prioritaires. Ces thèmes sont actualisés tous les trois ans par les ministres chargés de l'enseignement supérieur et de la santé.


Article 7 - La formation comprend les unités d'enseignement du tronc commun, des unités d'enseignement librement choisies par l'étudiant sur une liste fixée par l'université. Les unités d'enseignement du tronc commun représentent au minimum 80 % et au maximum 90 % du total des enseignements.

La mutualisation des enseignements entre les filières de santé est favorisée.

La formation fait appel aux technologies de l'information et de la communication appliquées à l'enseignement et aux soins et aux différentes approches de simulation ; elle est dispensée sur site ou à distance ou selon ces deux modes combinés.


Article 8 - Les étudiants accomplissent trente-six mois de stages incluant les congés annuels dont le stage librement choisi intervenant entre la validation du deuxième cycle et la nomination en qualité d'interne, conformément aux dispositions de l'article R. 6153-47 du code de la santé publique.

Ils participent également à au moins 25 gardes. Les gardes font partie intégrante de la formation.

Les étudiants justifient qu'ils remplissent les conditions exigées par la réglementation en vigueur relative à l'immunisation obligatoire contre certaines maladies conformément aux dispositions de l'article L. 3111-4 du code de la santé publique.


Article 9 - Sur chaque lieu de stage, un responsable pédagogique coordonne les activités des étudiants durant le stage. Il désigne des médecins référents de stage, formés à la pédagogie au cours des sessions de formation à l'encadrement et à la pédagogie organisées par les unités de formation et de recherche de médecine. Le référent accueille et encadre l'étudiant sur le lieu de stage. Il met en œuvre les activités pédagogiques adaptées à la construction des compétences à acquérir par l'étudiant et à son évaluation. Il définit le positionnement de l'étudiant dans l'équipe de soins.

L'identification des objectifs pédagogiques et le suivi de la progression de l'étudiant figurent dans un carnet de stage dans lequel sont répertoriées les situations que l'étudiant peut rencontrer. Ces situations lui permettent d'acquérir les compétences nécessaires à la validation du 2ème cycle et notamment de poursuivre l'apprentissage de la réflexion éthique.

L'étudiant est informé des connaissances et compétences à acquérir au cours du stage ; cette information lui permet de s'auto-évaluer.

La progression de l'étudiant pendant le stage est évaluée par le référent de stage. L'évaluation finale du stage intervient à l'issue d'un entretien entre l'étudiant et le référent de stage, en accord avec le responsable pédagogique. Elle porte notamment sur des activités adaptées aux compétences transversales et spécifiques à acquérir par l'étudiant.

Les lieux de stages font l'objet d'une évaluation par les étudiants.


Article 10 - Le directeur de chaque unité de formation et de recherche médicale désigne un professeur des universités - praticien hospitalier ou un maître de conférences des universités-praticien hospitalier chargé de coordonner les stages sur la base du projet pédagogique élaboré pour leur réalisation.


Article 11 - Dans chaque unité de formation et de recherche de médecine, il est créé au sein de la commission pédagogique une instance chargée des stages et des gardes qui s'adjoint des personnalités extérieures, désignées en raison de leur participation à l'organisation des stages.

Elle est composée :

- du directeur de l'unité de formation et de recherche de médecine ou son représentant,

- du coordonnateur des stages prévu à l'article 10,

- du responsable administratif de l'unité de formation et de recherche de médecine ou son représentant,

- du directeur du département de médecine générale ou son représentant,

- de deux représentants des responsables pédagogiques des stages,

- du président de la commission médicale d'établissement du centre hospitalier universitaire ou son représentant,

- d'un représentant des présidents de commission d'établissement de centres hospitaliers recevant des étudiants,

- du responsable des affaires médicales du centre hospitalier universitaire,

- de deux représentants des étudiants.

Elle est chargée de faire des propositions sur :

- les lieux de stage et de gardes répondant aux objectifs de formation du diplôme de formation approfondie en sciences médicales en vue de leur agrément par le directeur de l'unité de formation et de recherche de médecine. Elle vérifie notamment l'adéquation entre les activités de soins et de recherche du lieu de stage et les objectifs de formation ;

- l'organisation des stages et des gardes ;

- le contenu du carnet de stage ;

- les modalités d'évaluation des différents lieux de stage ;

- l'organisation des sessions de formation à l'encadrement et à la pédagogie destinées aux responsables pédagogiques et référents de stage.

Les projets pédagogiques de chaque lieu de stage lui sont soumis.


Article 12 - Un contrat pédagogique, signé entre le directeur de l'unité de formation et de recherche et chaque responsable d'entité agréée comme terrain de stage, rappelle  les objectifs pédagogiques des stages et des gardes, le cas échéant, en définit les modalités pratiques, désigne les référents de stages et précise les modalités d'évaluation des étudiants.


Article 13 - Les stages organisés en application du présent arrêté font l'objet d'une convention signée entre le centre hospitalier universitaire, la structure d'accueil et l'université où l'étudiant est inscrit. Cette convention précise notamment les modalités d'organisation et de déroulement du stage. Le ou les projet(s) pédagogique(s) correspondant aux stages organisés dans cette structure sont annexés à la convention.

Pour les stages hospitaliers, les conventions sont conclues dans le respect des dispositions de l'article R. 6153-60 du code de la santé publique.

Un arrêté des ministres chargés de la santé et de l'enseignement supérieur propose les modèles de convention.


Article 14 - Les étudiants accomplissent :

- des stages dans des unités de soins où ils participent à l'activité hospitalière dans les conditions prévues à l'article R. 6153-51 du code de la santé publique, en vue de l'acquisition des compétences prévues dans le carnet de stage. Ils effectuent en particulier un stage en chirurgie et un stage dans une unité d'accueil des urgences, ou de réanimation, ou de soins intensifs.

L'organisation des stages permet la mise en situation pratique de l'étudiant dans un ensemble de situations cliniques correspondant aux objectifs de sa formation. Ces situations cliniques sont définies par la commission des stages et des gardes.

- un stage chez un ou des médecins généralistes, praticien(s) agréé(s)-maître(s) de stage des universités. Ce stage peut se dérouler au sein d'un cabinet individuel ou de groupe, d'une maison/centre ou pôle de santé. Il ne peut être effectué chez plus de trois maîtres de stage.

Il a pour objectif de permettre à l'étudiant :

- d'appréhender la relation médecin-patient en médecine générale et la place du médecin généraliste au sein du système de santé ;

- de se familiariser avec la démarche clinique en médecine générale, la sémiologie des stades précoces des maladies et des maladies prévalentes en ambulatoire : entretien avec le patient, analyse des informations recueillies, examen clinique médical, démarche diagnostique, prescription, suivi d'une mise en œuvre et coordination d'une thérapeutique ;

- de se familiariser avec la démarche de prévention et les enjeux de santé publique ;

- d'appréhender les notions d'éthique, de droit et de responsabilité médicale en médecine générale ambulatoire ;

- d'appréhender les conditions de l'exercice de la médecine générale en structure ambulatoire, le cas échéant pluriprofessionnelle ;

- d'appréhender la prise en charge globale du patient en liaison avec l'ensemble des professionnels dans le cadre d'une structure ambulatoire de premier recours ;

- de comprendre les modalités de gestion d'une structure ambulatoire.

Les stages ont une durée de six à huit semaines à temps plein ou de douze à seize semaines à mi-temps.


Article 15 - La validation des stages est prononcée, à l'issue de chaque stage ou ensemble de stages, par le directeur de l'unité de formation et de recherche médicale, sur avis du responsable pédagogique qui tient compte de l'évaluation effectuée par le référent de stage.

La validation des stages est prononcée au vu d'une évaluation qualitative et d'une évaluation quantitative définies en annexe du présent arrêté.

La validation de la totalité des stages afférents à une année d'études conditionne le passage dans l'année supérieure.


Article 16 - Les modalités de contrôle des connaissances sont arrêtées dans les conditions prévues au 2e alinéa de l'article 6 du présent arrêté, notamment en ce qui concerne l'acquisition, la compensation et la capitalisation des unités d'enseignement. Ces modalités permettent de vérifier l'acquisition de l'ensemble des connaissances et compétences constitutives du diplôme.

Les aptitudes et l'acquisition des connaissances et compétences sont appréciées soit par un contrôle continu et régulier qui, dans la mesure du possible, doit être privilégié, soit par un examen terminal, soit par les deux modes de contrôle combinés. Une session de rattrapage intervient dans un délai qui ne peut être inférieur à deux semaines après la publication des résultats semestriels.

Dans le respect du délai fixé à l'article L. 613-1 du code de l'éducation, les établissements publient l'indication du nombre des épreuves, de leur nature, de leur durée, de leur coefficient ainsi que la répartition éventuelle entre le contrôle continu et le contrôle terminal et la place respective des épreuves écrites, orales, pratiques et cliniques.

Le président de l'université nomme le président et les membres des jurys d'examen.


Article 17 - Un certificat de compétence clinique, dont les modalités sont détaillées en annexe du présent arrêté, est organisé au cours des deux derniers semestres de formation. Ce certificat est destiné à vérifier les compétences acquises par les étudiants, et leur capacité à synthétiser les connaissances acquises.

Le jury de ce certificat est pluridisciplinaire.


Article 18 - Après accord du ou des responsables pédagogiques et sous réserve d'une cohérence pédagogique, un étudiant peut effectuer une période d'études à l'étranger dans la limite de deux semestres consécutifs. La période d'études, validée par l'établissement étranger, lui permet d'acquérir les crédits européens correspondants.


Article 19 - Aucun étudiant ne peut être autorisé à prendre plus de six inscriptions en vue du diplôme de formation approfondie en sciences médicales et une des années d'études ne peut faire l'objet de plus de trois inscriptions, sauf dérogation exceptionnelle accordée par le président de l'université sur proposition du directeur de l'unité de formation et de recherche médicale responsable.


Article 20 - La validation des unités d'enseignement ou des éléments constitutifs des unités d'enseignement et des stages permet l'acquisition des 120 crédits européens correspondants.

Le diplôme de formation approfondie en sciences médicales est délivré aux étudiants qui ont validé l'ensemble des unités d'enseignement ainsi que le certificat de compétence clinique.


Chapitre III - dispositions finales


Article 21 - Des dispositifs d'évaluation par les étudiants de la formation dispensée au cours des premier et deuxième cycles des études médicales sont mis en place dans chaque établissement habilité à délivrer le diplôme d'État de docteur en médecine.

Ces dispositifs contribuent à faire évoluer le contenu de la formation ainsi que les méthodes d'enseignement afin de favoriser l'appropriation des savoirs, des connaissances et des compétences et d'améliorer la qualité de la formation.

Les résultats des évaluations font l'objet d'un échange entre les étudiants et l'équipe pédagogique.


Article 22 - Les étudiants qui ont commencé leurs études avant l'année universitaire 2010-2011 doivent avoir validé la troisième année d'études de médecine pour pouvoir s'inscrire au diplôme de formation approfondie en sciences médicales.


Article 23 - Le présent arrêté est applicable à compter de l'année universitaire 2013-2014.

Ses dispositions se substituent à celles de l'arrêté du 4 mars 1997 relatif à la deuxième partie du deuxième cycle des études médicales, lors de l'année universitaire 2013-2014 en ce qui concerne la deuxième année du deuxième cycle, lors de l'année universitaire 2014-2015 en ce qui concerne la troisième année du deuxième cycle et lors de l'année universitaire 2015-2016 en ce qui concerne la quatrième année du deuxième cycle.

L'arrêté du 4 mars 1997 est abrogé à compter de l'année universitaire 2015-2016.


Article 24 - La directrice générale pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle, le directeur général de l'offre de soins et le directeur central du service de santé des armées sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 8 avril 2013


Pour la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
Par empêchement de la directrice générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle,
Le chef du service de la stratégie de l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle,
Jean-Michel Jolion

Pour la ministre des affaires sociales et de la santé
et par délégation,
Le directeur général de l’offre de soins,
Jean Debeaupuis

Pour le ministre de la défense
et par délégation,
Le médecin général inspecteur,
Directeur central adjoint du service de santé des armées,
Patrick Godart

 

Annexe

 

Le deuxième cycle des études médicales a pour objectif l'acquisition des compétences cliniques et thérapeutiques et de capacités d'adaptation permettant aux étudiants d'exercer les fonctions du troisième cycle, en milieu hospitalier ou ambulatoire. Il s'appuie sur les connaissances acquises au cours du premier cycle.

I - Les compétences génériques

Les compétences dont l'acquisition est nécessaire sont celles de :

A) Clinicien 

L'étudiant utilise son savoir médical et ses habiletés pour analyser, à partir du contexte de soins et de la plainte du patient, une situation clinique et pour dispenser des soins dans une approche centrée sur les patients.

Il :

- démontre sa capacité d'explorer les antécédents du patient et de les consigner de façon exacte, concise et organisée dans divers contextes cliniques ;

- réalise l'examen somatique adapté à la situation clinique et au projet de soins de patients de tout âge, et les principaux gestes techniques associés ;

- démontre sa capacité à mener un raisonnement hypothético-déductif en mobilisant ses connaissances des processus anatomo-physio-pathologiques ;

- développe les procédures diagnostiques des pathologies et urgences les plus fréquentes et sait amorcer le traitement approprié ;

- tient compte dans sa démarche décisionnelle des souhaits, des représentations et des compréhensions du patient et de son environnement éthique et culturel ;

- repère, dans une optique de prévention, les personnes exposées à des problèmes de santé courants qui mettent leur santé ou leur vie en danger ;

- développe une capacité d'observation globale de la situation ;

- est en mesure de présenter oralement de manière claire et concise sa démarche clinicienne auprès de l'ensemble de ses interlocuteurs.

B) Communicateur 

Échangeant de façon dynamique avec le patient et son entourage, collaborant avec les différents professionnels du système de santé, l'étudiant a conscience des enjeux de la relation et de la communication verbale et non verbale sur la qualité des soins.

Il :

- établit une communication axée sur le patient, par le biais de la prise de décisions partagées et d'interactions efficaces fondées sur l'éthique et l'empathie ;

- obtient les renseignements pertinents et les points de vue du patient, de son entourage, des collègues et des soignants, et sait en faire la synthèse ;

- apprend à gérer son stress et celui des autres acteurs ;

- discerne quelle information doit être délivrée au patient, à son entourage, aux collègues et aux soignants, de manière claire, loyale et appropriée à leur niveau de compréhension et à leur culture, en s'appuyant sur les recommandations de bonne pratique ;

- s'appuie sur les nouvelles technologies de l'information.

C) Coopérateur, membre d'une équipe soignante pluriprofessionnelle 

L'étudiant travaille en partenariat avec d'autres intervenants qui participent de manière appropriée au soin du patient.

Il :

- connaît les rôles, les compétences et les responsabilités de tous les membres de l'équipe soignante et en tient compte dans la pratique ;

- participe avec application aux activités d'une équipe interprofessionnelle ainsi qu'aux prises de décisions ;

- démontre sa capacité à faire appel aux ressources du système de santé ;

- participe, avec les différents acteurs de santé, à l'éducation thérapeutique du patient et de son entourage ;

- participe à l'acquisition des savoirs par les plus jeunes au sein de l'équipe soignante pluriprofessionnelle.

D) Acteur de santé publique

L'étudiant participe à la vie des structures de soins et à la bonne gestion des ressources. Il contribue à l'efficacité et à l'efficience du système de soins pour améliorer l'état de santé global des patients et des populations.

Il :

- utilise le système de santé aux échelons local, régional et national et connaît les principaux systèmes de santé dans le monde ;

- intègre autant que possible les besoins individuels et collectifs à son exercice ;

- tient compte des déterminants de la santé et de la maladie, y compris les aspects physiques, psychosociaux, culturels et spirituels, dans sa démarche clinicienne ;

- promeut la santé, la prévention et le dépistage des maladies ;

- participe à l'élaboration d'un parcours de soins adapté à la situation du patient.

E) Scientifique

L'étudiant comprend que pendant toute sa vie professionnelle il devra remettre en question et chercher à réactualiser ses connaissances afin de garantir son domaine d'expertise. Il comprend l'intérêt de la démarche scientifique pour élaborer de nouveaux savoirs.

Il :

- situe la place de la recherche dans l'apport des connaissances nouvelles et dans l'évolution de la pratique professionnelle ;

- démontre sa connaissance des différents aspects de la recherche biomédicale ;

- explique les différents niveaux de preuve et les limites de ses connaissances scientifiques ;

- accède aux informations (gestion internet et anglais médical) et sait les évaluer de manière critique ;

- démontre sa capacité d'acquérir des concepts relatifs à la médecine factuelle et à les  utiliser dans diverses situations cliniques ;

- participe à la formulation d'une problématique de recherche face à une situation non résolue et envisage les pistes susceptibles de résoudre cette problématique.

F) Responsable aux plans éthique et déontologique

L'étudiant a une attitude guidée par l'éthique, le code de déontologie et adopte un comportement responsable, approprié, intègre, altruiste visant au bien-être personnel et à la promotion du bien public se préparant ainsi au professionnalisme.

Il :

- connaît et respecte les principes de la déontologie médicale ;

- respecte la confidentialité des patients et fait preuve de sensibilité et de respect par rapport aux droits, aux opinions et à la diversité des patients ;

- prend en compte et agit en faveur d'une plus grande sécurité des soins au patient ;

- connaît le cadre médico-légal qui régit la pratique médicale, notamment en matière de dignité de la personne, des problématiques de fin de vie, de consentement éclairé aux soins et de respect des éléments et produits du corps humains ;

- est sensibilisé à l'éthique de la santé et de la recherche en matière de divulgation, conflits d'intérêts, protection des personnes et relation avec l'industrie ;

- est responsable de ses interventions auprès des patients.

L'étudiant doit également apprendre à être :

G) Réflexif

L'étudiant doit développer tout au long de son parcours d'apprentissage sa capacité d'auto-évaluation et celle de se poser des questions pertinentes en situation réelle de soins et de prévention, en tenant compte du contexte clinique, institutionnel, légal et sociétal. Il doit démontrer sa capacité à se remettre  en question et à argumenter ses décisions.

Il :

- est capable d'établir des priorités dans ses activités et de les justifier ;

- prend conscience de ses limites personnelles et matérielles et tend à les repousser ;

- est capable de solliciter autrui si nécessaire

- est dans une démarche constante d'auto-évaluation de ses pratiques dans le but de les améliorer ;

- intègre, en tant que futur professionnel, les notions d'erreur médicale et de sécurité du patient.


II - Les objectifs généraux de la formation

 

L'acquisition de ces compétences repose, dans toute la mesure du possible, sur l'intégration et la cohérence des enseignements théoriques et des stages en milieu hospitalier ou en milieu ambulatoire, selon des modalités qui sont déterminées par chaque unité de formation et de recherche.

Les enseignements théoriques concernent l'acquisition de connaissances disciplinaires et permettent la construction de compétences.

Dans les lieux de stage : l'étudiant doit être mis en situation de comprendre les problèmes courants de différentes familles de situation.

 

À partir des évaluations en situation authentique et des auto-évaluations : il doit faire la preuve du niveau de compétence acquise.

III - Le tronc commun

Le deuxième cycle des études médicales a pour objectif l'acquisition des compétences présentées au I de la présente annexe. Les modalités d'enseignement doivent favoriser le développement de l'auto-apprentissage contrôlé et de l'interdisciplinarité. La progression très rapide des connaissances impose des choix et conduit à rejeter toute idée d'exhaustivité dans le programme de ces trois années.

Le tronc commun comprend 13 unités d'enseignements (UE) dont 11 unités d'enseignement transdisciplinaires regroupant 362 items, une unité d'enseignement de formation générale à la recherche et une unité d'enseignement « Stages et gardes ».

Dans un souci de clarté les objectifs mixtes concernant l'adulte et l'enfant sont signalés.

Les définitions suivantes ont été établies concernant les verbes diagnostiquer, identifier et planifier, argumenter et décrire, afin de simplifier la rédaction des objectifs pédagogiques et les acquisitions des savoirs et compétences correspondants par l'étudiant. D'autres verbes peuvent être utilisés comme « lister », « définir », « préciser », « différencier »...  et impliquent un apprentissage précis.

1. Diagnostiquer

 a. Analyser et hiérarchiser les données cliniques ; formuler les problèmes posés par le patient.

 b. Argumenter les principales hypothèses diagnostiques en fonction de l'incidence et de la prévalence des maladies dans le contexte de soins concerné.

 c. Justifier la démarche diagnostique et la stratégie d'investigation en expliquant la contribution attendue des examens complémentaires sélectionnés en tenant compte des problématiques d'économie de santé, en les expliquant au patient et en discutant l'interprétation de leurs résultats.

 d. Expliquer les principaux mécanismes physiopathologiques qui rendent compte des signes cliniques et para-cliniques.

 e. Discuter les principaux diagnostics étiologiques et différentiels en tenant compte des données épidémiologiques essentielles et des cofacteurs de morbidité.

2. Identifier les situations d'urgence pré-hospitalières et hospitalières, planifier leur prise en charge

 a. Identifier les signes de gravité imposant des décisions thérapeutiques immédiates.

 b. Décrire les mesures à mettre en œuvre : gestes et manœuvres éventuels, mesures de surveillance immédiate, orientation du patient, médicaments (posologie non exigée sauf quand cela est indiqué pour les médicaments des situations de grande urgence).

3. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient

 a. Expliquer l'histoire naturelle, les complications et les facteurs de pronostic.

 b. Justifier le choix d'une stratégie thérapeutique en fonction des objectifs poursuivis, des modes d'action des thérapeutiques, de leurs bénéfices démontrés, de leur efficience et de leurs risques éventuels, des données médico-économiques ; expliciter au patient les alternatives possibles et délibérer avec lui afin d'opter pour une attitude thérapeutique conforme à sa volonté et à ses valeurs.

 c. Décrire les modalités de la surveillance de la maladie et du traitement (y compris les aspects ayant trait à la démarche éducative) et préciser les informations essentielles à donner au patient y compris en termes de retentissement fonctionnel, socioprofessionnel et psychologique.

d. Connaître avec précision dans les situations fréquentes les moyens et stratégies thérapeutiques.

Les posologies ne sont pas exigées sauf pour les médicaments des situations de grande urgence, cela est signalé au niveau de l'item.

4. Décrire les principes de la prise en charge au long cours

a. Expliquer le cas échéant, les modalités de  prévention primaire, secondaire et tertiaire, individuelle et collective.

b. Expliquer le pronostic à long terme et décrire les principes de la prise en charge au long cours dans des situations de maladies chroniques et/ou létales, le cas échéant handicapantes, d'une invalidité et d'altérations fonctionnelles durables y compris les aspects ayant trait à la démarche éducative, à la réinsertion du patient, à la confrontation aux limites et à la mort.

c. Connaître l'organisation des parcours de soins des patients atteints de maladies chroniques ou handicapantes, les rôles des différents professionnels sanitaires et les ressources médico-sociales, les moyens disponibles pour intégrer la personne handicapée dans son lieu de vie ambulatoire et améliorer sa participation à la vie sociale.

Enfin, pour ce qui concerne le vaste champ de l'imagerie, l'étudiant, pendant sa formation approfondie en sciences médicales, doit acquérir des connaissances de radio anatomie, doit connaître les principales stratégies de prescription en imagerie et enfin doit connaître la séméiologie en imagerie des principales urgences et pathologies qu'un médecin de premier recours pourra rencontrer.

 

Unité d'enseignement 1

Apprentissage de l'exercice médical et de la coopération interprofessionnelle

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit comprendre les déterminants d'une relation efficace entre chacun des membres de l'équipe soignante et le malade et s'adapter aux différentes situations, chez le patient adulte et pédiatrique, notamment en cas de maladie aiguë grave et de maladie chronique potentiellement létales. Il doit savoir prendre en compte l'expression du patient et communiquer pour justifier chaque étape de sa démarche (dimensions préventive, diagnostique, thérapeutique, pronostique, palliative) en s'appuyant sur les données selon leur niveau de preuves. Cette attitude professionnelle dont l'étudiant doit connaître les aspects médico-légaux, respecte la déontologie et les droits des malades.

Il a un devoir de formation tout au long de la vie grâce à l'analyse critique des informations médicales et scientifiques et à l'apprentissage résultant du retour d'expériences.

L'exercice professionnel se doit de respecter un certain nombre d'éléments d'orientation qui peuvent être cliniques (recommandations et les discussions scientifiques évolutives qu'elles suscitent), éthiques (en rapport avec l'évolution des mœurs, de la société, des cultures, des valeurs qui fondent l'exercice médical et des contraintes qui viennent complexifier la décision médicale) et déontologiques ou légales (qui fondent la représentation des professionnels dans l'exercice de leur pratique et leur signifient les limites au-delà desquelles leurs responsabilités, de toutes natures, sont engagées).

2. Objectifs terminaux

N° 1. La relation médecin-malade dans le cadre du colloque singulier ou au sein d'une équipe, le cas échéant pluriprofessionnelle. La communication avec le patient et son entourage. L'annonce d'une maladie grave ou létale ou d'un dommage associé aux soins. La formation du patient. La personnalisation de la prise en charge médicale.

- Expliquer les bases de la communication avec le malade, son entourage  et  la communication interprofessionnelle.

- Établir avec le patient une relation empathique, dans le respect de sa personnalité, de ses attentes et de ses besoins.

- Connaître les fondements psychopathologiques de la psychologie médicale.

- Se comporter de façon appropriée lors de l'annonce d'un diagnostic de maladie grave, de l'incertitude sur l'efficacité d'un traitement, de l'échec d'un projet thérapeutique, d'un handicap, d'un décès ou d'un évènement indésirable associé aux soins.

- Favoriser l'évaluation des compétences du patient et envisager, en fonction des potentialités et des contraintes propres à chaque patient, les actions à  proposer (à lui ou à son entourage) : éducation thérapeutique  programmée ou non, actions d'accompagnement, plan personnalisé de soins (voir item 321).

 

N° 2. Les valeurs professionnelles du médecin et des autres professions de santé

- Analyser l'évolution de ces valeurs depuis les préceptes hippocratiques jusqu'à leur traduction dans les textes réglementaires en vigueur.

- Comparer avec les valeurs professionnelles des médecins d'autres pays (USA  et GB  en particulier).

- Connaître les  interactions avec les autres professions de santé.

 

N° 3. Le raisonnement et la décision en médecine. La médecine fondée sur les preuves (Evidence Based Medicine, EBM). La décision médicale partagée.

- Analyser les principes du raisonnement hypothético déductif et de la décision contextualisée en médecine.

- Décrire la démarche EBM ; en préciser les limites.

- Apprécier dans chaque situation clinique, le poids respectif des trois types de données constituant une approche EBM.

- Préciser la notion de niveau de preuve dans son raisonnement et dans sa décision.

- Identifier les circonstances d'une décision médicale partagée avec le patient et son entourage (voir item 319).

- Préciser les notions d'efficacité, d'efficience et d'utilité dans le raisonnement et la décision médicale.

- Comprendre et apprendre la notion de discussion collégiale pour les prises de décision en situation de complexité et de limite des savoirs.

 

N° 4. La sécurité du patient. La gestion des risques. Les événements indésirables associés aux soins (EIAS).

- Définir les notions de Qualité, Sécurité, événement indésirable grave (EIG), évènement porteur de risque (EPR), résilience.

- Présenter les données quantitatives sur la fréquence et la nature des EIG dans le système de soins ; Enquêtes nationales sur les EIG, évolution dans les dix dernières années.

- Connaître les définitions des termes suivants : antisepsie, asepsie, désinfection, décontamination, stérilisation.

- Connaître les procédures d'hygiène des mains en milieu de soins, et d'antisepsie de la peau saine, de la peau lésée et des muqueuses.

- Connaître et expliquer les mesures préventives des infections associées aux soins (IAS) : infection urinaire, infection sur cathéter vasculaire, pneumonie, infection du site opératoire.

- Exposer les grands principes d'organisation de la sécurité sanitaire. Faire un point sur les différences entre la France, les principaux pays européens et les USA.

- Définir et pondérer les grandes composantes de la gestion des risques ; préciser l'importance de la composante FHO (facteurs humains et organisationnels) du risque associé aux soins.

- Préciser les différentes missions relevant du ministère chargé de la santé et de la HAS.

 

N° 5. La gestion des erreurs et des plaintes ; l'aléa thérapeutique 

- Préciser les différents temps successifs d'une démarche permettant une culture positive de l'erreur : analyse des EIG, Revue de Mortalité Morbidité, information et plan d'action ; prévention des dommages de « seconde victime » pour le professionnel de santé.

- Acquérir les bases de l'analyse approfondie des causes d'erreur (modèle de Reason, barrières de prévention, récupération, atténuation, l'analyse des causes racines).

- La compensation de l'erreur : préciser les missions de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM). Identifier les principaux facteurs conduisant à l'ouverture d'un contentieux à la suite d'un accident médical. Définir la notion de responsabilité sans faute (voir item 322).

 

N° 6. L'organisation de l'exercice clinique et les méthodes qui permettent de sécuriser le parcours du patient

- Décrire les principes d'organisation et les conditions de mise en œuvre :

. du travail en équipe (pluriprofessionnelle).

. des protocoles pluriprofessionnels (incluant la notion de comorbidité).

. des réunions de concertation pluridisciplinaire.

. des listes de vérification « check lists ».

. des réunions de morbi-mortalité.

 

N° 7. Les droits individuels et collectifs du patient

- Préciser les apports de la loi du 4 mars 2002 (et des lois postérieures) : droits individuels (information, consentement, accès au dossier, directives anticipées, personne de confiance, et droits collectifs (représentants des usagers, associations agréées, etc.).

- Comprendre les enjeux du droit à l'information du patient dans la relation médicale ; le patient co-acteur de ses soins et de sa santé.

- Préciser les conditions du recueil du consentement éclairé qui impose une obligation d'information sur les risques.

- Préciser les conditions du recueil du  consentement à la collecte, au traitement et à l'échange des données dans des situations distinctes (établissement de santé, exercice collégial, exercice individuel, etc.).

- Connaître les règles du partage des données de santé entre professionnels de santé.

- Connaître les principes d'élaboration et d'exploitation du dossier du patient, support de la coordination des soins.

 

N° 8. Éthique médicale

- Décrire les principes éthiques et l'argumentation d'une décision d'interruption volontaire ou médicale de grossesse (IVG / IMG) ; les questions posées par le diagnostic prénatal et le diagnostic préimplantatoire (DPN/DPI).

- Décrire les principes éthiques et les procédures règlementaires du don d'organe (donneur décédé et don d'organes entre vifs).

- Décrire les principes éthiques de la recherche biomédicale : protection des personnes et régulation, collections et règles en vigueur sur la conservation des éléments et produits du corps humain, centres de ressources biologiques, sérothèques.

- Décrire les principes éthiques du consentement aux soins : non opposition et consentement oral (libre et éclairé), procréation médicalement assistée (voir item 18), tests génétiques (voir item 43), exercice en équipe pluriprofessionnelle.

- Décrire les principes éthiques et les modalités pratiques de la protection des malades vulnérables (tutelle, curatelle, sauvegarde de justice, mandat de protection future).

- Décrire les principes éthiques lors des phases palliatives ou terminales d'une maladie, aborder de façon appropriée avec le malade et son entourage les notions d'obstination déraisonnable et de limitation thérapeutique, de sédation.

 

N° 9. Certificats médicaux. Décès et législation. Prélèvements d'organes et législation

 - Préciser les règles générales d'établissement des certificats médicaux et leurs conséquences médico-légales, y compris les certificats de coups et blessures et notions d'ITT. Décrire l'examen d'un cadavre, connaître les différents types d'autopsie.

- Préciser les principes de la législation concernant le décès et l'inhumation.

- Préciser les principes de la législation concernant les prélèvements d'organes.

 

N° 10. Violences sexuelles

- Connaître les différents types de violences, l'épidémiologie et la législation.

- Décrire la prise en charge immédiate d'une personne victime de violences sexuelles.

 

N° 11. Soins psychiatriques sans consentement

- Principes de la loi de juillet 2011 : argumenter les indications, les modalités d'application et les conséquences de ces procédures.

- Hospitalisation par ordonnance de placement provisoire : argumenter les indications, les modalités d'application et les conséquences de ces procédures.

 

N° 12. Responsabilités médicale pénale, civile, administrative et disciplinaire

- Différencier les types de responsabilité liés à la pratique médicale.

 

N° 13. Principes d'une démarche qualité et évaluation des pratiques professionnelles

 - Argumenter les conditions de mise en œuvre d'une démarche qualité et de l'évaluation des pratiques professionnelles ; incidence de l'environnement de travail.

 

N° 14. Formation tout au long de la vie. Analyse critique d'une information scientifique et médicale. Gestion des liens d'intérêt.

- Déduire de l'analyse d'une pratique, l'intérêt d'une actualisation des savoirs.

- Valoriser une information scientifique et médicale en fonction de sa qualité méthodologique et de sa pertinence bioclinique (voir item 323).

- Identifier les impacts potentiels d'un lien d'intérêt sur une information scientifique et médicale.

- Justifier l'utilité de la déclaration des liens d'intérêt d'un expert (auteur) et l'utilité d'une politique de gestion de ces liens potentiellement conflictuels.

 

N° 15. Organisation du système de soins. Sa régulation. Les indicateurs. Parcours de soins.

- Expliquer les principes de l'organisation des soins en France, en Europe et aux USA.

- Expliquer la structuration du système de santé entre soins primaires (premier recours), secondaires et tertiaires.

- Présenter les missions des ARS. Justifier la notion de «  territorialité » pour l'organisation des soins.

- Analyser de manière critique les évolutions de recours aux soins (quantitativement et qualitativement) au regard des évolutions épidémiologiques, économiques, technologiques, professionnelles et socioculturelles.

- Préciser les qualités d'un indicateur utilisé dans l'organisation ou la régulation des activités cliniques et professionnelles (selon ses finalités : informative ou support de décision).

- Identifier les éléments clés nécessaires aux notions de coordination, de continuité et de globalité des soins (parcours de soins ou de santé).

- Expliquer les principes et finalités des parcours de soins, de la coordination des professionnels ainsi que de la gradation des soins.

- Exposer les attentes en matière de développement des pratiques de télémédecine.

 

N° 16. La sécurité sociale. L'assurance maladie. Les assurances complémentaires. La couverture médicale universelle. La consommation médicale. Protection sociale. Consommation médicale et économie de la santé.

- Expliquer les principes fondateurs de la sécurité sociale (1945) et les principales réformes survenues depuis lors (en particulier les ordonnances de 1967 et 1995).

- Distinguer les principes fondateurs de la sécurité sociale de ceux des systèmes en vigueur en Grande-Bretagne (National Health Service (NHS)) et aux États-Unis (avant et après la réforme « Obama »).

- Expliquer l'organisation de la protection sociale en France.

- Préciser les enjeux du vote chaque année par le Parlement de la Loi de financement de la sécurité sociale (LFSS).

- Expliquer le rôle des assurances complémentaires et son évolution.

- Justifier l'institution de la Couverture maladie universelle (CMU) ; en préciser le périmètre et les limites.

- Expliquer la problématique des Affections de Longue Durée (ALD) et la notion de « reste à charge ».

- Préciser les principaux postes des dépenses de santé en France.

- Préciser le cadre de l'administration des soins aux étrangers.

- Préciser les principaux indicateurs de consommation et de coût de la santé en France.

 

N° 17. Le système conventionnel

- Préciser les principales étapes de son évolution depuis son institution en 1971.

- Discuter l'évolution des modes de rémunération des professionnels dans le système conventionnel (à l'acte, à la « performance », au forfait).

 

N° 18 - La méthodologie de la recherche expérimentale et clinique

- Élaborer une question scientifique et effectuer une recherche documentaire sur un sujet, et une analyse critique des données existantes.

- Élaborer une hypothèse de travail et expliquer les processus expérimentaux mis en œuvre.

- Analyse, discuter et présenter un travail expérimental.

- Analyser et argumenter les grands types d'études cliniques.

- Décrire l'information du patient et le consentement éclairé.

- Connaître les grands principes de la réglementation de la recherche clinique (voir item 8).

 

N° 19. Mesure de l'état de santé de la population

- Expliquer les principaux indicateurs de l'état de santé d'une population (taux de mortalité et espérance de vie).

- Préciser les principales données épidémiologiques et médico-économiques des grandes causes de  handicap chez l'adulte et chez l'enfant, définir la notion de vie sans incapacité.

- Préciser les critères constitutifs d'une priorité de santé publique.

 

N° 20. Interprétation d'une enquête épidémiologique

- Discuter et interpréter les résultats des principaux types d'enquête épidémiologique.

 

Unité d'enseignement 2

De la conception à la naissance - Pathologie de la femme - Hérédité - L'enfant - L'adolescent

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître la contraception et les problèmes médicaux liés à la procréation, à la grossesse et à la naissance. Il doit participer à la prise en charge de la grossesse et de ses complications. Il doit connaître les problèmes posés par les principales maladies génétiques et participer à l'information de la famille et du malade. L'étudiant doit connaître les principales pathologies de la femme. L'étudiant doit connaître les principaux aspects du développement prénatal et postnatal normal ainsi que certaines anomalies du développement de l'enfant.

2. Objectifs terminaux

N° 21. Examen prénuptial

- Préciser les dispositions réglementaires et les objectifs de l'examen prénuptial.

 

N° 22. Grossesse normale

- Diagnostiquer une grossesse et connaître les modifications physiologiques l'accompagnant.

- Énoncer les règles du suivi (clinique, biologique, échographique) d'une grossesse normale.

- Déterminer, lors de la première consultation prénatale, les facteurs de risque de complications durant la grossesse qui entraînent une prise en charge spécialisée.

 

N° 23. Principales complications de la grossesse

- Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse :

. Hémorragie génitale.

. HTA gravidique.

. Menace d'accouchement prématuré.

. Argumenter les procédures diagnostiques et thérapeutiques devant une fièvre durant la grossesse.

 

N° 24. Grossesse extra-utérine

- Diagnostiquer une grossesse extra-utérine.

- Identifier les situations d'urgences et planifier leur prise en charge.

 

N° 25. Douleur abdominale aiguë chez une femme enceinte

- Diagnostiquer une douleur abdominale aiguë chez une femme enceinte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 26. Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation

- Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections à risque fœtal.

- Préciser les particularités de la pharmacocinétique des médicaments chez la femme enceinte et les risques des médicaments durant la grossesse.

- Donner une information sur les risques liés au tabagisme, à l'alcool, à la prise de médicaments ou de drogues (substances psycho-actives), à l'irradiation maternelle pour la mère et le fœtus.

 

N° 27. Connaître les particularités de l'infection urinaire au cours de la grossesse

 

N° 28. Connaître les principaux risques professionnels pour la maternité, liés au travail de la mère.

 

N° 29. Prématurité et retard de croissance intra-utérin : facteurs de risque et prévention

- Expliquer les principaux facteurs de risque et les éléments de prévention.

- Décrire les principales complications et les principaux facteurs pronostiques.

 

N° 30. Accouchement, délivrance et suites de couches normales

- Expliquer les différentes phases du travail et de l'accouchement.

- Argumenter la conduite à tenir devant un accouchement inopiné à domicile.

- Argumenter la prise en charge d'une accouchée durant la période du post-partum.

 

N° 31. Évaluation et soins du nouveau-né à terme

- Réaliser un examen complet du nouveau-né à terme.

- Reconnaître les situations nécessitant une prise en charge spécialisée.

- Reconnaître et diagnostiquer une infection pendant le premier mois de vie.

- Promouvoir la qualité des premiers liens affectifs parents-enfant.

- Expliquer aux parents les bases de la puériculture et les informer des mesures de prévention à mettre en œuvre dans les deux premières années de la vie.

 

N° 32. Allaitement maternel

- Expliquer les modalités et argumenter les spécificités de l'allaitement maternel.

- Préciser les complications éventuelles et leur prévention.

 

N° 33. Suites de couches pathologiques : pathologie maternelle dans les 40 jours

- Diagnostiquer les principales complications maternelles des suites de couche : complications hémorragiques, infectieuses, thromboemboliques.

 

N° 34. Anomalies du cycle menstruel. Métrorragies

- Diagnostiquer une aménorrhée, une ménorragie, une métrorragie.

- Reconnaître et traiter un syndrome prémenstruel.

 

N° 35. Contraception

- Prescrire et expliquer une contraception (voir item 326).

- Discuter les diverses possibilités de prise en charge d'une grossesse non désirée.

- Discuter les indications de la stérilisation masculine et féminine.

 

N° 36. Interruption volontaire de grossesse

- Préciser les modalités réglementaires.

- Argumenter les principes des techniques proposées.

- Préciser les complications possibles et les répercussions de l'interruption volontaire de grossesse.

- Identifier les facteurs de risque de récidive d'interruption volontaire de grossesse.

 

N° 37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation

- Argumenter la démarche médicale et les examens complémentaires de première intention nécessaires au diagnostic et à la recherche étiologique.

 

N° 38. Assistance médicale à la procréation : principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques

- Argumenter la démarche médicale et expliquer les principes de l'assistance médicale à la procréation.

 

N° 39. Algies pelviennes chez la femme

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 40. Aménorrhée

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 41. Hémorragie génitale chez la femme

- Diagnostiquer une hémorragie génitale chez la femme.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi de la patiente.

 

N° 42. Tuméfaction pelvienne chez la femme

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 43. Problèmes posés par les maladies génétiques, à propos :

 . d'une maladie chromosomique : la trisomie 21.

 . d'une maladie génique : la mucoviscidose.

 . d'une maladie d'instabilité : le syndrome de l'X fragile.

- Expliquer les bases du conseil génétique, les possibilités de diagnostic prénatal (modalités et options de prise en charge dans le cadre d'une maladie d'une particulière gravité).

- Expliquer la prescription des tests génétiques : organisation et aspects réglementaires (voir item 8).

- Expliquer les problèmes liés à la maladie et les retentissements de l'arrivée d'un enfant souffrant de maladie génétique sur le couple et la famille.

- Diagnostiquer la trisomie 21, en connaître l'évolution naturelle et les principales complications.

 

N° 44. Suivi d'un nourrisson, d'un enfant et d'un adolescent normal. Dépistage des anomalies orthopédiques, des troubles visuels et auditifs. Examens de santé obligatoires. Médecine scolaire. Mortalité et morbidité infantiles.

- Assurer le suivi d'un nourrisson, d'un enfant et d'un adolescent normaux.

- Argumenter les modalités de dépistage et de prévention des troubles de la vue et de l'ouïe.

- Argumenter les modalités de dépistage et de prévention des principales anomalies orthopédiques.

- Connaître les modalités du dépistage de la luxation congénitale de la hanche au cours des six premiers mois.

- Connaître la morphologie des membres inférieurs de l'enfant et son évolution au cours de la croissance.

- Connaître les déformations du rachis de l'enfant et de l'adolescent, les modalités de leur dépistage, et leurs conséquences.

 

N° 45. Alimentation et besoins nutritionnels du nourrisson et de l'enfant

- Expliquer les besoins nutritionnels du nourrisson et de l'enfant.

 

N° 46. Développement buccodentaire et anomalies

- Dépister les anomalies du développement maxillo-facial et prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes de l'enfant.

 

N° 47. Puberté normale et pathologique

- Expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique.

- Dépister une avance ou un retard pubertaire.

 

N° 48. Pathologie génito-scrotale chez le garçon et chez l'homme

- Diagnostiquer un phimosis, une torsion de cordon spermatique, une hydrocèle, une cryptorchidie.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 49. Troubles de la miction chez l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 50. Strabisme de l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

 N° 51. Retard de croissance staturo-pondérale

- Diagnostiquer un retard de croissance staturo-pondérale.

 

N° 52. Boiterie chez l'enfant

- Devant une boiterie chez l'enfant, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

Unité d'enseignement 3

Maturation - Vulnérabilité - Santé mentale - Conduites addictives

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître les aspects normaux et pathologiques de la croissance humaine et du développement psychologique. Il doit être capable d'identifier et de savoir prendre en charge les comportements qui témoignent d'une fragilité de l'individu, en particulier à certaines périodes de la vie, afin de prévenir et dépister le passage à des conditions désocialisantes ou pathologiques.

L'étudiant doit connaître les aspects sémiologiques des différents troubles psychiatriques, les approches nosographiques actuelles (classification des troubles psychiatriques) et les modalités générales de prise en charge à tous les stades de ces troubles.

L'étudiant doit connaître les caractéristiques principales 1/ de l'addiction au tabac, à l'alcool,  et aux médicaments psychotropes (benzodiazépines et apparentés) ; 2/ de l'addiction au cannabis, aux opiacés, à la cocaïne ainsi qu'aux autres substances psycho-actives illicites (amphétamines, drogues de synthèse incluant GBL/GHB, cathinones de synthèse, cannabinoïdes de synthèse) 3/ des addictions comportementales et 4/ des conduites dopantes.

2. Objectifs terminaux

N° 53. Développement psychomoteur du nourrisson et de l'enfant : aspects normaux et pathologiques (sommeil, alimentation, contrôles sphinctériens, psychomotricité, langage, intelligence). L'installation précoce de la relation parents-enfant et son importance. Troubles de l'apprentissage (voir item 118).

- Diagnostiquer une anomalie du développement somatique, psychomoteur, intellectuel et affectif.

- Repérer précocement les dysfonctionnements relationnels et les troubles de l'apprentissage.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi dans les situations courantes.

 

N° 54. L'enfant handicapé : orientation et prise en charge (voir items 115, 117)

- Argumenter les principes d'orientation et de prise en charge d'un enfant handicapé.

- Connaître les filières de prise en charge médicale, médico-sociale et de scolarisation de l'enfant handicapé : décrire le rôle de la maison départementale des personnes handicapées et identifier les interlocuteurs du médecin dans le système éducatif.

 

N° 55. Maltraitance et enfants en danger. Protection maternelle et infantile

- Repérer un risque ou une situation de maltraitance chez le nourrisson, l'enfant et l'adolescent.

- Argumenter la démarche médicale et administrative nécessaire à la protection de la mère et de l'enfant.

 

N° 56. Sexualité normale et ses troubles

- Identifier les principaux troubles de la sexualité.

- Dépister une affection organique en présence d'un trouble sexuel.

- Savoir aborder la question de la sexualité au cours d'une consultation.

 

N° 57. Sujets en situation de précarité

- Connaître les facteurs de risque.

- Évaluer la situation de précarité, définir les différents types et niveaux de précarité.

- Connaître les morbidités les plus fréquemment rencontrées et leurs particularités.

- Évaluer la situation médicale, psychologique et sociale d'un sujet en situation de précarité.

- Connaître les dispositifs médico-sociaux adaptés.

 

N° 58. Connaître les facteurs de risque, prévention, dépistage des troubles psychiques de l'enfant à la personne âgée

 

N° 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l'enfant à la personne âgée

 

N° 60. Décrire l'organisation de l'offre de soins en psychiatrie, de l'enfant à la personne âgée

 

N° 61. Trouble schizophrénique de l'adolescent et de l'adulte

- Diagnostiquer un trouble schizophrénique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi à tous les stades de la maladie.

 

N° 62. Trouble bipolaire de l'adolescent et de l'adulte

- Diagnostiquer un trouble bipolaire

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi à tous les stades de la maladie.

 

N° 63. Trouble délirant persistant

- Diagnostiquer un trouble délirant persistant.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi à tous les stades de la maladie.

 

N° 64. Diagnostiquer : un trouble dépressif, un trouble anxieux généralisé, un trouble panique, un trouble phobique, un trouble obsessionnel compulsif, un état de stress post-traumatique, un trouble de l'adaptation (de l'enfant à la personne âgée), un trouble de la personnalité.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi aux différents âges et à tous les stades de ces différents troubles.

 

N° 65. Troubles envahissants du développement (voir items 115, 117, 118, 135)

- Identifier les troubles envahissants du développement et connaître les principes de la prise en charge.

- Diagnostiquer un syndrome autistique (de la toute petite enfance au début de l'âge adulte), argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi à tous les stades de la maladie.

 

N° 66. Troubles du comportement de l'adolescent

- Expliquer les caractéristiques comportementales et psychosociales de l'adolescent normal.

- Identifier les troubles du comportement de l'adolescent et connaître les principes de la prévention et de la prise en charge.

 

N° 67. Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum

- Dépister les facteurs de risque prédisposant à un trouble psychique de la grossesse ou du post-partum.

- Reconnaître les signes précoces d'un trouble psychique en période anténatale et post-natale.

- Prendre en charge et accompagner la mère et le nourrisson.

 

N° 68. Troubles psychiques du sujet âgé

- Diagnostiquer les principaux troubles psychiques du sujet âgé en tenant compte des particularités épidémiologiques.

- Argumenter l'attitude thérapeutique spécifique et planifier le suivi spécifique des principaux troubles psychiques du sujet âgé.

 

N° 69. Troubles des conduites alimentaires chez l'adolescent et l'adulte (voir item 251)

- Diagnostiquer les troubles des conduites alimentaires chez l'adolescent et l'adulte

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi des troubles des conduites alimentaires.

- Connaître les principales anomalies métaboliques associées à ces désordres et leur prise en charge en aigu.

 

N° 70. Troubles somatoformes à tous les âges

- Diagnostiquer un trouble somatoforme.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 71. Différents types de techniques psychothérapeutiques

- Expliquer les principaux contextes théoriques, les principes de base.

 

N° 72. Prescription et surveillance des psychotropes (voir item 326)

- Prescrire et surveiller un médicament appartenant aux principales classes de psychotropes.

 

N° 73. Addiction au tabac.

- Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d'une addiction au tabac.

- Indications et principes du sevrage thérapeutique. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 74. Addiction à l'alcool.

- Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d'une addiction à l'alcool.

- Expliquer les indications et principes du sevrage thérapeutique. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 75. Addiction aux médicaments psychotropes (benzodiazépines et apparentés) (voir item 319)

- Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d'une addiction aux médicaments psychotropes (benzodiazépines et apparentés).

- Indications et principes du sevrage thérapeutique. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 76. Addiction au cannabis, à la cocaïne, aux amphétamines, aux opiacés, aux drogues de synthèse (voir item 319)

- Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d'une addiction au cannabis, à la cocaïne, aux amphétamines, aux opiacés, aux drogues de synthèse.

- Connaître les principes de prise en charge (sevrage thérapeutique, prévention de la rechute, réduction des risques). Connaître les traitements de substitution aux opiacés. Planifier le suivi du patient.

 

N° 77. Addictions comportementales

- Diagnostiquer, évaluer le retentissement des principales addictions comportementales (jeu de hasard et d'argent, sexe, internet, achats, exercice physique) et les principes de leur prise en charge.

 

N° 78. Dopage (voir item 253)

- Connaître les principales substances utilisées à des fins de dopage dans la pratique du sport.

- Connaître les circonstances du dépistage, la prise en charge médicale de l'utilisateur et les principes de la lutte contre le dopage dans le sport.

 

Unité d'enseignement 4

Perception - système nerveux - revêtement cutané


1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître à partir de ses acquis anatomiques et physiologiques les principales pathologies des organes des sens et du système nerveux, leur physiopathologie, leur sémiologie, les outils diagnostiques, leurs particularités aux différents âges de la vie, les principes thérapeutiques et les situations nécessitant une gestion en urgence.

L'étudiant doit connaître les principales maladies inflammatoires et les anomalies vasculaires congénitales affectant la peau et éventuellement les muqueuses externes. Il doit savoir analyser les caractéristiques d'une éruption cutanée et en reconnaître les principales étiologies. Il doit connaître la prise en charge diagnostique et thérapeutique des dermatoses inflammatoires les plus courantes.

L'étudiant doit reconnaître les principales pathologies cutanées et muqueuses, les examens utiles pour en préciser le diagnostic et les principes thérapeutiques.

2. Objectifs terminaux

N° 79. Altération de la fonction visuelle (voir item 127)

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents et principes de traitement.

- Citer sur les particularités chez le sujet âgé.

 

N° 80. Anomalie de la vision d'apparition brutale

- Diagnostiquer une anomalie de la vision d'apparition brutale.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 81. Œil rouge et/ou douloureux

- Diagnostiquer un œil rouge et/ou douloureux.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 82. Glaucome chronique

- Diagnostiquer un glaucome chronique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 83. Troubles de la réfraction

- Diagnostiquer un trouble de la réfraction.

 

N° 84. Pathologie des paupières

- Diagnostiquer et traiter un orgelet, un chalazion.

- Repérer une tumeur maligne de la paupière.

 

N° 85. Epistaxis

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie

- Devant l'apparition d'un trouble aigu de la parole ou d'une dysphonie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 87. Altération de la fonction auditive (voir item 127)

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents et principes de traitement.

- Particularités chez l'enfant et chez le sujet âgé.

 

N° 88. Pathologie des glandes salivaires

- Diagnostiquer une pathologie infectieuse, lithiasique, immunologique et tumorale des glandes salivaires.

 

N° 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)

- Diagnostiquer un déficit neurologique récent.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge, notamment en unité neurovasculaire en cas de suspicion d'accident vasculaire cérébral.

 

N° 90. Déficit moteur et/ou sensitif des membres

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi de l'évolution.

 

N° 91. Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval

- Diagnostiquer une compression médullaire non traumatique et un syndrome de la queue de cheval.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Décrire les principes de prise en charge des déficiences, incapacités et du handicap secondaires à une compression médullaire non traumatique et un syndrome de la queue de cheval.

 

N° 92. Rachialgie

- Diagnostiquer une rachialgie.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 93. Radiculalgie et syndrome canalaire

- Savoir diagnostiquer une radiculalgie et un syndrome canalaire.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 94. Neuropathies périphériques

- Diagnostiquer les différentes formes de neuropathies périphériques et connaître l'orientation étiologique.

- Distinguer cliniquement une neuropathie périphérique et une sclérose latérale amyotrophique (SLA).

 

N° 95. Polyradiculonévrite aiguë inflammatoire (syndrome de Guillain-Barré)

- Diagnostiquer un syndrome de Guillain-Barré.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 96. Myasthénie

- Diagnostiquer une myasthénie.

- Connaître les traitements et planifier le suivi du patient.

- Connaître les médicaments contre-indiqués dans la myasthénie.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 97. Migraine, névralgie du trijumeau et algies de la face

- Diagnostiquer une migraine, une névralgie du trijumeau et une algie de la face.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée chronique.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 99. Paralysie faciale

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 100. Diplopie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

 N° 101. Vertige

- Chez un sujet se plaignant de vertige, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 102. Sclérose en plaques

- Diagnostiquer une sclérose en plaques.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 103. Épilepsie de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer les principales formes d'épilepsie de l'enfant et de l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 104. Maladie de Parkinson

- Diagnostiquer une maladie de Parkinson.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 105. Mouvements anormaux

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 106. Confusion, démences (voir item 129)

- Diagnostiquer un syndrome confusionnel, savoir évoquer un hématome sous-dural chronique.

- Diagnostiquer un syndrome démentiel, une maladie d'Alzheimer.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient en abordant les problématiques techniques, relationnelles, éthiques, organisationnelles consécutives à l'évolution de la maladie.

 

N° 107. Troubles de la marche et de l'équilibre

- Devant un trouble de la marche ou de l'équilibre, argumenter les hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Savoir rechercher une hydrocéphalie chronique.

 

N° 108. Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 109. Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique

- Diagnostiquer l'acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 110. Dermatose bulleuse touchant la peau et/ou les muqueuses externes

- Argumentez les principales hypothèses diagnostiques et justifiez les examens complémentaires pertinents.

 

N° 111. Hémangiomes et malformations vasculaires cutanées

- Diagnostiquer les différents types d'hémangiomes et de malformations vasculaires cutanées.

 

N° 112. Exanthème et érythrodermie de l'adulte et de l'enfant

- Devant un exanthème ou une érythrodermie de l'adulte, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. Savoir rechercher les éléments cliniques et éventuellement paracliniques en faveur d'une toxidermie médicamenteuse.

 

N° 113. Prurit

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 114. Psoriasis

- Diagnostiquer un psoriasis.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

Unité d'enseignement 5

Handicap - Vieillissement - Dépendance - Douleur - Soins palliatifs - Accompagnement

 

1. Objectifs généraux

À partir des notions générales sur les handicaps et les incapacités, l'étudiant doit comprendre, à propos de deux ou trois exemples, les moyens d'évaluation des déficiences, incapacités et handicaps. L'étudiant doit connaître les notions générales de plasticité sous-tendant la récupération fonctionnelle après lésion de constitution brutale ou progressive. Il doit connaître les bases des programmes de rééducation, de réadaptation et de réinsertion pour la personne en situation de handicap et ses proches, en connaître les principaux risques et contre-indications, et comprendre la prise en charge globale, médico-psycho-sociale, de la personne handicapée dans une perspective d'utilisation optimale des ressources, de réadaptation et de participation à la vie en société.

L'étudiant doit connaître les caractéristiques du vieillissement humain normal et pathologique et les aspects spécifiques des maladies des personnes âgées. Il doit analyser la polypathologie et hiérarchiser ses actions. Il doit savoir discuter le rapport bénéfice/risque des décisions médicales en prenant en compte la personne âgée dans sa globalité, son environnement et ses attentes.

L'étudiant doit savoir différencier une douleur aiguë ou douleur « symptôme » d'une douleur chronique ou douleur « maladie ». Il doit être attentif à écouter, à évaluer et à prendre en charge les souffrances physiques et morales des patients.

L'étudiant doit acquérir les compétences nécessaires en soins palliatifs pour faire face aux situations les plus fréquemment rencontrées lors des phases palliatives ou terminales des maladies graves, chroniques ou létales. L'étudiant doit être capable de construire une délibération, individuelle et collective, et de prendre une décision relative à des investigations, des orientations de parcours et de traitements, un projet social et un projet de vie. Il doit acquérir les compétences nécessaires en soins palliatifs pour faire face aux situations les plus fréquemment rencontrées lors des phases palliatives ou terminales des maladies graves, chroniques ou létales. Il doit être capable de mettre en place et de coordonner les soins palliatifs à domicile ou à l'hôpital chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale.

2. Objectifs terminaux

N° 115. La personne handicapée : bases de l'évaluation fonctionnelle et thérapeutique

- Connaître les principes de la législation française vis-à-vis de la compensation du handicap et de l'accessibilité (Loi du 11 février 2005), et leurs conséquences sur les pratiques médicales (voir item 54).

- Évaluer au plan clinique et fonctionnel une incapacité ou un handicap d'origine motrice, cognitive, sensorielle, viscérale ou génito-sphinctérienne (déficit, limitation d'activité et de participation).

- Analyser les principales situations de handicap par l'examen clinique, les questionnaires, les échelles génériques ou spécifiques, et les principales techniques instrumentales utilisées en pratique courante.

- Acquérir les bases d'évaluation du pronostic et du traitement d'une affection incapacitante sur la base des notions générales de plasticité sous-tendant la récupération fonctionnelle.

- Savoir organiser le retour ou le maintien à domicile d'une personne handicapée. Connaître les principales aides humaines professionnelles pouvant intervenir au domicile de la personne handicapée.

- Analyser les implications du handicap en matière d'orientation professionnelle et son retentissement social.

- Favoriser le maintien au travail : connaître les bases de l'organisation de la formation professionnelle et de maintien à l'emploi des personnes handicapées (Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH), le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), Pôle emploi).

 

N° 116. Complications de l'immobilité et du décubitus. Prévention et prise en charge

- Expliquer les principales complications de l'immobilité et du décubitus.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 117. Le handicap psychique (voir item 54 et 115)

- Évaluer le handicap psychique de l'adulte. Analyser les implications du handicap en matière d'orientation professionnelle et son retentissement social.

- Évaluer le handicap psychique de l'enfant et de l'adolescent en matière d'intégration scolaire et d'articulation entre le secteur sanitaire et médico-social. Argumenter les principes d'orientation, de prise en charge et d'aide (MDPH - Auxiliaire de vie scolaire collectif et individuel, Médico-social - intégration scolaire, etc.) pour les enfants porteurs de handicap psychique.

- Argumenter les principes d'utilisation et de prescription des principales techniques de remédiation cognitive.

- Argumenter les principes d'utilisation et de prescription des principales techniques éducatives et d'entraînement cognitif chez les enfants porteurs de handicap psychique.

 

N° 118. Principales techniques de rééducation et de réadaptation (voir item 53)

- Argumenter les principes d'utilisation des principales techniques de rééducation et de réadaptation, en planifier le suivi médical et argumenter l'arrêt de la rééducation.

- Savoir prescrire la masso-kinésithérapie et l'orthophonie.

- Connaître le rôle et les principales compétences des différents professionnels de santé dans le projet de rééducation-réadaptation d'une personne en situation de handicap.

 

N° 119. Vieillissement normal : aspects biologiques, fonctionnels et relationnels. Données épidémiologiques et sociologiques. Prévention du vieillissement pathologique

- Expliquer les aspects fonctionnels, biologiques et psychologiques du vieillissement normal.

- Exposer les principes de la prévention des maladies et des troubles dont l'incidence augmente avec l'âge.

- Décrire les conséquences sociales et économiques de l'évolution de la pyramide des âges.

 

N° 120. Ménopause et andropause

- Diagnostiquer la ménopause et ses conséquences pathologiques.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi d'une femme ménopausée (voir item 326).

- Diagnostiquer une andropause pathologique.

 

N° 121. Troubles de la miction et incontinence urinaire de l'adulte et du sujet âgé

- Devant un trouble de la miction ou une incontinence urinaire de l'adulte, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 122. Trouble de l'érection

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques, justifier les examens complémentaires pertinents.

- Citer les moyens thérapeutiques (voir item 326).

 

N° 123. Hypertrophie bénigne de la prostate

- Diagnostiquer une hypertrophie bénigne de la prostate.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 124. Ostéopathies fragilisantes

- Diagnostiquer une ostéoporose, évaluer le risque fracturaire.

- Argumenter l'attitude thérapeutique devant une ostéoporose et planifier le suivi du patient.

- Diagnostiquer une ostéomalacie et connaître les principes du traitement d'une ostéomalacie carentielle.

 

N° 125. Arthrose

- Diagnostiquer les principales localisations de l'arthrose.

- Argumenter l'attitude thérapeutique, planifier le suivi et apprendre au patient à gérer les différentes composantes, notamment antalgiques, de son traitement (traitement médicamenteux et non médicamenteux).

 

N° 126. La personne âgée malade : particularités sémiologiques, psychologiques et thérapeutiques

- Expliquer les concepts de vieillissement pathologique, de poly-pathologie et de vulnérabilité en gériatrie.

- Décrire les particularités sémiologiques, physiques et psychiques de la personne âgée malade.

- Définir le raisonnement thérapeutique en gériatrie et citer les principales règles générales de prescription chez le sujet âgé.

- Polymédication et iatrogénèse chez la personne âgée (voir item 319).

- Syndrome de fragilité.

 

N° 127. Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé (voir item 79 et item 87)

- Diagnostiquer les maladies de la vision liées au vieillissement et en discuter la prise en charge thérapeutique, préventive et curative.

- Diagnostiquer une cataracte, connaitre les conséquences, les principes de traitement.

- Diagnostiquer les troubles de l'audition liés au vieillissement, et en discuter la prise en charge thérapeutique, préventive et curative.

 

N° 128. Troubles de la marche et de l'équilibre (voir item 107)

- Particularités chez le sujet âgé et argumenter le caractère de gravité des chutes et décrire la prise en charge.

 

N° 129. Troubles cognitifs du sujet âgé (voir item 106)

- Orientation diagnostique devant des troubles cognitifs du sujet âgé et principales causes.

 

N° 130. Autonomie et dépendance chez le sujet âgé

- Évaluer le niveau d'autonomie et de dépendance du sujet âgé.

- Dépister les facteurs de risque de perte d'autonomie et argumenter les mesures préventives à mettre en œuvre.

 

N° 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d'une douleur aiguë et d'une douleur chronique

- Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique (douleurs nociceptives, neuropathiques et dysfonctionnelles), chez l'adulte et la personne âgée / peu communicante.

 

N° 132. Thérapeutiques antalgiques, médicamenteuses et non médicamenteuses

- Argumenter la stratégie de prise en charge globale d'une douleur aiguë ou chronique chez l'adulte.

- Connaître et prescrire les thérapeutiques antalgiques médicamenteuses et non médicamenteuses (voir item 326).

- S'assurer de l'efficacité d'un traitement antalgique et l'adapter en fonction de l'évaluation.

 

N° 133. Anesthésie locale, locorégionale et générale

- Argumenter les indications, les modalités, les contre-indications et les risques d'une anesthésie locale, locorégionale ou générale.

- Connaître l'analgésie obstétricale.

- Préciser les obligations réglementaires à respecter avant une anesthésie.

 

N° 134. Douleur chez l'enfant : évaluation et traitements antalgiques

- Savoir évaluer la douleur de l'enfant par les outils d'évaluation adaptés.

- Repérer, prévenir, et traiter les manifestations douloureuses pouvant accompagner les pathologies de l'enfant.

- Préciser les médicaments utilisables chez l'enfant selon l'âge, avec les modes d'administration, indications et contre-indications.

- Connaître les moyens non médicamenteux utilisables chez l'enfant.

 

N° 135. Douleur en santé mentale

- Repérer, prévenir, et traiter les manifestations douloureuses chez le patient psychiatrique et la personne atteinte de troubles envahissants du développement.

- Connaître les bases en psychopathologie de la douleur aiguë et chronique, et les dimensions psychologiques en lien avec la plainte douloureuse.

 

N° 136. Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale (1). Principaux repères cliniques. Modalités d'organisation des équipes, en établissement de santé et en et en ambulatoire

- Identifier une situation relevant des soins palliatifs.

- Connaître les étapes d'une démarche de soins, de traitement et d'accompagnement du patient et de son entourage lors des situations les plus fréquemment rencontrées en phase palliative ou terminale des maladies graves, chroniques ou létales : acquérir les compétences nécessaires en soins palliatifs pour faire face aux situations les plus fréquemment rencontrées lors des phases palliatives ou terminales des maladies graves, chroniques ou létales (traitement des symptômes respiratoires, digestifs, buccaux, neurologiques, psychiatriques, agoniques...).

- Connaître l'organisation des soins palliatifs en France et savoir faire appel à des équipes ressource ou à des services de recours.

 

N° 137. Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale (2). Accompagnement de la personne malade et de son entourage. Principaux repères éthiques.

- Se comporter de façon appropriée avec une personne atteinte de maladie létale. Savoir communiquer avec les personnes malades et leurs proches lorsque la visée principale des traitements devient palliative. Connaître les mécanismes psycho-adaptatifs du patient atteint de maladie grave. Connaître des repères pour être en relation et accompagner une personne malade et son entourage. 

- Se comporter de façon adaptée lorsqu'un patient formule un refus de traitement ou un souhait de mourir.

- Aborder les questions éthiques, légales et sociétales posées lors des phases palliatives ou terminales d'une maladie grave, chronique ou létale.

- Participer à une délibération, personnelle et collective, et à une prise de décision dans les situations où se pose un questionnement relatif à des investigations, des orientations de traitements (notion de proportionnalité) : hydratation ou nutrition artificielles, transfusion, antibiotique, corticoïdes, anticoagulants, chimiothérapies.

 

N° 138. Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale (3). La sédation pour détresse en phase terminale et dans des situations spécifiques et complexes en fin de vie. Réponse à la demande d'euthanasie ou de suicide assisté.

- Connaître les indications de la sédation.

- Savoir délibérer individuellement et collectivement pour aboutir à une décision de sédation.

- Savoir mettre en œuvre et évaluer les effets d'une sédation pour un patient atteint de maladie létale.

- Comprendre la distinction entre une sédation pour détresse en phase terminale et une euthanasie.

- Savoir analyser une demande d'euthanasie ou de suicide assisté et apporter par tous les moyens légaux une réponse à la détresse qui sous-tend une telle demande.

 

N° 139. Connaître les aspects spécifiques des soins palliatifs en pédiatrie

- Évaluer les symptômes.

- Connaître les soins, les traitements, l'accompagnement d'un enfant et de son entourage lors des phases avancées de maladies létales.

- Connaître les spécificités des soins palliatifs associés aux situations de maternité, périnatalité, réanimation néonatale.

- Connaître les caractéristiques du deuil périnatal.

- Connaître les soins palliatifs auprès des enfants en situation de handicap évolutif.

 

N° 140. Connaître les aspects spécifiques des soins palliatifs en réanimation

- Décrire la procédure collégiale et la décision médicale relative à l'introduction, la limitation, et l'arrêt des thérapeutiques actives.

 

N° 141. Deuil normal et pathologique

- Distinguer un deuil normal d'un deuil pathologique et argumenter les principes de prévention et d'accompagnement.

 

Unité d'enseignement 6

Maladies transmissibles - Risques sanitaires - Santé au travail

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître les principaux mécanismes moléculaires et cellulaires des infections bactériennes, virales et fongiques, les principales maladies transmissibles, leur prévention, leur traitement, la prise en charge des sujets contacts et formuler des recommandations précises d'hygiène pour limiter le risque d'infection associée aux soins. L'étudiant doit connaître les principaux risques sanitaires (produits de santé, agents biologiques, agents physiques - rayonnements, agents chimiques, bioterrorisme) ; Il doit connaître les bases de l'analyse de risque (voir item 4) ainsi que l'organisation de la sécurité sanitaire en général (dont toxicovigilance) et en matière de produits destinés à l'homme. L'étudiant doit comprendre l'influence de l'environnement et du milieu de travail sur la santé et connaître l'organisation de la santé au travail.

2. Objectifs terminaux

N° 142. Surveillance des maladies infectieuses transmissibles

- Décrire les modes de transmission des agents infectieux à l'homme.

- Définir les termes suivants en les appliquant aux maladies infectieuses : prévalence, incidence, taux d'attaque, sensibilité, spécificité, valeurs prédictives positive et négative.

- Nommer les sources d'information précisant la liste des maladies infectieuses à déclaration obligatoire, et la liste de celles nécessitant des mesures d'éviction.

- Déclarer une maladie transmissible.

- Rôles de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

 

N° 143. Vaccinations

- Connaître les différents types de vaccins et les modalités d'administration.

- Connaître le calendrier vaccinal pour la population générale.

- Savoir programmer un rattrapage vaccinal.

- Adapter l'indication des vaccinations en fonction du risque individuel et collectif.

- Connaître les contre-indications et les principaux effets indésirables des vaccins.

- Argumenter la balance bénéfices/risques des principaux vaccins.

 

N° 144. Fièvre aiguë chez l'enfant et l'adulte

- Diagnostiquer la cause. Conduire le diagnostic étiologique d'une fièvre aiguë.

- Connaître les indications et les modalités du traitement symptomatique d'une fièvre aiguë.

- Identifier les situations d'urgence et celles imposant l'hospitalisation d'un patient fébrile.

 

N° 145. Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant

- Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic.

- Connaître les arguments cliniques permettant de distinguer une sinusite maxillaire aiguë, d'une rhinite ou d'une rhinopharyngite.

- Prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une sinusite maxillaire aiguë, une rhinite, une rhinopharyngite.

- Diagnostiquer et connaître les complications et les principes du traitement d'une ethmoïdite aiguë du nourrisson et de l'enfant.

 

N° 146. Angines de l'adulte et de l'enfant et rhinopharyngites de l'enfant

- Connaître des principales formes cliniques des angines, leurs agents étiologiques et leurs complications.

- Connaître l'utilisation appropriée du test de diagnostic rapide (TDR).

- Savoir prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une angine ou une rhinopharyngite.

 

N° 147. Otites infectieuses de l'adulte et de l'enfant

- Connaître les agents infectieux responsables de l'otite moyenne aiguë (OMA) et leur profil de sensibilité.

- Connaître les éléments diagnostiques et la stratégie de prise en charge d'une OMA purulente, d'une otite externe, d'une otite séromuqueuse.

- Prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une OMA purulente en première intention et en cas d'échec.

- Diagnostiquer une otite moyenne chronique dangereuse ou cholestéatomateuse

 

N° 148. Méningites, méningoencéphalites chez l'adulte et l'enfant

- Connaître l'épidémiologie des méningites et encéphalites chez l'adulte et l'enfant.

- Diagnostiquer un purpura fulminans (voir item 328), une méningite, une méningoencéphalite.

- Connaître les principaux agents infectieux responsables de méningites, de méningoencéphalites, d'abcès cérébraux.

- Connaître la conduite à tenir dont le traitement en urgence face à un purpura fulminans, une suspicion de méningite ou de méningoencéphalite, au domicile, au cabinet médical et aux urgences hospitalières.

- Hiérarchiser les examens complémentaires en cas de suspicion de méningite, de méningoencéphalite.

- Interpréter le résultat d'un examen du liquide céphalorachidien.

- Connaître le traitement de première intention d'une méningite communautaire présumée bactérienne.

- Connaître les recommandations de la prophylaxie des infections à méningocoque dans l'entourage d'un cas de méningite à méningocoque.

 

N° 149. Endocardite infectieuse

- Diagnostiquer une endocardite infectieuse.

- Connaître les portes d'entrées et les agents infectieux les plus fréquemment en cause.

- Connaître les grands principes du traitement médical et chirurgical.

- Connaître la prévention des endocardites infectieuses.

 

N° 150. Surveillance des porteurs de valve et prothèses vasculaires

- Expliquer les risques infectieux ou non, inhérents aux valves, prothèses valvulaires et aux prothèses vasculaires et les mesures préventives correspondantes.

- Réunir les arguments en faveur d'une infection sur valve, prothèse valvulaire ou vasculaire.

 

N° 151. Infections broncho pulmonaires communautaires de l'adulte et de l'enfant

- Connaître la prévalence et les agents infectieux.

- Diagnostiquer les complications et connaître les critères d'hospitalisation ainsi que les traitements des bronchites aiguës, des bronchiolites, des exacerbations de BPCO et des pneumonies communautaires.

- Connaître le traitement de la pneumonie à pneumocoque.

 

N° 152. Infections cutanéo-muqueuses et des phanères, bactériennes et mycosiques de l'adulte et de l'enfant

- Diagnostiquer un impétigo, une folliculite, un furoncle, une dermo hypodermite bactérienne (DHB) et ses signes de gravité.

- Connaître les principes du traitement de l'impétigo, de la folliculite, du furoncle, de la dermo-hypodermite bactérienne (DHB).

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement des infections cutanéo-muqueuses à Candida, cutanée à Malassezzia et des phanères (teignes, onychomycose).

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement des infections à dermatophytes  de la peau glabre, des plis et des phanères.

 

N° 153. Infections ostéo articulaires (IOA) de l'enfant et de l'adulte

- Connaître les principaux agents infectieux responsables des IOA selon l'âge, le terrain et leur profil de résistance.

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement d'une arthrite avec ou sans matériel, d'une ostéite avec ou sans matériel.

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement d'une infection osseuse sur pied diabétique.

 

N° 154. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte et de l'enfant

- Connaître la définition des termes suivants : bactériémie, syndrome de réponse inflammatoire systémique (SRIS), sepsis et choc septique.

- Connaître les portes d'entrée et les localisations secondaires les plus fréquentes des septicémies/bactériémies/fongémies.

- Connaître l'indication des hémocultures et l'interprétation des résultats.

- Reconnaître un choc septique et initier sa prise en charge thérapeutique (voir item 328).

- Connaître les principes de l'antibiothérapie au cours d'une bactériémie.

 

N° 155. Tuberculose de l'adulte et de l'enfant

- Connaître les populations à risque de tuberculose et l'épidémiologie de la résistance du BK

- Connaître les indications et savoir interpréter une IDR à la tuberculine, un test interféron gamma

- Diagnostiquer une primo infection tuberculeuse, une tuberculose dans ses différentes localisations et chez l'immunodéprimé.

- Connaître les principes du traitement d'une tuberculose dans ses différentes localisations, et de sa surveillance notamment de l'observance.

- Connaître les mesures de prévention à appliquer dans l'entourage d'un patient atteint de tuberculose.

 

N° 156. Tétanos

- Connaître les mesures de prévention du tétanos.

 

N° 157. Infections urinaires de l'enfant et de l'adulte

- Interpréter les résultats des bandelettes urinaires et des examens cytobactériologiques des urines

- Diagnostiquer et traiter une cystite aiguë.

- Connaître la conduite à tenir face à une cystite récidivante.

- Diagnostiquer et traiter une pyélonéphrite aiguë, identifier les situations nécessitant une hospitalisation.

- Diagnostiquer et traiter une prostatite aiguë, identifier les situations nécessitant une hospitalisation.

- Expliquer la place de l'antibiothérapie chez un patient porteur d'une sonde urinaire.

 

N° 158. Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses, syphilis, papillomavirus humain (HPV), trichomonose

- Diagnostiquer et traiter une gonococcie, une chlamydiose, une syphilis récente et tardive, une infection génitale à HPV, une trichomonose

- Connaître les principes de la prévention et du dépistage des IST, notamment chez les partenaires.

- Connaître les principes de prévention et dépistage des infections à HPV, frottis et vaccination.

 

N° 159. Coqueluche

- Diagnostiquer une coqueluche.

- Connaître l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Connaître les recommandations en termes de prévention de la coqueluche.

 

N° 160. Exanthèmes fébriles de l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Diagnostiquer une rougeole, une rubéole, un mégalérythème épidémique, un exanthème subit, une mononucléose infectieuse, une scarlatine, un syndrome de Kawasaki.

- Connaître les principes de la thérapeutique et du suivi du patient.

- Connaître la conduite à tenir vis-à-vis de l'entourage autour d'un diagnostic de rougeole, rubéole, scarlatine, et les risques chez la femme enceinte.

 

N° 161. Oreillons

- Connaître les arguments en faveur du diagnostic d'oreillons et de ses différentes complications.

 

N° 162. Grippe

- Diagnostiquer une grippe et les signes de complications.

- Connaître les principes de la prise en charge thérapeutique.

- Connaître les modalités de prévention de la grippe.

- Connaître les sources d'information en cas d'épidémie ou de pandémie.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 163. Hépatites virales

- Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention.

- Prescrire et interpréter les examens sérologiques utiles au diagnostic.

- Connaître les grands principes du traitement et de la surveillance des hépatites chroniques B et C.

- Connaître les modalités de prévention.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 164. Infections à herpès virus du sujet immunocompétent

- Diagnostiquer un herpès cutané et muqueux, une varicelle, un zona chez le sujet immunocompétent

- Connaître la conduite à tenir devant un herpès cutané et muqueux, une varicelle, un zona et leurs complications les plus fréquentes.

- Connaître les risques en cas d'infection chez la femme enceinte, le nouveau-né, le sujet atopique.

 

N° 165. Infections à VIH

- Informer et conseiller en matière de prévention de la transmission du VIH.

- Connaître les situations justifiant la prescription d'une sérologie VIH.

- Interpréter les résultats d'une sérologie VIH et en annoncer le résultat.

- Reconnaître une primo infection par le VIH.

- Prévenir et reconnaître les principales complications infectieuses associées au VIH.

- Connaître et savoir dépister les principales complications non infectieuses associées au VIH.

- Connaître les grands principes du traitement antirétroviral, de son suivi et de son observance.

- Dépister une infection à VIH au cours de la grossesse et en organiser la prise en charge.

 

N° 166. Paludisme

- Connaître les circonstances imposant la recherche d'un paludisme et les examens complémentaires permettant de confirmer le diagnostic et d'évaluer le retentissement.

- Connaître les critères de gravité, les principes de l'hospitalisation.

- Connaître le traitement et les principes de la surveillance d'un accès palustre.

- Connaître les principes de la prévention antivectorielle et de la protection médicamenteuse.

- Accéder aux sources d'information permettant la mise en œuvre des mesures de prophylaxie adaptées.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 167. Gale et pédiculose

- Diagnostiquer et traiter une gale et une pédiculose.

- Connaître la conduite à tenir devant un cas contact et en cas d'épidémie.

 

N° 168. Parasitoses digestives : giardiose, amoebose, téniasis, ascaridiose, oxyurose

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement d'un téniasis, d'une ascaridiose, d'une oxyurose, d'une giardiose, d'une amoebose intestinale aiguë et d'un abcès amibien du foie.

 

N° 169. Zoonoses

- Diagnostiquer et connaître les principes du traitement des principales zoonoses : brucellose, fièvre Q, leishmaniose, toxoplasmose, maladie de Lyme, maladie des griffes du chat, pasteurellose, rickettsioses, tularémie, échinococcoses (hydatidose).

- Connaître et expliquer les mesures préventives contre la rage.

 

N° 170. Pathologie infectieuse chez les migrants adultes et enfants

- Diagnostiquer les pathologies infectieuses les plus fréquentes rencontrées chez les migrants.

- Connaître les conseils d'hygiène et de prévention adaptés aux conditions de vie des migrants.

 

N° 171. Voyage en pays tropical de l'adulte et de l'enfant : conseils avant le départ, pathologies du retour : fièvre, diarrhée, manifestations cutanées

- Connaître les conseils d'hygiène et de prévention adaptée, y compris la vaccination anti-amarile.

- Connaître les principales causes de fièvre, diarrhée, de manifestations cutanées et de manifestations cutanées au retour d'un pays tropical.

- Connaître les symptômes d'une dengue, d'une infection à chikungunya.

 

N° 172. Diarrhées infectieuses de l'adulte et de l'enfant

- Connaître les principaux agents infectieux causes de diarrhées.

- Reconnaître les signes de gravité d'une diarrhée infectieuse.

- Connaître les indications et savoir interpréter les résultats d'un examen bactériologique, virologique et parasitologique des selles.

- Connaître les principes des traitements des diarrhées infectieuses.

- Connaître les principes de prévention de la toxi-infection alimentaire et savoir la diagnostiquer.

- Connaître les principes de la conduite à tenir en cas de toxi-infection alimentaire familiale ou collective.

 

N° 173. Prescription et surveillance des anti-infectieux chez l'adulte et l'enfant (voir item 326)

- Prescrire et surveiller un traitement anti-infectieux.

 

Antibiotiques

- Évaluer la pertinence d'une prescription d'antibiotiques.

- Exposer les enjeux d'une utilisation des antibiotiques non conforme aux recommandations de bonne pratique clinique.

- Préciser les critères de choix d'une antibiothérapie probabiliste.

- Connaître les principales indications thérapeutiques et les principaux effets indésirables d'au moins un représentant des familles d'antibiotiques suivantes : pénicillines du groupe G ou V, pénicillines du groupe A ; associations comportant un inhibiteur des bêtalactamases ; pénicillines du groupe M ; céphalosporines de seconde et troisième générations ; macrolides, lincosanides, aminosides ; cotrimoxazole, quinolones ; les glycopeptides et les pénèmes. 

- Analyser les causes d'échec d'une antibiothérapie ; savoir réévaluer une antibiothérapie.

 

Antiviraux

- Connaître les principales molécules antivirales anti Herpesviridiae.

- Connaître les principales indications et modalités d'utilisation des antiviraux au cours de la grippe.

- Connaître les classes d'antirétroviraux disponibles et leurs principaux effets indésirables.

 

Antiparasitaires

Connaître les principales molécules antiparasitaires et leurs indications.

 

Antifongiques

- Connaître les principales molécules antifongiques, leurs indications et modalités d'utilisation.

 

Bon usage des anti-infectieux

- Connaître les principales situations cliniques nécessitant une documentation microbiologique.

- Connaître l'impact écologique des anti-infectieux et les facteurs d'émergence de la résistance aux anti-infectieux.

- Connaître les principales situations cliniques en infectiologie ne relevant pas d'une prescription d'anti infectieux.

- Connaître les recommandations  de prise en charge des patients porteurs ou susceptibles de porter des bactéries hautement résistantes.

- Préciser les critères de choix de l'antibioprophylaxie dans le cadre chirurgical.

- Connaître l'organisation de la lutte contre les infections associées aux soins dont la surveillance des infections du site opératoire ;

- Expliquer les mesures de prévention des principales infections associées aux soins (voir item 4).

- Connaître le rôle du référent en infectiologie d'un établissement.

 

N° 174. Risques émergents, bioterrorisme, maladies hautement transmissibles

- Connaître les définitions des risques émergents pour la santé, des infections émergentes et du bio-terrorisme et leurs principaux agents.

- Connaître les sources d'information pour accéder aux procédures d'alerte.

 

 N° 175. Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxi-infections alimentaires

- Préciser les principaux risques liés à la consommation d'eau ou d'aliments (crudités, viandes et poissons ingérés crus ou insuffisamment cuits).

 

N° 176. Risques sanitaires liés aux irradiations. Radioprotection

- Préciser les risques biologiques liés à l'irradiation naturelle ou artificielle et savoir en informer les patients.

- Expliquer les risques liés aux principaux examens radiologiques ainsi qu'aux actes interventionnels réalisés sous imagerie médicale.

- Appliquer les principes de la radioprotection aux patients et aux personnels.

 

N° 177.  La sécurité sanitaire des produits destinés à l'homme. La veille sanitaire (voir item 322)

- Lister les différents types de produits qui sont l'objet d'une vigilance réglementée.

- Discuter une situation où la vigilance pourrait être déficitaire pour chacun de ces produits.

- Préciser les grandes missions de l'InVS et de l'ANSM.

 

N° 178. Environnement professionnel et santé au travail

- Évaluer l'impact du travail sur la santé et rapporter une pathologie aux contraintes professionnelles.

- Évaluer l'impact d'une pathologie chronique sur les capacités de travail.

- Donner des informations sur les conséquences médico-sociales d'une inaptitude au travail et les principes généraux de l'orientation et du reclassement.

 

N° 179. Organisation de la médecine du travail. Prévention des risques professionnels

- Expliquer les missions du médecin du travail et le cadre de son action.

- Expliquer les modalités de recours au médecin du travail.

- Expliquer les possibilités d'action préventive du médecin du travail, en termes de prévention primaire, secondaire et tertiaire.

 

N° 180. Accidents du travail et maladies professionnelles : définitions et enjeux

- Définir un accident du travail, une maladie professionnelle, une incapacité permanente, une consolidation.

- Rédiger un certificat médical initial.

- Décrire les procédures de reconnaissance.

- Expliquer les enjeux médicaux et sociaux de la reconnaissance et d'un suivi post professionnel.

 

Unité d'enseignement 7

Inflammation - Immunopathologie - Poumon - Sang

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître les grands mécanismes immunopathologiques et les principales affections mettant en jeu une réaction inflammatoire, allergique, dysimmunitaire ou fibrosante. Il doit connaître la prise en charge diagnostique et thérapeutique des affections les plus courantes. Il doit connaître les problèmes posés par les affections plus rares et participer à leur surveillance au long cours ainsi qu'à celle des transplantations d'organes. L'étudiant doit connaître les affections pulmonaires et sanguines citées.

2. Objectifs terminaux

N° 181. Réaction inflammatoire : aspects biologiques et cliniques. Conduite à tenir

- Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et biologiques de la réaction inflammatoire - Connaître les complications d'un syndrome inflammatoire prolongé.

- Argumenter les procédures diagnostiques devant un syndrome inflammatoire.

 

N° 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte : aspects physiopathologiques, épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement

- Expliquer la physiopathologie des réactions d'hypersensibilité : allergique et non allergique.

- Expliquer l'épidémiologie, les facteurs favorisants et l'évolution des principales hypersensibilités de l'enfant et de l'adulte : alimentaire, respiratoire, cutanée, médicamenteuse et per-anesthésique, venins d'hyménoptères.

- Expliquer les principales manifestations cliniques et biologiques et argumenter les procédures diagnostiques.

- Argumenter les principes du traitement et de la surveillance au long cours d'un sujet hypersensible, en tenant compte des aspects psychologiques.

 

N° 183. Hypersensibilités et allergies cutanéomuqueuses chez l'enfant et l'adulte. Urticaire, dermatites atopique et de contact

- Expliquer la physiopathologie de l'urticaire et des dermatites atopique et de contact.

- Diagnostiquer une hypersensibilité cutanéomuqueuse aiguë et/ou chronique chez l'enfant et chez l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Identifier le caractère professionnel d'une dermatose allergique : démarche diagnostique étiologique, éviction du risque.

 

N° 184. Hypersensibilité et Allergies respiratoires chez l'enfant et chez l'adulte. Asthme, rhinite

- Expliquer la physiopathologie de l'asthme et de la rhinite.

- Diagnostiquer une hypersensibilité respiratoire chez l'enfant et chez l'adulte.

- Diagnostiquer un asthme de l'enfant et de l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

- Identifier le caractère professionnel d'une allergie respiratoire : démarche diagnostique étiologique, éviction du risque.

 

N° 185. Déficit immunitaire

- Argumenter les principales situations cliniques et/ou biologiques faisant suspecter un déficit immunitaire chez l'enfant et chez l'adulte.

- Savoir diagnostiquer un déficit immunitaire commun variable.

 

N° 186. Fièvre prolongée

Connaître les principales causes d'une fièvre prolongée et savoir développer l'enquête étiologique.

 

N° 187. Fièvre chez un patient immunodéprimé

- Connaître les situations d'urgence et les grands principes de la prise en charge.

- Connaître les principes de la prise en charge en cas de fièvre aiguë chez un patient neutropénique.

- Connaître les principes de prévention des infections chez les patients immunodéprimés.

 

N° 188. Pathologies auto-immunes : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement

- Expliquer l'épidémiologie, les facteurs favorisants et l'évolution des principales pathologies auto-immunes d'organes et systémiques.

- Interpréter les anomalies biologiques les plus fréquentes observées au cours des pathologies auto-immunes.

- Argumenter les principes du traitement et de la surveillance au long cours d'une maladie auto-immune.

 

N° 189. Connaître les principaux types de vascularite systémique, les organes cibles, les outils diagnostiques et les moyens thérapeutiques

 

N° 190. Lupus érythémateux disséminé. Syndrome des anti-phospholipides

- Diagnostiquer un lupus érythémateux disséminé et un syndrome des anti-phospholipides.

- Décrire les principes du traitement et de la prise en charge au long cours.

 

N° 191. Artérite à cellules géantes

- Diagnostiquer une maladie de Horton, une pseudo-polyarthrite rhizomélique, une maladie de Takayasu.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 192. Polyarthrite rhumatoïde

- Diagnostiquer une polyarthrite rhumatoïde.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient au long cours.

 

N° 193. Spondylarthrite inflammatoire.

- Diagnostiquer une spondylarthrite inflammatoire.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 194. Arthropathie microcristalline

- Diagnostiquer une arthropathie microcristalline.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 195. Syndrome douloureux régional complexe (ex algodystrophie)

- Diagnostiquer un syndrome douloureux régional complexe.

- Connaître les principes généraux du traitement.

 

N° 196. Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d'évolution récente

- Devant une douleur ou un épanchement articulaire, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Devant une arthrite d'évolution récente, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 197. Transplantation d'organes : Aspects épidémiologiques et immunologiques ; principes de traitement et surveillance ; complications et pronostic ; aspects éthiques et légaux

- Expliquer les aspects épidémiologiques et les résultats des transplantations d'organe et l'organisation administrative.

- Argumenter les aspects médico-légaux et éthiques liés aux transplantations d'organes.

- L'exemple de la transplantation rénale : expliquer les principes de choix dans la sélection du couple donneur-receveur et les modalités de don d'organe. Argumenter les principes thérapeutiques, et les modalités de surveillance d'un sujet transplanté rénal.

 

N° 198. Biothérapies et thérapies ciblées

- Connaître les bases cellulaires et moléculaires des cellules souches embryonnaires et adultes, des cellules reprogrammées.

- Connaître les principes des thérapies cellulaires et géniques.

- Expliquer les principes d'évaluation des biothérapies.

- Connaître les bases cellulaires et tissulaires d'action des thérapies ciblées.

- Argumenter les principes de prescription et de surveillance.

 

N° 199. Dyspnée aiguë et chronique

- Diagnostiquer une dyspnée aiguë chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une dyspnée chronique.

 

N° 200. Toux chez l'enfant et chez l'adulte (avec le traitement)

- Devant une toux aiguë ou chronique chez l'enfant ou chez l'adulte, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 201. Hémoptysie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 202. Épanchement pleural

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 203. Opacités et masses intra-thoraciques chez l'enfant et chez l'adulte

- Diagnostiquer  une opacité ou une masse intra-thoracique, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 204. Insuffisance respiratoire chronique

- Diagnostiquer une insuffisance respiratoire chronique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours en abordant les problématiques techniques, relationnelles et éthiques en cas d'évolution défavorable.

 

N° 205. Bronchopneumopathie chronique obstructive chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une bronchopneumopathie chronique obstructive.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 206. Pneumopathie interstitielle diffuse

- Diagnostiquer une pneumopathie interstitielle diffuse.

 

N° 207. Sarcoïdose

- Diagnostiquer une sarcoïdose.

- Décrire les principes du traitement et de la prise en charge au long cours.

 

N° 208. Hémogramme chez l'adulte et l'enfant : indications et interprétation

- Argumenter les principales indications de l'hémogramme, discuter l'interprétation des résultats et justifier la démarche diagnostique si nécessaire.

 

N° 209. Anémie chez l'adulte et l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique dans les anémies carentielles et planifier leur suivi.

 

N° 210. Thrombopénie chez l'adulte et l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 211. Purpuras chez l'adulte et l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 212. Syndrome hémorragique d'origine hématologique

- Diagnostiquer un syndrome hémorragique d'origine hématologique.

- Interprétation les examens courants d'hémostase.

 

N° 213. Syndrome mononucléosique

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques devant un syndrome mononucléosique et justifier les premiers examens complémentaires les plus pertinents.

 

N° 214. Éosinophilie

. Argumenter les principales hypothèses diagnostiques devant une hyperéosinophilie et demander les premiers examens complémentaires les plus pertinents.

 

N° 215. Pathologie du fer chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une carence ou une surcharge en fer.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

No 216. Adénopathie superficielle de l'adulte et de l'enfant

- Devant une ou des adénopathies superficielles, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 217. Amylose

- Diagnostiquer une amylose de type AA ou AL.

- Citer les principaux organes pouvant être impliqués dans le développement de l'amylose.

 

Unité d'enseignement 8

Circulation - Métabolismes

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître les pathologies cardio-vasculaires, métaboliques et nutritionnelles, enjeux majeurs de santé publique, les principaux mécanismes physiopathologiques ainsi que les moyens de prévenir la survenue et les complications de ces pathologies.

Il doit être capable d'adopter la bonne démarche diagnostique et thérapeutique pour les principales affections, chez l'adulte et l'enfant, résultant des dysfonctionnements des tissus et organes régissant les équilibres énergétiques, métaboliques et hydroélectrolytiques.

2. Objectifs terminaux

N° 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux

- Expliquer l'épidémiologie et les principaux mécanismes de la maladie athéromateuse et les points d'impacts des thérapeutiques.

- Préciser les localisations préférentielles et l'évolution naturelle de la maladie athéromateuse.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours d'un malade poly-athéromateux.

 

N° 219. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention

- Expliquer les facteurs de risque cardio-vasculaire, leur impact pathologique et la notion de stratification du risque (coronarien par exemple).

- Expliquer les modalités de la prévention primaire et secondaire des facteurs de risque cardio-vasculaire et les stratégies individuelles et collectives.

 

N° 220. Dyslipidémies

- Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires.

- Connaître les recommandations pour la prise en charge des dyslipidémies (voir item 326).

 

N° 221. Hypertension artérielle de l'adulte

- Expliquer l'épidémiologie, les principales causes et l'histoire naturelle de l'hypertension artérielle de l'adulte.

- Réaliser le bilan initial d'une hypertension artérielle de l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient (voir item 326).

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 222. Hypertension artérielle pulmonaire de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer une hypertension artérielle pulmonaire de l'enfant et de l'adulte.

 

N° 223. Artériopathie oblitérante de l'aorte, des artères viscérales et des membres inférieurs ; anévrysmes

- Diagnostiquer une artériopathie oblitérante de l'aorte, des artères viscérales et des membres inférieurs.

- Diagnostiquer un anévrysme de l'aorte et des artères périphériques.

Pour ces localisations :

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours en abordant les problématiques techniques, relationnelles et éthiques en cas d'évolution défavorable.

 

N° 224. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire (voir item 326)

- Diagnostiquer une thrombose veineuse profonde et/ou une embolie pulmonaire.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Connaître les indications et les limites d'un bilan de thrombophilie.

 

N° 225. Insuffisance veineuse chronique. Varices

- Diagnostiquer une insuffisance veineuse chronique et/ou des varices.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 226. Ulcère de jambe

- Diagnostiquer un ulcère de jambe.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 227. Surveillance et complications des abords veineux

- Situations cliniques fréquentes et/ou urgentes.

 

N° 228. Douleur thoracique aiguë et chronique

- Diagnostiquer une douleur thoracique aiguë et chronique.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 229. Électrocardiogramme : indications et interprétations

- Argumenter les principales indications de l'ECG et discuter l'interprétation des résultats.

 

N° 230. Fibrillation atriale 

- Diagnostiquer une fibrillation atriale.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 231. Valvulopathies

- Diagnostiquer une insuffisance mitrale, un rétrécissement aortique, une insuffisance aortique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Connaître les principes de suivi des patients avec prothèses valvulaires

 

N° 232. Insuffisance cardiaque de l'adulte

- Diagnostiquer une insuffisance cardiaque chez l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 233. Péricardite aiguë

- Diagnostiquer une péricardite aiguë.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 234. Troubles de la conduction intracardiaque

- Diagnostiquer un trouble de la conduction intracardiaque.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 235. Palpitations

- Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 236. Souffle cardiaque chez l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 237. Acrosyndromes (phénomène de Raynaud, érythermalgie, acrocyanose, engelures, ischémie digitale)

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 238. Hypoglycémie chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une hypoglycémie.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 239. Goitre, nodules thyroïdiens et cancers thyroïdiens

- Diagnostic des goitres et nodules thyroïdiens

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 240. Hyperthyroïdie

- Diagnostiquer une hyperthyroïdie.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 241. Hypothyroïdie

- Diagnostiquer une hypothyroïdie chez le nouveau-né, l'enfant et l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 242. Adénome hypophysaire

- Diagnostiquer un adénome hypophysaire.

 

N° 243. Insuffisance surrénale chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une insuffisance surrénale aiguë et une insuffisance surrénale chronique.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 244. Gynécomastie

- Diagnostiquer une gynécomastie.

 

N° 245. Diabète sucré de types 1 et 2 de l'enfant et de l'adulte. Complications

- Diagnostiquer un diabète chez l'enfant et l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique nutritionnelle et médicamenteuse et planifier le suivi du patient (voir item 326).

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

- Reconnaître les signes d'une rétinopathie diabétique à l'examen du fond d'œil.

 

N° 246. Prévention primaire par la nutrition chez l'adulte et l'enfant

- Connaître les effets de l'alimentation et de l'activité physique sur la santé des populations.

- Argumenter la promotion d'une alimentation équilibrée (définition, modalités, soutien motivationnel).

- Expliquer les différents types d'activité physique, les évaluer.

 

N° 247. Modifications thérapeutiques du mode de vie (alimentation et activité physique) chez l'adulte et l'enfant

- Évaluer le comportement alimentaire et diagnostiquer ses différents troubles.

- Argumenter les bénéfices et les effets cliniques de la pratique de l'activité physique.

- Identifier les freins au changement de comportement.

- Savoir prescrire et conseiller en diététique.

- Promouvoir l'activité physique chez le sujet malade (démarche, orientations).

 

N° 248. Dénutrition chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une dénutrition dans les différentes populations de patients.

- Identifier les sujets à risque de dénutrition.

- Prescrire un soutien nutritionnel de premier recours.

 

N° 249. Amaigrissement à tous les âges

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 250. Troubles nutritionnels chez le sujet âgé

- Connaître les spécificités des troubles nutritionnels du sujet âgé.

 

N° 251. Obésité de l'enfant et de l'adulte (voir item 69)

- Diagnostiquer une obésité de l'enfant et de l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 252. Nutrition et grossesse

- Connaître les besoins nutritionnels de la femme enceinte.

- Connaître l'impact de la nutrition maternelle sur la santé à long terme de l'enfant.

- Savoir prévenir des carences nutritionnelles pendant la grossesse.

- Dépister et prendre en charge le diabète gestationnel.

 

N° 253. Aptitude au sport chez l'adulte et l'enfant ; besoins nutritionnels chez le sportif (voir item 78)

- Conduire un examen médical d'aptitude au sport.

- Exposer les bénéfices et les inconvénients de la pratique sportive chez l'enfant et l'adulte.

- Exposer les besoins nutritionnels chez le sportif enfant et le sportif adulte.

- Argumenter les précautions et contre-indications à la pratique sportive intensive.

 

N° 254. Œdèmes des membres inférieurs localisés ou généralisés

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Connaître les principes généraux du traitement symptomatique et de la surveillance.

 

N° 255. Élévation de la créatininémie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 256. Protéinurie et syndrome néphrotique de chez l'l'adulte et de l'enfant

- Devant la découverte d'une protéinurie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Devant un syndrome néphrotique chez l'enfant ou chez l'adulte, argumenter les hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents ; argumenter les principes du traitement symptomatique et de la surveillance du syndrome néphrotique et de ses complications.

 

N° 257. Hématurie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 258. Néphropathie glomérulaire

- Diagnostiquer une néphropathie glomérulaire.

- Connaître les néphropathies glomérulaires les plus fréquentes (syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes, glomérulopathie extra-membraneuse, néphropathie à dépôts mésangiaux d'IgA, glomérulonéphrites rapidement progressives), leurs étiologies et les principes de leurs traitements.

 

N° 259. Néphropathie interstitielle

- Connaître le syndrome de néphropathie interstitielle chronique.

- Connaître les principales causes de néphropathies interstitielles chroniques.

 

N° 260. Néphropathie vasculaire

- Diagnostiquer une néphroangiosclérose, une sténose de l'artère rénale, une microangiopathie thrombotique, une maladie des emboles de cristaux de cholestérol.

 

N° 261. Insuffisance rénale chronique chez l'adulte et l'enfant

- Définir le stade d'une maladie rénale chronique.

- Connaître les facteurs de progression des maladies rénales chroniques et les mesures thérapeutiques adaptées.

- Diagnostiquer les complications des maladies rénales chroniques et connaître le principe de leur traitement.

- Expliquer les modalités des traitements de suppléance de l'insuffisance rénale terminale.

 

N° 262. Lithiase urinaire

- Diagnostiquer une lithiase urinaire.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 263. Polykystose rénale

- Diagnostiquer la polykystose rénale autosomique dominante.

- Connaître les complications de la polykystose rénale.

 

N° 264. Prescription et surveillance des diurétiques (voir item 326)

- Prescrire et surveiller un médicament appartenant aux principales classes de diurétiques.

 

N° 265. Troubles de l'équilibre acido-basique et désordres hydro-électrolytiques

- Prescrire et interpréter un examen des gaz du sang et un ionogramme sanguin en fonction d'une situation clinique donnée.

- Savoir diagnostiquer et traiter : une acidose métabolique, une acidose ventilatoire, une hypokaliémie, une hyperkaliémie, une hyponatrémie, une hypernatrémie, une hypocalcémie.

 

N° 266. Hypercalcémie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 267. Douleurs abdominales et lombaires aiguës chez l'enfant et chez l'adulte

- Diagnostiquer une douleur abdominale et lombaire aiguë chez l'enfant et chez l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 268. Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale

- Diagnostiquer un reflux gastro-œsophagien et une hernie hiatale aux différents âges.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

 N° 269. Ulcère gastrique et duodénal. Gastrite

- Diagnostiquer un ulcère gastrique, un ulcère duodénal, une gastrite.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 270. Dysphagie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 271. Vomissements du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi de l'évolution.

 

N° 272. Splénomégalie

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques devant une splénomégalie et demander les premiers examens complémentaires les plus pertinents.

 

N° 273. Hépatomégalie et masse abdominale

- Devant une hépatomégalie, une masse abdominale, ou la découverte de nodules hépatiques, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 274. Lithiase biliaire et complications

- Diagnostiquer une lithiase biliaire et ses complications.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 275. Ictère

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Diagnostiquer un ictère chez le nouveau-né, identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 276. Cirrhose et complications

- Diagnostiquer une cirrhose.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours en abordant les problématiques techniques, relationnelles et éthiques en cas d'évolution défavorable.

 

N° 277. Ascite

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 278. Pancréatite chronique

- Diagnostiquer une pancréatite chronique.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 279. Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI) chez l'adulte et l'enfant

- Diagnostiquer une maladie de Crohn et une recto-colite hémorragique.

 

N° 280. Constipation chez l'enfant et l'adulte (avec le traitement)

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 281. Colopathie fonctionnelle

- Diagnostiquer une colopathie fonctionnelle.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 282. Diarrhée chronique chez l'adulte et l'enfant

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

 

N° 283. Diarrhée aiguë et déshydratation chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte

- Diagnostiquer une diarrhée aiguë chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte.

- Diagnostiquer un état de déshydratation chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 284. Diverticulose colique et diverticulite aiguë du sigmoïde

- Diagnostiquer une diverticulose colique et une sigmoïdite.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 285. Pathologie hémorroïdaire

- Diagnostiquer une pathologie hémorroïdaire.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 286. Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte

- Diagnostiquer une hernie inguinale de l'enfant et de l'adulte.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

Unité d'enseignement 9

Cancérologie - Onco-hématologie

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit connaître les stratégies de prévention, de dépistage, de diagnostic des principales tumeurs bénignes et malignes, les moyens thérapeutiques et pour les tumeurs les plus fréquentes (sein, colon-rectum, poumon, prostate) les stratégies thérapeutiques, afin de participer à la décision thérapeutique multidisciplinaire et à la prise en charge du malade à tous les stades de sa maladie. Il doit également apprendre à intégrer dans sa pratique les dimensions curatives et palliatives des traitements et des soins.

2. Objectifs terminaux

N° 287. Épidémiologie, facteurs de risque, prévention et dépistage des cancers

- Décrire l'épidémiologie des cancers les plus fréquents  (sein, colon-rectum, poumon, prostate).  Incidence, prévalence, mortalité.

- Connaître et hiérarchiser les facteurs de risque de ces cancers.

- Expliquer les principes de prévention primaire et secondaire.

- Argumenter les principes du dépistage du cancer (sein, colon-rectum, col utérin).

 

N° 288. Cancer : cancérogénèse, oncogénétique

- Décrire l'histoire naturelle du cancer.

- Connaître les implications cliniques des données d'oncogénétique constitutionnelle et somatique.

- Décrire les principales étiologies professionnelles des cancers et expliquer les principes de dépistage des cancers professionnels.

 

N° 289. Diagnostic des cancers : signes d'appel et investigations para-cliniques ; caractérisation du stade ; pronostic

- Décrire les principes du raisonnement diagnostique en cancérologie.

- Expliquer les bases des classifications qui ont une incidence pronostique.

- Connaître les principaux marqueurs diagnostiques et prédictifs des cancers.

 

N° 290. Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens d'Anatomie et Cytologie Pathologiques : connaître les principes de réalisation, transmission et utilisation des prélèvements à visée sanitaire et de recherche

- Connaître les modalités de transmission de ces prélèvements au laboratoire d'anatomie et cytologie pathologiques.

- Connaître les principes de base de réalisation des techniques morphologiques suivantes : cytologie, histologie, immunohistochimie, hybridation in situ.

- Connaître les principes permettant de réaliser des techniques de biologie moléculaire non morphologique sur les prélèvements tissulaires / cellulaires, ainsi que leurs principales indications. 

- Connaître les principales indications de l'examen extemporané, son principe de réalisation et ses  limites.

- Connaître les exigences nécessaires pour l'utilisation des prélèvements dans des travaux de recherche.

 

N° 291. Traitement des cancers : chirurgie, radiothérapie, traitements médicaux des cancers (chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie). La décision thérapeutique pluridisciplinaire et l'information du malade

- Décrire les  principes et risques des traitements en cancérologie (voir item 326).

- Justifier l'utilité d'une concertation pluridisciplinaire.

- Connaître les objectifs du dispositif d'annonce et de la mise en place d'un programme personnalisé des soins.

 

N° 292. Prise en charge et accompagnement d'un malade cancéreux à tous les stades de la maladie dont le stade de soins palliatifs en abordant les problématiques techniques, relationnelles, sociales et éthiques. Traitements symptomatiques. Modalités de surveillance.

- Expliquer les principes de la prise en charge globale du malade à tous les stades de la maladie en tenant compte des problèmes psychologiques, éthiques et sociaux.

- Comprendre et intégrer la notion de discussion collégiale pour les prises de décision en situation de complexité et de limite des savoirs.

 

N° 293. Agranulocytose médicamenteuse : conduite à tenir

- Diagnostiquer une agranulocytose médicamenteuse.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 294. Cancer de l'enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques

- Expliquer les particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques des principaux cancers de l'enfant.

Les localisations d'organes suivantes sont des modèles d'application des principes généraux. Ces tumeurs seront envisagées dans le cadre de l'unité d'enseignement 9 ou dans une autre UE Selon les localisations, seront envisagées les tumeurs bénignes, les lésions précancéreuses et les tumeurs malignes. Les moyens thérapeutiques sont à connaître et pour les tumeurs les plus fréquentes (sein, colon-rectum, poumon, prostate) les stratégies thérapeutiques.

 

N° 295. Tumeurs de la cavité buccale, naso-sinusiennes et du cavum, et des voies aérodigestives supérieures.

- Diagnostiquer une tumeur de la cavité buccale, naso-sinusienne ou du cavum, ou des voies aérodigestives supérieures.

 

N° 296. Tumeurs intracrâniennes

- Diagnostiquer une tumeur intracrânienne.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 297. Tumeurs du col utérin, tumeur du corps utérin

- Diagnostiquer une tumeur du col utérin et du corps utérin.

 

N° 298. Tumeurs du colon et du rectum

- Diagnostiquer une tumeur du colon et une tumeur du rectum.

- Planifier le suivi du patient.

 

N° 299. Tumeurs cutanées, épithéliales et mélaniques

- Diagnostiquer une tumeur cutanée, épithéliale ou mélanique.

- Planifier le suivi du patient.

 

N° 300. Tumeurs de l'estomac

- Diagnostiquer une tumeur de l'estomac.

 

N° 301. Tumeurs du foie, primitives et secondaires

- Diagnostiquer une tumeur du foie primitive et secondaire.

 

N° 302.  Tumeurs de l'œsophage

- Diagnostiquer une tumeur de l'œsophage.

 

N° 303. Tumeurs de l'ovaire

- Diagnostiquer une tumeur de l'ovaire.

 

N° 304. Tumeurs des os primitives et secondaires

- Diagnostiquer une tumeur des os primitive et secondaire.

 

N° 305. Tumeurs du pancréas

- Diagnostiquer une tumeur du pancréas.

 

N° 306. Tumeurs du poumon, primitives et secondaires

- Diagnostiquer une tumeur du poumon primitive et secondaire.

- Planifier le suivi du patient.

 

N° 307. Tumeurs de la prostate

- Diagnostiquer une tumeur maligne de la prostate.

- Planifier le suivi du patient.

 

N° 308. Tumeurs du rein

- Diagnostiquer une tumeur du rein.

 

N° 309. Tumeurs du sein

- Diagnostiquer une tumeur du sein.

- Planifier le suivi du patient.

 

N° 310. Tumeurs du testicule

- Diagnostiquer une tumeur du testicule.

 

N° 311. Tumeurs vésicales

- Diagnostiquer une tumeur vésicale.

 

N° 312. Leucémies aiguës

- Diagnostiquer une leucémie aiguë (hors classification).

 

N° 313. Syndromes myélodysplasiques

- Diagnostiquer une myélodysplasie.

 

N° 314. Syndromes myéloprolifératifs

- Diagnostiquer une maladie de Vaquez, une thrombocytémie primitive, une leucémie myéloïde chronique.

 

N° 315. Leucémies lymphoïdes chroniques

- Diagnostiquer une leucémie lymphoïde chronique.

 

N° 316. Lymphomes malins

- Diagnostiquer un lymphome malin.

 

N° 317. Myélome multiple des os

- Diagnostiquer un myélome multiple des os.

- Connaître la démarche diagnostique en présence d'une gammapathie monoclonale.

 

 

Unité d'enseignement 10

Le bon usage du médicament et des thérapeutiques non médicamenteuses

 

1. Objectifs généraux

L'objectif de cet enseignement transversal est de fournir, aux futurs médecins, les bases de pharmacologie médicale et de thérapeutique permettant l'usage rationnel du médicament dans un contexte de médecine praticienne, et les outils nécessaires pour assurer leur développement personnel continu dans le domaine du médicament.

Le bon usage du médicament et des thérapeutiques non médicamenteuses doit être fondé sur des données scientifiques validées et l'étudiant doit connaître les bases de la pharmacologie médicale, les principes de l'évaluation, les niveaux de preuve, les principales sources d'information et doit pouvoir critiquer un essai d'intervention ou une méta-analyse. Futur interne, il doit connaître les modalités d'utilisation des classes médicamenteuses d'utilisation courante chez l'adulte et chez l'enfant ainsi que leurs principaux effets indésirables. L'iatrogénie médicamenteuse doit être systématiquement envisagée et l'étudiant doit connaître la gestion des risques iatrogènes ainsi que l'organisation des dispositifs de signalement et de vigilance. Seule une connaissance de la pharmacologie médicale et de la thérapeutique permettant une évaluation correcte du rapport bénéfice/risque peut conduire à une prescription de qualité.

À la fin de l'enseignement, l'étudiant doit être capable d'argumenter, en fonction de l'évolution des connaissances, la décision de prescription, le choix du médicament, les modalités de suivi et de réévaluation du traitement en tenant compte des caractéristiques du médicament, du patient, des coprescriptions et comorbidités.

2. Objectifs terminaux

N° 318. Principe du bon usage du médicament et des thérapeutiques non médicamenteuses

- Définir et évaluer le bon usage du médicament, selon l'autorisation de mise sur le marché (AMM) et hors AMM (y compris recommandations temporaires d'utilisation (RTU) ; autorisations temporaires d'utilisation (ATU)).

- Définir les bases du suivi thérapeutique médicamenteux : quelle surveillance et quel rythme, pour quels médicaments ?

- Connaître les étapes de la prise en charge médicamenteuse en ville et en établissements et les acteurs de cette prise en charge.

- Détecter, déclarer et prendre en compte un effet indésirable.

- Identifier les médicaments essentiels (liste de l'OMS).

 

N° 319. La décision thérapeutique personnalisée : bon usage dans des situations à risque

- Préciser l'apport de la pharmacogénétique à la prescription médicamenteuse et à la médecine personnalisée.

- Identifier les sujets à risque : enfants, sujets âgés (voir item 126), femmes enceintes et allaitantes, insuffisants rénaux, insuffisants hépatiques, obèses. Connaitre les principes d'adaptations thérapeutiques nécessaires.

- Argumenter une décision médicale partagée avec un malade et son entourage (voir item 3).

- Argumenter une prescription médicamenteuse, les modalités de surveillance et d'arrêt du médicament, en tenant compte des caractéristiques pharmacodynamiques et pharmacocinétiques du médicament, des caractéristiques du patient, de ses comorbidités, de la polymédication, des risques potentiels, et des objectifs poursuivis.

- Préciser la conduite à tenir pour le traitement médicamenteux en cas d'intervention chirurgicale ou de geste invasif programmé.

- Repérer, diagnostiquer et évaluer le retentissement d'une dépendance médicamenteuse (voir items 75, 76) ; dispositifs de déclaration.

- Définir les indications et principes du sevrage médicamenteux. Planifier le suivi du patient.

- Interactions médicamenteuses : discuter les aspects positifs et négatifs des associations et interactions médicamenteuses. Argumenter les risques liés aux prises médicamenteuses multiples. Identifier les principaux mécanismes d'interactions et connaître les principales associations médicamenteuses responsables d'accidents et leurs modalités de prévention.

 

N° 320. Analyser et utiliser les résultats des études cliniques dans la perspective du bon usage - analyse critique, recherche clinique et niveaux de preuve (voir item 3)

- Argumenter l'évaluation d'un médicament ou d'une thérapeutique non médicamenteuse et les niveaux de preuve des principales sources d'information.

- Effet placebo et médicaments placebo, expliquer l'importance de l'effet placebo en pratique médicale et argumenter l'utilisation des médicaments placebo en recherche clinique et en pratique médicale.

- Argumenter une publication d'essai clinique ou une méta-analyse et critiquer les informations  sur le médicament.

- Définir la taille d'effet et la pertinence clinique.

- Expliquer la transposabilité clinique et l'évaluation des médicaments au-delà des échantillons de population constituant les groupes d'étude.

- Interpréter une étude en pharmaco-épidémiologie.

- Sensibiliser aux liens d'intérêt et à leur impact potentiel sur l'information médicale (voir item 14).

 

N° 321. Éducation thérapeutique, observance et automédication

- Évaluer l'impact de l'éducation thérapeutique sur le succès du traitement.

- Expliquer les facteurs améliorant l'observance médicamenteuse et non médicamenteuse lors de la prescription initiale et de la surveillance.

- Planifier un projet pédagogique individualisé pour un porteur d'une maladie chronique avec ou sans comorbidités en tenant compte de ses facteurs de risque (voir item 1).

- Argumenter une prescription médicamenteuse et l'éducation associée en fonction des caractéristiques du patient, de ses comorbidités, de la polymédication éventuelle, et des nécessités d'observance.

- Expliquer à un malade les risques inhérents à une automédication.

- Planifier avec un malade les modalités d'une automédication contrôlée.

 

N° 322. Identification et gestion des risques liés aux médicaments et aux biomatériaux, risque iatrogène, erreur médicamenteuse (voir item 4 et item 5)

- Définir et expliquer le mécanisme des principales pathologies induites par les médicaments.

- Iatrogénie médicamenteuse : épidémiologie, imputabilité et conséquences en santé publique.

- Expliquer les objectifs et les principes du fonctionnement de la pharmacovigilance, de l'addictovigilance (item 75, item 76 et item 78) et de la matériovigilance (voir item 177).

- Apprécier les risques liés à la contrefaçon de médicaments.

- Identifier et prévenir les erreurs médicamenteuses et celles du circuit du médicament.

- Préciser les temps d'une démarche permettant une culture positive de l'erreur : analyse des EIG, Revue de Mortalité Morbidité, information et plan d'action.

- Définir la notion de responsabilité sans faute (aléa thérapeutique) et le rôle de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM).

 

N° 323. Cadre réglementaire de la prescription thérapeutique et recommandations pour le bon usage

- Connaître la régulation par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), par la Haute Autorité de santé, et par le ministère chargé de la santé.

- Connaître l'évaluation en vue du remboursement d'un médicament et signification des indices de bénéfice clinique et d'intérêt thérapeutique relatif (service médical rendu - SMR, amélioration du service médical rendu - ASMR).

- Élaboration du rapport bénéfice/risque des médicaments et la source des informations médicales et socio-économiques concernant la maladie et son traitement.

- Expliquer les modalités d'élaboration des recommandations professionnelles, ainsi que leur niveau de preuve (voir item 3).

- Connaître le rôle des professionnels impliqués dans l'exécution d'une prescription, et leurs responsabilités légales et économiques.

- Distinguer les différents cadres juridiques de prescription.

- Expliquer la prescription d'un médicament générique ou d'un biosimilaire.

- Connaître les aspects médico-économiques de la prise en charge médicamenteuse et notamment de la prescription des médicaments innovants et des biothérapies.

- Développement personnel continu sur le médicament : apprécier la source et la fiabilité des informations (voir item 14).

 

N° 324. Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux

- Expliquer les principes d'évaluation.

- Connaître les aspects réglementaires médico-économiques.

- Lister les principaux appareillages et technologies pour la rééducation et la réadaptation des handicapés.

- Savoir prescrire et évaluer les résultats des aides techniques, aides à la déambulation et fauteuils, orthèses et chaussures médicales. Connaître les principes de prescription des prothèses pour handicapés

- Expliquer les modalités des cures thermales et en justifier la prescription.

 

N° 325. Transfusion sanguine et produits dérivés du sang : indications, complications. Hémovigilance

- Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention, les principes de traçabilité et d'hémovigilance. 

- Prescrire une transfusion des médicaments dérivés du sang.

- Appliquer les mesures immédiates en cas de transfusion mal tolérée.

 

N° 326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions

- Principales classes d'antibiotiques, d'antiviraux, d'antifongiques et d'antiparasitaires (voir item 173).

- Anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens

- Antihypertenseurs (voir item 221).

- Antithrombotiques (voir item 224).

- Diurétiques (voir item 264).

- Psychotropes (voir item 72).

- Hypolipémiants et médicaments du diabète (voir items 220, 245).

- Antalgiques (voir item 132).

- Contraceptifs, traitement de la ménopause et des dysfonctions sexuelles (voir item 35, 120, 122).

- Anticancéreux (voir item 291).

 

Unité d'enseignement 11

Urgences et défaillances viscérales aiguës

 

1. Objectifs généraux

L'étudiant doit repérer avec rapidité et précision ces tableaux cliniques, en analyser les causes possibles et les conséquences. Il doit être en mesure de proposer les moyens thérapeutiques à mettre en œuvre en les hiérarchisant chronologiquement et en efficacité. La présence d'une situation d'urgence dans cette unité d'enseignement est liée à l'urgence de la prise en charge et ne préjuge pas du lieu approprié de soins.

L'étudiant doit apprendre à évaluer, en situation d'urgence, l'état médical général du patient, ses antécédents, le pronostic global de façon à participer en toute connaissance, le cas échéant, à une discussion collégiale sur les moyens thérapeutiques à mettre en œuvre. Il doit alors pouvoir aborder les questions techniques, relationnelles et éthiques en cas d'évolution défavorable.

2. Objectifs terminaux

N° 327. Arrêt cardio-circulatoire

- Connaître l'épidémiologie de la mort subite de l'adulte, l'importance de la chaine de survie dans le pronostic.

- Diagnostiquer un arrêt cardio-circulatoire.

- Prise en charge immédiate pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

- Connaître l'épidémiologie de l'arrêt cardio-respiratoire chez l'enfant et les spécificités de sa prise en charge.

 

N° 328. État de choc. Principales étiologies : hypovolémique, septique (voir item 154), cardiogénique, anaphylactique

- Diagnostiquer un état de choc chez l'adulte et chez l'enfant.

- Prise en charge immédiate pré-hospitalière et hospitalière.

- Reconnaître et traiter un choc méningococique - purpura fulminans (posologies) (voir item 148).

 

N° 329. Prise en charge immédiate pré-hospitalière et à l'arrivée à l'hôpital, évaluation des complications chez : un brûlé, un polytraumatisé, un traumatisé abdominal, un traumatisé des membres, un traumatisé du rachis, un traumatisé thoracique, un traumatisé oculaire, un patient ayant une plaie des parties molles.

 

N° 330. Orientation diagnostique et conduite à tenir devant un traumatisme cranio-facial

 

N° 331. Coma non traumatique chez l'adulte et chez l'enfant

- Diagnostiquer un coma non traumatique.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

 

N° 332. Principales intoxications aiguës

- Diagnostiquer une intoxication par les psychotropes, les médicaments cardiotropes, le CO, l'alcool.

- Connaître l'épidémiologie des intoxications chez l'enfant.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

 

N° 333. Œdème de Quincke et anaphylaxie

- Diagnostiquer un œdème de Quincke et une anaphylaxie.

- Prise en charge immédiate pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

 

N° 334. Syndromes coronariens aigus

- Diagnostiquer un syndrome coronarien aigu, une angine de poitrine et un infarctus du myocarde.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

 

N° 335. Accidents vasculaires cérébraux

- Diagnostiquer un accident vasculaire cérébral.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

- Décrire les principes de la prise en charge au long cours en abordant les problématiques techniques, relationnelles et éthiques en cas d'évolution défavorable.

 

N° 336. Hémorragie méningée

- Diagnostiquer une hémorragie méningée.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 337. Malaise, perte de connaissance, crise comitiale chez l'adulte

- Diagnostiquer un malaise, une perte de connaissance, une crise comitiale chez l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

 

N° 338. État confusionnel et trouble de conscience chez l'adulte et chez l'enfant

- Diagnostiquer un état confusionnel et un trouble de la conscience.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

 

N° 339. Prise en charge d'une patiente atteinte de pré-éclampsie

- Diagnostiquer une pré-éclampsie, principes thérapeutiques (posologies).

- Connaître et prévenir les complications de la pré-éclampsie.

 

N° 340. Malaise grave du nourrisson et mort subite

- Diagnostiquer un malaise grave du nourrisson.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

- Expliquer la définition de la mort subite du nourrisson, son épidémiologie, les facteurs de risque et de prévention, et les principes de la prise en charge de la famille.

 

N° 341. Convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant

- Diagnostiquer une convulsion chez le nourrisson et chez l'enfant.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

 

N° 342. Rétention aiguë d'urine

- Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 343. Insuffisance rénale aiguë - Anurie

- Diagnostiquer une insuffisance rénale aiguë (IRA) et une anurie.

- Diagnostiquer une IRA fonctionnelle, obstructive et parenchymateuse ; connaître les principales causes des IRA.

- Argumenter les principes du traitement et la surveillance des IRA.

 

N° 344. Infection aiguë des parties molles (abcès, panaris, phlegmon des gaines)

- Diagnostiquer et traiter une infection aiguë des parties molles (abcès, panaris, phlegmon des gaines).

- Identifier les situations d'urgence et celles nécessitant une hospitalisation, initier la prise en charge.

 

N° 345. Grosse jambe rouge aiguë

- Diagnostiquer une grosse jambe rouge aiguë.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 346. Agitation et délire aiguë

- Diagnostiquer une agitation et un délire aigus.

- Identifier les caractéristiques d'urgence de la situation et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

 

N° 347. Crise d'angoisse aiguë et attaque de panique

- Diagnostiquer une crise d'angoisse aiguë et/ou une attaque de panique.

- Identifier les caractéristiques d'urgence de la situation et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière (posologies).

 

N° 348. Risque et conduite suicidaires chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte : identification et prise en charge

- Détecter les situations à risque suicidaire chez l'enfant, chez l'adolescent et chez l'adulte.

- Argumenter les principes de la prévention et de la prise en charge.

 

N° 349. Syndrome occlusif de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer un syndrome occlusif.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 350. Hémorragie digestive

- Diagnostiquer une hémorragie digestive.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière.

 

N° 351. Appendicite de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer une appendicite chez l'enfant et chez l'adulte.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

No 352. Péritonite aiguë chez l'enfant et chez l'adulte

- Diagnostiquer une péritonite aiguë.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 353. Pancréatite aiguë

- Diagnostiquer une pancréatite aiguë.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 354. Détresse respiratoire aigüe du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte

- Diagnostiquer un corps étranger du carrefour aéro-digestif et des voies aériennes

- Diagnostiquer une détresse respiratoire aigüe du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte

- Identifier les situations d'urgences et planifier leur prise en charge pré hospitalière et hospitalière.

 

N° 355. Insuffisance respiratoire aiguë

- Diagnostiquer une insuffisance respiratoire aiguë

- Connaître les principes de la prise en charge en urgence.

 

N° 356. Pneumothorax

- Diagnostiquer un pneumothorax.

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

- Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

 

N° 357. Lésions péri-articulaires et ligamentaires du genou, de la cheville et de l'épaule

- Diagnostiquer une lésion péri-articulaire de l'épaule.

- Diagnostiquer une lésion ligamentaire et/ou méniscale du genou.

- Diagnostiquer une lésion ligamentaire de la cheville.

- Diagnostiquer une fracture bi-malléolaire.

 

N° 358. Prothèses et ostéosynthèses

- Connaître les principales complications et les principes du suivi des prothèses articulaires et des ostéosynthèses.

- Connaître la consolidation osseuse normale et pathologique.

 

N° 359. Fractures fréquentes de l'adulte et du sujet âgé

- Diagnostiquer une fracture de l'extrémité supérieure du fémur, en connaître les implications sur l'autonomie du patient.

- Diagnostiquer une fracture de l'extrémité inférieure du radius.

 

N° 360. Fractures chez l'enfant : particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques

- Connaître le diagnostic les complications et les principes du traitement des fractures de l'enfant.

- Connaître les caractères spécifiques et les complications des fractures du coude et de la cheville de l'enfant et de l'adolescent.

 

N° 361. Surveillance d'un malade sous plâtre, diagnostiquer une complication

- Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

 

N° 362. Exposition accidentelle aux liquides biologiques : conduite à tenir

- Décrire la prise en charge immédiate d'une personne victime d'une exposition sexuelle ou d'une exposition accidentelle au sang.

- Connaître la conduite à tenir et les principes du suivi face à un accident exposant aux risques de transmission du VIH, du VHB et du VHC.

 

Unité d'enseignement 12

Formation générale à la recherche

 

- Cette formation, dispensée sous forme d'enseignements dirigés, porte sur la lecture critique d'articles scientifiques et a pour objectifs de :

. comprendre comment s'élabore une question scientifique

. apprendre à mener une recherche documentaire sur un sujet

. développer une analyse critique des données existantes

. comprendre comment s'élabore une hypothèse de travail

. comprendre les processus expérimentaux mis en œuvre

. savoir analyser les résultats présentés ainsi que leur discussion

. être capable de restituer et de synthétiser le contenu scientifique.

Les articles scientifiques sont choisis dans tous les domaines de la recherche biomédicale. La préparation à la lecture critique d'articles implique un travail en petits groupes tutorés, avec présentation orale et discussion interactive.

- Un stage de courte durée dans un laboratoire de recherche est souhaitable.

- La validation de cette formation permet l'obtention d'ECTS.

 

Unité d'enseignement 13

Stages et gardes

 

L'évaluation qualitative prend en compte :

- le comportement, l'assiduité et la tenue de l'étudiant lors de son stage,

- la participation de l'étudiant aux activités de formation organisées pendant le stage, la qualité des observations médicales et des relations avec les membres de l'équipe soignante pluriprofessionnelle d'une part et des malades et de leur entourage d'autre part.

- la validation d'un certain nombre de gestes pratiques et de compétences correspondant aux objectifs de la formation. La progression dans l'acquisition des compétences génériques doit être validée dans le carnet de stage.

 

L'évaluation quantitative prend en compte :

l'acquisition des connaissances et des compétences par une épreuve de mise en situation clinique et/ou un exposé oral organisés à la fin de chaque stage ou ensemble de stages. Les évaluations de fin de stage peuvent être prises en compte pour le certificat de compétences cliniques.

La validation de l'ensemble des stages permet l'obtention de 12 à 24 ECTS.

IV -  Les parcours personnalisés

Les unités d'enseignement librement choisies s'intègrent dans des parcours proposés par l'unité de formation et de recherche. Elles peuvent comprendre :

1 - des unités d'enseignement dont l'objectif est d'approfondir certaines des connaissances et compétences dans un domaine transversal ou pluridisciplinaire.

À titre d'exemples :

- UE interdisciplinaire regroupant de futurs professionnels de santé ou du champ médico-social autour de thèmes d'approche globale d'une situation complexe de communication, d'élaboration collective et de coopération (soins palliatifs, etc.)

- UE d'éthique médicale.

2 - des unités d'enseignement de formation à la recherche.

Ces unités d'enseignement s'inscrivent dans des parcours de masters habilités. Ces parcours qui représentent une réelle formation à la recherche permettent dans des conditions qui sont fixées par l'université l'accession à une deuxième année de master à orientation recherche. Ces parcours comprennent généralement deux unités d'enseignement et un stage de 4 à 8 semaines dans un laboratoire de recherche labellisé.

3 - des unités d'enseignement dans des disciplines non strictement médicales.

À titre d'exemples :

- droit de la Santé, management, philosophie, informatique, etc.

V - Certificat de compétence clinique

Le certificat de compétence clinique est organisé sous la forme d'une épreuve de mise en situation clinique auprès d'un patient ou d'une épreuve de simulation.

Les connaissances mobilisées pour cette épreuve sont issues de l'ensemble du programme du premier et du deuxième cycle des études médicales. L'accent est également porté sur l'acquisition des compétences génériques, détaillées au I de la présente annexe.

Après cette épreuve, le jury évalue si les compétences attendues de l'étudiant sont acquises.

Une session de rattrapage est organisée avant la date prévue pour la validation du deuxième cycle.

Abonnement

Abonnez-vous à l'alerte courriel 
pour recevoir chaque semaine le sommaire du B.O.  :

S'abonner au sommaire

Se désabonner

 

Mentor

Recherche de textes réglementaires parus au B.O. et au J.O.  du M.E.N.E.S.R.

Mentor vous permet de consulter :

  • les références des textes parus au B.O. ou au J.O. après 1987
  • l'intégralité  des textes s'ils sont postérieurs à juillet 1989 pour le B.O. et à juillet 2003 pour le J.O.

Le moteur de recherche Mentor

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés