Stratégie et recherche spatiale

Lancement réussi de SEIS, le sismomètre français embarqué sur InSight, pour écouter le cœur de Mars

insight

Frédérique Vidal salue le lancement réussi de la mission InSight (INterior exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport), 12ème mission du programme Discovery de la NASA, qui a embarqué le sismomètre SIES.

Communiqué - 1ère publication : 9.05.2018 - Mise à jour : 11.05.2018
Frédérique Vidal

L’objectif scientifique de la mission InSight est d’étudier la structure interne de Mars, via le déploiement à sa surface d'une station géophysique et d’instruments sophistiqués de géophysique, encore jamais utilisés sur Mars, qui mesureront l’activité sismique de la planète rouge afin de comprendre comment celle-ci s’est formée et comment elle a évolué jusqu’à devenir le désert glacé d’aujourd’hui. Après son lancement depuis la base de Vandenberg en Californie, la sonde voyagera six mois avant d’arriver sur Mars le 26 novembre 2018.

Le sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) est  l'instrument central de la mission, chargé de détecter les petits séismes martiens et de sonder ainsi les profondeurs de la planète rouge afin de mieux comprendre sa structure interne, la taille et la nature du noyau, la viscosité du manteau et l’épaisseur de la croûte martienne.. 

Le CNES est maître d’oeuvre du sismomètre, il finance les contributions françaises, coordonne le consortium international et est responsable de l’intégration, des tests et de la fourniture de l’instrument complet à la NASA. L’Institut de physique du globe de Paris (I.P.G.P.) exerce la responsabilité scientifique de l’instrument et est le concepteur des capteurs à large bande de fréquence (V.B.B.) qui sont le coeur du sismomètre et dont la réalisation a été confiée à la société Sodern. 

Outre l’I.P.G.P., plusieurs autres laboratoires du C.N.R.S. et d’universités françaises (Sorbonne université, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, Université Paris Est...) sont intervenus dans le développement de SEIS : Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie, Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie, Laboratoire Navier, Laboratoire de météorologie dynamique. Le laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes et le laboratoire J.-L. Lagrange participeront à l’analyse des données et à leur diffusion à des fins pédagogiques notamment par le biaisdu réseau Sismo à l’Ecole (Laboratoire GéoAzur).

Le CNES a développé un segment sol dédié, le SISMOC (SeIS on Mars Operation Center) qui a pour objectif d’analyser les télémesures en provenance de Mars et d’élaborer les télécommandes de SEIS pendant toute la durée de la mission. Le SISMOC distribuera les données sismiques à l’Institut de physique du globe de Paris pour analyse, qui les transmettra aux scientifiques du monde entier. Ce centre de contrôle est installé au Centre Spatial de Toulouse.

1ère publication : 9.05.2018 - Mise à jour : 11.05.2018
Retour haut de page