Accueil >  Web TV ESR >  Insertion

Discours de Najat Vallaud-Belkacem aux RUE 2015

Insertion

Discours de Najat Vallaud-Belkacem aux RUE 2015

19.03.15

Insertion, voir aussi

  • Devenir des docteurs trois ans après : les indicateurs par discipline

    Leur doctorat obtenu, les docteurs s’orientent prioritairement vers l’enseignement supérieur et la recherche. D’autres opportunités de débouchés s’offrent en fonction des disciplines : R&D privée pour les sciences et leurs interactions, avocats pour les sciences juridiques, psychologues pour les sciences humaines, praticiens hospitaliers pour la biologie, médecine et santé. Les conditions d’emploi sont excellentes pour les diplômés de mathématiques, physique, sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies de l’information et de la communication (TIC), sciences économiques et gestion, langues et littérature. Elles sont plus diffi ciles pour les docteurs en chimie, sciences du vivant, sciences de la terre et de l’univers, espace, philosophie et art, histoire et géographie. Pour ces derniers, quelques pistes se dégagent au travers de l’orientation vers le secteur privé ou l’international.

    05.12.2017
  • Insertion professionnelle des diplômés 2014 de l'université

    Le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation publie les résultats issus de la hutième enquête nationale sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’université réalisée entre décembre 2016 et avril 2017. Celle-ci a porté sur les diplômés 2014 de D.U.T., de licence professionnelle et de master. Elle a pour objet d’évaluer la situation professionnelle, 18 mois puis 30 mois après l’obtention du diplôme, des diplômés français issus de la formation initiale, n'ayant pas poursuivi ou repris d'études dans les deux années suivant l’obtention de leur diplôme.

    05.12.2017
  • Le taux d'insertion professionnelle des diplômés de master progresse, les conditions d'emploi sont stables

    En 2014, 109 000 étudiants ont été diplômés de master L.M.D. à l’université, 37 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi celles et ceux entrés dans la vie active, 91% occupent un emploi au 1er décembre 2016. L’augmentation des effectifs de diplômés de master s’accompagne d’une légère amélioration du taux d’insertion par rapport aux promotions précédentes. En revanche, les conditions d’emploi sont stables en moyenne mais varient fortement selon la spécialisation disciplinaire. Une partie des écarts observés sur les conditions d’emploi s’explique par des différences dans les types d’employeur.

    05.12.2017
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :