Accueil >  [ARCHIVES des communiqués et des discours, avant mai 2017 >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Ce qui change au 1er janvier 2008 pour les étudiants

[archive]
Valérie Pécresse

A compter du 1er janvier 2008, une partie de la réforme des bourses pour les étudiants, prévoyant une revalorisation de 4,5%  du 6ème échelon de bourse et l'octroi de bourses de mérite, sera mise en œuvre. Deux nouvelles mesures concernant le travail étudiant et la Jeune Entreprise Universitaire, deviennent également effectives.

Communiqué - 1ère publication : 27.12.2007 - Mise à jour : 9.01.0008
Valérie Pécresse



Mise en œuvre d'une partie de la réforme des bourses pour les étudiants :

  • Revalorisation de 4,5 % du 6ème échelon de bourse, qui concerne les 100 000 étudiants les plus défavorisés,  après une revalorisation de 2.5 % en septembre 2007. Cet échelon aura ainsi progressé de 7.2 % entre le 1er janvier 2007 et le 1er janvier 2008, pour atteindre un montant annuel de 3921 euros.
  • Bourses de mérite : versement d'une bourse de 200 Euros par mois pour les étudiants boursiers et lauréats à la fin de la licence en juin 2007 (c'est-à-dire les 5 % premiers de chaque licence) et poursuivant un cursus master dans l'enseignement supérieur.
    En janvier 2008, près de 2500 étudiants en première année de master seront concernés.


Nouvelles mesures :

  • Travail étudiant  : mise en place dans le courant du mois de janvier 2008 de contrats étudiants en priorité pour les étudiants les moins favorisés (étudiants boursiers) pour des fonctions liées à l'accueil des nouveaux étudiants, à l'animation de la vie des établissements et aux activités d'aide à l'insertion professionnelle (assistance et accompagnement des étudiants handicapés, tutorat, ... etc.). Les contrats seront conclus pour une période maximale de 12 mois sans  excéder un mi-temps entre le 1er septembre et le 30 juin et un temps plein entre le 1er juillet et le 31 août. Le montant de la rémunération de l'étudiant sera au moins égale au SMIC.
  • Jeune Entreprise Universitaire (JEU) : ce statut accorde des avantages fiscaux à une jeune entreprise universitaire créée par un étudiant ou un membre d'un établissement d'enseignement supérieur pour valoriser les travaux des recherches qui y sont effectuées. Elle doit être dirigée ou détenue directement à 10 % au moins par un étudiant, une personne titulaire d'un master ou d'un doctorat depuis moins de cinq ans, ou par une personne exerçant des activités d'enseignement ou de recherche. Ces entreprises bénéficient de nombreux allègements fiscaux, identiques à ceux de la jeune entreprise innovante, comprenant notamment l'exonération des charges patronales sur les salaires des personnes affectées aux projets de R&D et l'exonération totale d'impôt sur les bénéfices pour les trois premiers exercices bénéficiaires.
1ère publication : 27.12.2007 - Mise à jour : 9.01.0008

contact

Contact Presse

Retour haut de page