Accueil >  [ARCHIVES des communiqués et des discours, avant mai 2017 >  [ARCHIVES] Discours

[ARCHIVES] Discours

Remise des prix du concours international d'idées de l'OIN de Saclay

[archive]
Valérie Pécresse lors de la remise des prix du concours d'idées Urbanisme et développement durable

Valérie Pécresse a participé, au Collège de France, à la remise des prix aux lauréats du concours international d'idées «urbanisme et développement durable» de l'Opération d'intérêt national (OIN) de Massy-Palaiseau-Saclay-Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.
A cette occasion, elle  a souligné la richesse des contributions des lauréats et réaffirmé l'enjeu fondamental que représente pour la recherche française l'émergence sur ce territoire d'un pôle scientifique et technologique à visibilité internationale.

Discours - 1ère publication : 26.11.2007 - Mise à jour : 27.11.0007
Valérie Pécresse

Valérie Pécresse lors de la remise des prix du concours d'idées Urbanisme et développement durableMessieurs les préfets,
Messieurs les députés,
Messieurs les présidents du conseil régional et des conseils généraux,
Messieurs les présidents de communautés,
Mesdames, Messieurs les maires
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Cette cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours international d'idées «Urbanisme et développement durable»  est pour chacun de nous synonyme de satisfaction et, notamment pour les heureux lauréats.

J'ai en effet la conviction que l'émergence d'un pôle scientifique et technologique, créateur d'emplois, sur ce territoire privilégié est un enjeu fondamental pour le dynamisme de la recherche et de l'économie françaises, dans une compétition qui est aujourd'hui planétaire. N'oublions jamais que dans OIN, il y a «intérêt national».

Voici plus d'un an que Monsieur Dufay et son équipe animent cette démarche, mettant autour d'une table les différents acteurs du territoire dans le cadre d'une concertation élargie, animée par messieurs Chabason et Glowinski. Le concours international d'idées urbanisme et développement durable qui s'achève aujourd'hui en constitue une étape aussi importante que novatrice. Si une trentaine d'équipes, françaises et internationales, a répondu à ce concours, c'est bien parce que nous nous trouvons sur un territoire à très fort enjeu.

Je souhaite vivement remercier l'ensemble des équipes qui ont participé à ce concours, en proposant des idées d'une grande variété. Qu'elles aient été primées ou non, vos idées, qui ont été présentées au public pendant un mois, sont désormais des pièces du puzzle que nous allons construire pour faire naître, enfin, un vrai cluster, un véritable territoire d'innovation.

Dans le domaine du développement durable, comme dans le domaine scientifique, la compétition est sévère. Le jury a donc désigné des lauréats. On m'a rapporté l'assiduité des membres de ce jury et la détermination que vous avez mise, Monsieur Folz, dans son animation. Mes remerciements vont donc également à chacun d'entre vous qui avez fait, lors de la journée du 12 octobre dernier, un pas déterminant vers notre objectif commun.

Bien sûr, mes plus vives félicitations vont aux lauréats. Vous venez d'horizons différents, de pays différents, car le concours était totalement ouvert aux professionnels mais aussi aux mondes associatif et universitaire. Mais chacun à votre manière, sur vos domaines de compétence, vous apportez une pierre angulaire à l'édifice que nous devons bâtir.

En effet, si du chemin a été parcouru, l'essentiel reste à faire. Créer le lieu des décisions communes en premier lieu. Je me réjouis de la création à très court terme, d'un Groupement d'Intérêt Public. S'il doit permettre à chacun d'exercer pleinement ses responsabilités, j'attache beaucoup de prix à ce que le GIP joue la carte de la concertation. Nous ne sommes pas dans un dispositif où l'Etat décide unilatéralement de la création de tel ou tel équipement. Nous sommes dans un dispositif d'écoute et de construction partagée d'un projet, ambitieux, de développement du territoire. C'est d'un mathématicien illustre que vient la phrase « qui parle sème, qui écoute récolte ». [Pythagore]

Quel développement économique et scientifique ? Quelle politique de logement, de transports ? Quelles exigences environnementales ? Quelle politique de soutien au logement et d'accompagnement en équipements publics ?
C'est un projet d'aménagement dans toutes ses composantes que le GIP devra bâtir pendant l'année 2008. Ce projet s'appuiera bien sûr sur le matériau produit par le concours d'idées mais également sur les résultats de la concertation, en cours et à venir. Il s'agit désormais de déterminer et de tracer les grandes orientations qui doivent gouverner l'avenir de notre territoire.

Parmi ces éléments d'avenir, le président de la République a déjà clairement annoncé la volonté de structurer un grand campus de recherche sur le territoire. Paris XI, Polytechnique, HEC, Supélec, CEA, CNRS que de noms prestigieux ! Et la liste exhaustive serait longue. Que de noms célèbres ont déjà hanté leurs couloirs ! Le dernier en date était Albert Fert, prix Nobel de physique, après la médaille Fields de Wendelin Werner.

Pour que la science française conserve sa place et soit créatrice d'emplois, sur notre territoire, il est indispensable que le GIP en partenariat avec les collectivités locales, se penche dès à présent sur l'élaboration d'un schéma de référence d'un campus moderne, que chercheurs, étudiants et entreprises appellent de leurs vœux. Mais le projet de campus ne se limitera pas à un pôle unique : il fédèrera un véritable réseau de pôles d'excellence alliant développement durable, technologie et mise en valeur d'un patrimoine naturel très riche. Ce grand projet regroupera notamment, outre Saclay, Palaiseau, Orsay, Gif, Saint-Quentin, Versailles, Satory et Vélizy, les Ulis, Massy et Marcoussis-Nozay.

Ainsi, je compte sur vous tous pour faire émerger des projets pilotes qui contribuent au rayonnement et à l'attractivité du territoire, notamment dans le cadre de l'accompagnement des pôles de compétitivité mais aussi pour le développement de l'offre de logement, dont nous connaissons tous le cruel déficit actuel dans la région, ou le développement de l'offre de transports. Bien entendu, ces projets devront s'inscrire dans une logique d'exigence environnementale et de mise en œuvre des principes du développement durable dans la lignée des conclusions du Grenelle de l'environnement, qui contribueront, j'en suis convaincue, à l'attractivité du territoire.

La cérémonie de ce soir intervient quelques semaines trop tôt peut-être pour présenter des vœux. Ce sont pourtant des vœux de réussite, sincères et ardents, que j'adresse à vous tous pour l'accomplissement de ce qui est sans doute l'un des projets majeurs en France. Je suivrai bien entendu avec attention l'avancement de vos travaux et sachez que vous pourrez compter sur mon soutien pour réaliser ces objectifs.


Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne soirée.

1ère publication : 26.11.2007 - Mise à jour : 27.11.0007

contact

Contact Presse

Retour haut de page