Les CIFRE

Renforcer les échanges entre les laboratoires de recherche publique et les milieux socio-économiques, favoriser l'emploi des docteurs dans les entreprises et contribuer au processus d'innovation des entreprises établies en France, telle est la vocation du dispositif des conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre), financé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche depuis 1981. 1377 nouvelles conventions ont été acceptées en 2016.

Article - 4.09.2017

Le dispositif Cifre

Le dispositif Cifre permet à l'entreprise de bénéficier d'une aide financière pour recruter un jeune doctorant dont les travaux de recherche, encadrés par un laboratoire public de recherche, conduiront à la soutenance d'une thèse (fiche pratique : CIFRE, comment en bénéficier ?).

Les Cifre associent trois partenaires :

  • une entreprise*, qui confie à un doctorant un travail de recherche objet de sa thèse ;
  • un laboratoire, extérieur à l'entreprise, qui assure l'encadrement scientifique du doctorant ;
  • un doctorant, titulaire d'un diplôme conférant le grade de master.

* Depuis 2006, une association, une collectivité territoriale ou une chambre consulaire agissant dans le cadre d’une action publique et sociétale est éligible au dispositif.

L'entreprise recrute en C.D.I. ou C.D.D. de 3 ans un jeune diplômé de grade master, avec un salaire brut minimum annuel de 23 484 euros (1 957 euros/mois), et lui confie un projet de recherche objet de sa thèse. Elle reçoit pendant 3 ans de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (A.N.R.T.), au nom de l'Etat, une subvention annuelle de 14 000 euros. Un contrat de collaboration est établi entre l'entreprise et le laboratoire spécifiant les conditions de déroulement des recherches et les clauses de propriété des résultats obtenus par le doctorant. Les travaux du doctorant sont éligibles au crédit d’impôt recherche (CIR) selon les mêmes critères que pour tout chercheur travaillant dans une entreprise.

Aucune condition de nationalité, ni d’âge n’est requise pour le doctorant.

Le dispositif Cifre est garant d'un bon déroulement de la thèse dans de bonnes conditions financières pour le doctorant (plus de 98% des doctorants, toutes disciplines confondues, soutiennent leur thèse).

Depuis 1981, le dispositif Cifre a bénéficié à 26 450 doctorats et associé 9 000 entreprises et 4 000 équipes de recherche dans de très nombreux secteurs d'activité et domaines scientifiques.


Pour toute demande de Cifre consulter le site de l'A.N.R.T.

Toute demande est instruite dans un délai de deux mois (sauf cas exceptionel).

L'évolution du nombre de Cifre

Les demandes de Cifre ont connu une croissance continue et un doublement en une décennie pour atteindre en 2011.le nombre de 1750. Après une relative baisse des demandes sur trois ans, le dispositif enregistre en 2016 une évolution de +8 %.

En 2016, 1 377 nouvelles Cifre ont été acceptées.
Le taux de succès (rapport du nombre de Cifre allouées au nombre de demandes) s’établit à 83 %.

Les Cifre représentent 10 % des doctorants bénéficiant d'un financement..

Evolution du nombre de Cifre allouées par an

Evolution du nombre de Cifre

La typologie des structures d'accueil

En 2016, les 1 377 nouvelles Cifre ont été allouées à 796 structures différentes, dont 60% n'ont jamais eu de Cifre ou aucune depuis 5 ans. Le taux de renouvellement des structures employeur manifeste une bonne dynamique du dispositif.

Les P.M.E. représentent près des deux tiers des structures employeurs, contre 14 % pour les grandes entreprises. 40% des PME bénéficiaires de CIFRE sont des PME de moins de 10 salariés.

En 2016, 43 % des doctorants Cifre ont été recrutés par une grande entreprise, presque autant par une P.M.E. (40%) et 13 % par une ETI. 4 % des nouvelles Cifre sont conclues avec des associations ou collectivités territoriales.

Répartition des CIFRE acceptées en 2016 selon le type d'employeu

 

Employeurs de doctorants CIFRE

La répartition sectorielle des CIFRE

Le dispositif Cifre recouvre tous les secteurs d'activité des entreprises, avec toujours deux secteurs   principaux : le secteur Électronique communication et informatique et les Services R&D et ingénierie, respectivement 18 % et 16 % des Cifre.

Répartition des CIFRE acceptées en 2016 selon le secteur d'activité


 

Répartition des Cifre acceptées en 2015 par secteur d'acitivité
 

La répartition par domaine de recherche

En 2016, les 1 377 nouvelles Cifre ont associé 745 laboratoires de recherche publique distincts, deux tiers des laboratoires sont des unités mixtes de recherche (U.M.R.). Les projets de recherche relèvent principalement de deux domaines scientifiques : les S.T.I.C. et les Sciences pour l'ingénieur, soit 39 % du total des Cifre.

Les Sciences humaines et sociales représentent 21% des Cifre.et la Santé 8%

 

Répartition des CIFRE acceptées en 2016 par discipline scientifique

Répartition par discipline scientifique des CIFRE acceptées

La répartition géographique

Les Cifre sont présentes dans  toutes les régions françaises. En 2016, 46 % des nouveaux doctorants Cifre sont recrutés par des entreprises implantées en Ile-de-France. Viennent ensuite les régions Auvergne  Rhône-Alpes (16 %),  et Occitanie (7,7 %).

La répartition géographique des laboratoires est similaire, avec un poids moins fort de l’Ile-de-France et un poids plus fort pour certaines régions comme l'Occitanie ou l'Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ou Aquitaine Limousin et Poitou -Charentes.
30% des doctorants Cifre sont accueillis dans des laboratoires d’Ile-de-France. Suivent les régions Auvergne Rhône-Alpes (17,3 %), Occitanie (10,7 %), Aquitiane Limousin Poitou-Charentes (8,1 %).  


 Les Cifre en 2015

La caractérisation des doctorants Cifre

En 2016, plus de la moitié des doctorants Cifre sont titulaires d’un master, 48 % ont un diplôme d’ingénieur uniquement,  28 % doublé d'un master  Un tiers sont des femmes, 23% sont d'origine étrangère. La large majorité a entre 23 et 26 ans. 6% ont plus de 30 ans.

Le salaire brut annuel moyen d'embauche d'un doctorant Cifre en 2016 est de 29 000 euros. Seuls 12 % des doctorants Cifre perçoivent le salaire minimum requis dans le cadre du dispositif.

Le devenir professionnel des docteurs Cifre

Le dispositif Cifre contribue à l'emploi des docteurs dans les entreprises, grandes ou petites. En effet, 2/3 des docteurs Cifre intègrent le secteur privé. 64 % des « anciens Cifre » sortis en 2010 conservent en 2016 une mission de R&D au sein de l’entreprise.

Les docteurs Cifre accèdent facilement à l'emploi : 96 % en 1 an au plus et 70 % en moins de trois mois. Plus de 72 % des docteurs Cifre qui restent en France sont en E.D.I. (emploi à durée indéterminée : C.D.I. et fonctionnaires) un an après la soutenance.

 

L'éligibilité au CIR

Les dépenses engendrées par une Cifre sont éligibles au crédit d'impôt recherche (CIR), selon les mêmes critères que pour tout chercheur ou ingénieur travaillant dans l'entreprise, déduction faite de la subvention obtenue (fiche pratique : éligibilité au CIR).

En cas de recrutement en C.D.I. dans l'entreprise à l'issue de sa thèse, le doctorant peut par ailleurs faire bénéficier son employeur du statut particulier de jeune docteur dans le calcul du CIR.

Publication : 4.09.2017

Chiffres clés

1377

nouvelles Cifre en 2016

Depuis leur création :

  • 9 000 entreprises, plus de 4 000 laboratoires
  • et 25 400 doctorants formés autour de projets de recherche
  • Présentes dans toutes les régions de France, elles couvrent tous les secteurs d'activités et sont conclues tant avec les grandes entreprises qu'avec les P.M.E. et ETI (entreprises de taille intermédiaires). Plus de la moitié des structures bénéficiaires est renouvelée chaque année
  • un taux de soutenance de thèse de 90% toutes disciplines confondues
  • 96% des docteurs Cifre accèdent à l'emploi en moins d'un an, 70% en moins de 3 mois

En savoir + sur les CIFRE

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :