Vers la rubrique : Vous êtes étudiant-e

Stage : avant, pendant, que faire en cas de problèm Avant le stage Pendant le stage Que faire en cas de problème ? A la fin du stage Informations pratiques
Cliquez sur les étapes qui vous intéressent
pour naviguer dans le guide pratique des stages étudiants.

Préparation du stage

  • C’est une période temporaire de mise en situation professionnelle qui s'inscrit dans un cursus pédagogique. Il permet la mise en pratique de vos connaissances en milieu professionnel. Il ne donne pas obligatoirement lieu à l’attribution de crédits européens (E.C.T.S.).

    Selon la loi du 10 juillet 2014 : Il s’agit de "périodes temporaires de mise en situation en milieu professionnel au cours desquelles l'élève ou l'étudiant acquiert des compétences professionnelles et met en œuvre les acquis de sa formation en vue d'obtenir un diplôme ou une certification et de favoriser son insertion professionnelle".

    Consulter le texte de loi

  • - Connaître le monde de l’entreprise et celui du milieu professionnel choisi.

    - Affiner son projet professionnel.

    - Mettre en pratique les apports théoriques de la formation.

    - Développer des compétences professionnelles. 

    - Bâtir un réseau relationnel.

    - Acquérir une première expérience.

    - Bénéficier d’un tremplin vers l’emploi.

  • Dans tout type d’organisme de droit privé ou de droit public, en France ou à l’étranger : entreprise, association, administration, collectivité territoriale, hôpital, O.N.G., établissement de santé, auto-entrepreneur, artisan, profession libérale...

  • - Le stage fait partie des études et doit faire l’objet d’une convention de stage qui fixe les engagements respectifs du stagiaire, de l’établissement d’enseignement supérieur et de l’organisme d’accueil.

    - Il est obligatoirement réalisé en vue d'obtenir un diplôme ou une certification.

    - Il doit être intégré dans un cursus de formation dont le volume pédagogique d’enseignement effectué en présence des étudiants est de 200 heures minimum par année d’enseignement.

    Important : si vous n’êtes pas encore inscrit dans un cursus de formation ou si vous avez fini vos études et obtenu votre diplôme, vous ne pouvez pas faire de stage étudiant.

  • Un stage n’est pas un contrat de travail : vous ne devez pas remplacer un salarié, ni exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent.

    En résumé, vous ne pouvez pas exercer une activité confiée habituellement à une personne recrutée avec un C.D.D. ou un C.D.I. ou une autre forme de contrat de travail.

  • Non. Le stage, notamment le stage obligatoire, doit avoir un rapport avec le cursus suivi. Éventuellement, un stage facultatif peut permettre une expérience dans un domaine dont le rapport est plus indirect. Par exemple, un étudiant en langues peut effectuer un stage dans la vente s'il est prévu qu’il pratique la langue étudiée au cursus.

  • Dès que vous êtes inscrit dans une formation de l’enseignement supérieur et que vous bénéficiez du statut d'étudiant. Un stage ne peut se faire qu’avec l’accord de votre enseignant-référent.

  • Les documents certifiant de votre couverture en matière d'assurance peuvent vous être demandés avant la signature de la convention de stage. 

    - Protection maladie : vérifiez que votre affiliation au régime de sécurité sociale (régime étudiant, ayant-droit de vos parents ou couverture maladie universelle) couvre bien la période du stage.

    - Protection accident du travail et maladie professionnelle : vous êtes couvert soit  par votre établissement de formation, soit par votre organisme d’accueil.

    - Pour les stages à l’étranger ou en outre-mer : vous devez avoir une assurance individuelle accident et une couverture rapatriement sanitaire, assistance juridique et assistance.

    - Responsabilité civile : vérifiez que vous êtes bien assurés au titre de la responsabilité civile pour la période du stage. Faites la demande auprès des mutuelles étudiantes agréées ou de la compagnie d’assurance de votre logement. Si vous habitez chez vos parents, contactez leur compagnie d’assurance.

    - Déplacements : si un véhicule est mis à votre disposition, l’organisme d’accueil doit vérifier que la police d’assurance du véhicule couvre son utilisation par un stagiaire. Si vous utilisez votre véhicule ou un véhicule prêté par un tiers déclarez-le à l’assureur du véhicule.

    Annexe e - Convention-type 

    Annexe g - Protection sociale et responsabilité civile

  • Oui, s’il s’inscrit dans un cursus comprenant au moins 200 heures d’enseignement en présence de l’étudiant.

  • Oui, à condition de ne pas dépasser une durée totale de 6 mois, soit 924 heures.

  • Non. Vous pouvez travailler sur votre projet entrepreneurial à la place du stage ou du projet de fin d’études prévu dans votre cursus. Un jury, en lien avec l’équipe pédagogique, évaluera votre travail afin qu’il puisse être crédité en E.C.T.S..

  • Oui. Les modalités de stage sont différentes (conditions du stage, entrée et séjour dans le pays). Le service de stage de votre établissement peut vous renseigner.Attention : une fiche sur les droits et les devoirs du stagiaire doit être annexée à votre convention de stage.

    Attention : une fiche sur les droits et les devoirs du stagiaire doit être annexée à votre convention de stage.

  • - C’est le droit français en matière de stage (notamment la gratification) qui s’applique.

    - Votre convention de stage doit être signée par vous-même, votre établissement de formation à l’étranger et l’organisme d'accueil en France, et visée par le préfet.

    - Vous devez justifier de conditions de ressources suffisantes à votre maintien sur le territoire français.

    - Pour résider en France pendant votre stage, vous devez notamment détenir :
    --    soit une carte de séjour temporaire portant la mention "stagiaire" (ce qui sous-tend la délivrance préalable d’un visa de court séjour),
    --    soit un visa long séjour valant titre de séjour portant la mention "stagiaire" délivré par votre consulat pour un stage d’une durée de plus de 3 mois (ce qui vous dispense de faire une demande de carte de séjour temporaire portant la mention "stagiaire" une fois arrivé en France).

Recherche de stage

  • - Mettez au clair votre projet pédagogique.

    - Clarifiez les objectifs du stage, la durée et les dates.

    - Constituez un dossier de candidature (avec CV et lettre de motivation).

    - Ciblez les organismes en rapport avec votre projet professionnel.

  • - Renseignez-vous auprès de votre enseignant-référent et des autres enseignants.

    - Consultez le service de stages de votre établissement (offres de stage, liste d’organismes susceptibles d’offrir une expérience professionnelle en lien avec votre formation, appréciation des stages effectuée par les anciens élèves).

    - Consultez les fiches stages qui donnent quelques exemples de lieux de stage et de missions possibles.

  • - BAIP si vous êtes dans une université

    - S.C.U.I.O.I.P.

    - Associations d’étudiants

    - CROUS

    - ONISEP

    - C.I.D.J.

    - Portail étudiant

    - Associations de personnes handicapées

    - Site Handi-U

  • Envoyez un dossier de candidature comprenant CV et lettre de motivation dans laquelle vous précisez ce que vous recherchez dans ce stage. Commencez vos recherches 6 mois avant la date prévue du stage.

Convention de stage

  • La convention de stage est le document contractuel déterminant du stage qui fixe les engagements respectifs du stagiaire, de l’établissement d’enseignement et de l’organisme d’accueil.

    Elle définit le cadre de réalisation de votre stage et doit rappeler vos droits et obligations en tant que stagiaire : tout ce qui relève de votre mission et de l’organisation pratique de votre stage (horaires...) fait l’objet d’une concertation en amont de sa signature. Ce sont les dispositions de cette convention qui seront vérifiées en cas de problème.

    Annexe e - Convention-type de stage

  • Dès que vous avez trouvé un accord avec un tuteur dans l’organisme d’accueil sur le sujet du stage.

    Renseignements à fournir :

    - qualité d’assuré social,

    - caisse d’assurance maladie,

    - coordonnées, numéro de Siret et code NAF/APE de votre organisme d’accueil,

    - coordonnées de votre tuteur,

    - mission et activités à mener durant le stage,

    - thématique, dates et durée du stage.

  • Votre établissement doit vous fournir la convention de stage. C’est à vous de faire établir et de renseigner la convention, notamment par l’organisme qui va vous accueillir.

    Annexe e - Convention-type de stage

  • Oui. Les stages doivent obligatoirement faire l’objet d’une convention de stage conclue entre le stagiaire, l’entreprise d’accueil et l’établissement d’enseignement.

  • La convention-type de stage de stage utilisée en France (elle a été traduite en allemand, anglais et espagnol) peut être proposée à l’organisme d’accueil à l’étranger qui n’est pas obligé de l’accepter telle quelle.  Une convention adaptée pourra être négociée.

    Important : une fiche d’information présentant la réglementation du pays d’accueil sur les droits et devoirs du stagiaire sera annexée à la convention de stage .Annexe e - Convention-type de stage

  • Non, la convention doit obligatoirement être signée avant le début du stage par le stagiaire, l’établissement d’enseignement et l’organisme d’accueil. À défaut, vous ne seriez pas couvert en cas d’accident du travail.

  • - Définition des activités confiées au stagiaire.

    - Compétences à acquérir ou à développer.

    - Dates de début et de fin du stage.

    - Durée hebdomadaire maximale de présence dans l’organisme d’accueil (éventuellement, présence la nuit, le dimanche ou un jour férié).

    Montant de la gratification et modalités de versement
    (Annexe f - Gratification et avantages en France et à l’étranger),

    - Avantages offerts : restauration, hébergement, remboursement des frais engagés pour effectuer le stage... (Annexe f - Gratification et avantages en France et à l’étranger).

    - Régime de protection sociale y compris protection en cas d’accident du travail (Annexe g - Protection sociale et responsabilité civile).

    - Conditions de l’encadrement par l’enseignant-référent et le tuteur de stage.

    - Conditions de délivrance de l’attestation de stage et modalités de validation du stage pour l’obtention du diplôme.

    - Modalités de suspension et de résiliation du stage.

    - Conditions d’autorisation d’absence.  

    - Éventuellement : un article sur la propriété intellectuelle et une clause de confidentialité.

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés